Atelier de cadrage sur l’élaboration de la stratégie nationale de formation des acteurs de la décentralisation : Le MDGL, le PADT et le CeFAL s’activent pour une meilleure formation des acteurs de la décentralisation

464

Dans le but de mettre en place des services publics de qualité au niveau local avec un personnel qualifié et compétents, le Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL) a organisé avec l’appui technique et financier du Programme d’Appui au Développement Territorial (PADT), un atelier de cadrage sur l’élaboration de la stratégie nationale de formation des acteurs de la décentralisation conduit par le Centre de Formation pour l’Administration Locale, le lundi 28 septembre à l’hôtel KTA de Cotonou. L’ouverture de cet atelier a été présidée par le directeur de cabinet Noel GANKPE, représentant du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale empêché, en présence du directeur du Centre de Formation pour l’Administration locale, Christian Raoul KOUTHON, du Régisseur du PADT Marc OKRY, des experts, des représentants des organisations de la société civile, des ministères sectoriels, de l’ANCB et plusieurs autres centres et institutions spécialisées dans la formation des acteurs de la décentralisation.

 

Comme l’a si bien rappelé le directeur de cabinet du MDGL, Noel GANKPE, le présent atelier de cadrage permettra d’exposer aux acteurs ici réunis, les objectifs, les résultats attendus et le niveau de mise en œuvre du processus. Pour lui, l’occasion est propice pour présenter la méthodologie préconisée ainsi que la feuille de route pour l’élaboration de la stratégie. Il recommande ainsi la participation active des acteurs conviés à cet atelier : « nous espérons pouvoir recueillir vos suggestions, attentes, avis et contributions devant nous permettre de mieux orienter les prochaines étapes ». 

La mission du CeFAL

Le CeFAL ayant à charge l’élaboration de la stratégie nationale de formation des acteurs de la décentralisation est représenté à cet atelier par son directeur qui a exposé à l’occasion, la vision du gouvernement à travers ce centre : « le CeFAL crée par décret No 2011-886 du 30 décembre 2011 a pour mission de contribuer à l’amélioration constante de la performance de l’administration locale par le renforcement des capacités des acteurs communaux. A cet effet, l’une des principales attributions du CeFAL est de coordonner toutes les actions de formation continue exécutées au profit des agents territoriaux par les autres organismes de formation et d’en assurer le contrôle de qualité ». Pour rendre opérationnel cette fonction de coordination et réussir son plan stratégique 2017-2031 le CeFAL s’est donné pour défi avec l’appui du MDGL et du PADT de :

  • promouvoir la conception et l’élaboration de l’Offre Nationale Harmonisée de Formation des acteurs de la décentralisation ;
  • susciter la création d’un cadre permanent de concertation et d’action fédérant promoteur, prestataires et bénéficiaires des formations axées sur la décentralisation.

Au terme de cet atelier, les recommandations des différents participants contribueront à l’élaboration du document stratégique qui ensuite permettra :

  • de mobiliser le soutien de toutes les parties prenantes car il établit le cadre de toute formation ;
  • d’aider les structures publiques nationales et locales à viser la plus haute qualité possible (leadership, management stratégique et prestation de service publics) ;
  • d’encourager l’investissement dans la formation et renforcer la confiance des partenaires dans la capacité à faire preuve d’une bonne gouvernance ;
  • développer un système de formation d’avantage piloté par la demande, selon lequel les besoins en matière de formation dictent les programmes et les priorités.

Recommandations et gratitudes des acteurs

Notons que plusieurs recommandations ont meublé la séance pour parvenir à un document stratégique qui réponds aux aspirations des OSCs, des institutions de formation, des ministères sectoriels et de l’ANCB. Au nombre de cette recommandations on a :

  • l’arrimage des besoins des ministères sectoriels aux politiques stratégiques de formation des acteurs de la décentralisation ;
  • la demande de prise en compte des acteurs maison de l’ANCB et des partenaires techniques et financiers ;
  • le suivi du canevas de la Direction Générale des Politiques de Développement du Ministère du Plan ;
  • la définition de l’horizon de la stratégie ;
  • la budgétisation de la stratégie etc.

Pour finir, il faut noter que les différents acteurs présents à cet atelier n’ont pas manqué de manifester leur gratitude à l’endroit de l’Union européenne partenaire infaillible de la décentralisation béninoise à travers le PADT et tous les autres partenaires. A cet effet, le DC/MDGL Noel GANKPE a fait le premier pas en ces termes : « je ne voudrais pas terminer mes propos sans remercier chaleureusement les différents partenaires techniques et financiers du secteur de la décentralisation pour leurs accompagnement qualitatif et permanent à l’Etat béninois. Je voudrais citer l’Union Européenne, la Coopération Suisse, la Coopération Allemande, la Coopération Française, la Banque Mondiale et autres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.