Formation sur l’accès des villes et collectivités territoriales d’Afrique au marché des capitaux : Les Directeurs financiers des collectivités territoriales africaines renforcent leurs capacités sur les outils d’accès aux marchés des capitaux

276

La Banque Africaine de Développement (BAD) et Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) en collaboration avec GiZ et le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE ont organisé du 19 au 24 septembre 2022 une session de formation sur: L’accès des villes et collectivités territoriales d’Afrique au marché des capitaux. Ont bénéficié de cette formation, les directeurs financiers d’une quarantaine de villes et collectivités territoriales africaines venant de 26 pays: Sénégal, Liberia, Gabon, Congo, Cameroun, Malawi, Kenya, Maurice, Zambie, Mozambique, Eswatini, Zimbabwe, Botswana, Centrafrique, Madagascar, Rwanda, Nigeria, Maroc, Mauritanie, Benin, Burkina, Mali, Niger, Tunisie, Nigeria, Côte d’Ivoire.

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par plusieurs allocutions prononcées par : M. Stefan Atchia, Gestionnaire de la Division Urbaine de la Banque Africaine de Développement ; M. Ripert Boussoukpé, Secrétaire Général du Conseil Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) ; Mme Harlette Badou N’GUESSAN KOUAMÉ, Maire de Arrah et Secrétaire Générale de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI). Le discours d’ouverture a été prononcé par Son Excellence M. Eugène Aka Aouélé, Président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de Côte d’Ivoire, Président de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire et Président de la région du Sud-Comoé.

Qu’est-ce que le Marché des Capitaux ? Quelles sont les institutions de l’écosystème du marché des capitaux ? Quelle est la place et l’importance de l’analyse financière dans le processus ? Comment élaborer des prévisions financières crédibles ? Quels sont les critères qui sont pris en compte par les agences de notations ? Comment fonctionne une bourse et une émission d’obligations municipales ? Quel est le contenu de l’accompagnement des sociétés d’intermédiation et de gestion ? Qu’est-ce que la titrisation et comment la mettre à contribution ? Comment accéder à la « finance verte » ? Voici quelques-unes des questions débattues lors des travaux de groupes et des études de cas, qui ont permis aux participants d’appréhender plus finement l’écosystème des marchés des capitaux, et de s’approprier une large palette d’outils pour y accéder. Les participants ont également eu l’occasion d’être informés sur les nouvelles lignes directrices de la Banque Africaine de Développement concernant les prêts aux villes et collectivités territoriales ainsi que les autres instruments de financement. Le programme de formation, qui a débuté à Abidjan, se prolongera par la suite à Johannesburg.

Par ailleurs des visites ont été organisées : auprès du Conseil Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) où les participants ont été accueillis par le Président, M. Badanam Patoki et le Secrétaire Général M. Ripert Boussoukpé ; auprès de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan (BRVM) où le Directeur Général M. Kossi Amenouvé a accueilli les participants. Ces visites ont permis aux participants de toucher du doigt la réalité du fonctionnement des institutions qui opèrent sur les marchés des capitaux.

La session de formation a offert l’opportunité de renouveler les instances de gouvernance du Réseau des Directeurs et Chefs des services financiers des collectivités territoriales d’Afrique (Africa FINET). Ainsi ont été élus :

  • Président du Réseau : M. Jeremiah Sibande, de Lilongwe (Malawi).
  • Premier Vice-Président : M. Jean-Bosco Massoma Ekwalla de Douala (Cameroun)
  • Deuxième Vice-Président : Mme Sylvie Some Ouoba de Ouagadougou (Burkina Faso)
  • Troisième Vice-Président : M. Kamal Jelouane d’Agadir (Maroc)
  • Quatrième Vice-Président : M. Jean Rubangutsangabo de Kigali (Rwanda).

Par ailleurs deux membres honoraires ont été désignés :  M. Reshma Bukhory Bahadoor de Flacq (Ile Maurice) et Mme Olarike Olayinka de l’État d’Ekiti (Nigéria)

La clôture de la session de formation a été prononcée le samedi 24 septembre à 11h  par M. Yapi Fidel, Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL) au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

La deuxième session de formation sur l’accès des collectivités territoriales d’Afrique aux marchés des capitaux est prévue à Johannesburg (Afrique du Sud) en janvier 2023 prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.