Appui des associations internationales de collectivités territoriales dans la mise en œuvre des ODD : La Commission européenne finance cinq accords-cadres à hauteur de 50 millions d’euro

290

la Commission européenne a signé ce 12 septembre 2022, des accords-cadres de partenariat avec cinq associations internationales de collectivités territoriales  telles que l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) représentée par sa présidente Anne HIDALGO Maire de Paris; le Forum des Gouvernements Locaux du Commonwealth (CLGF) représenté par son président Innocent Uwimana, président de l’Association Rwandaise des Autorités Locales ; le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) représenté par son président Stefano Bonaccini, Président de la Région d’Emilie-Romagne (Italie); Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) représentée par son président Jan van Zanen, et Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) représentée par sa présidente Fatimetou Abdel Malick accompagnée de son Secrétaire Général M. Jean Pierre Elong Mbassi. Soutenus avec 50 millions d’euros par l’instrument NDICI-Global Europe, les accords appuient le rôle des autorités locales et de leurs associations dans la formulation de politiques visant à promouvoir le développement durable au niveau local, régional et mondial.

Les cinq accords de partenariat renouvelés, qui seront en vigueur jusqu’au 31 avril 2026, reconnaissent la contribution des gouvernements locaux et régionaux à la conception et à la mise en œuvre des politiques nécessaires pour atteindre les ODD, en particulier pour rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables. Les accords formalisent un ensemble d’intérêts et d’objectifs communs, et offrent l’opportunité de :

  • Renforcer la voix des collectivités locales et régionales de l’UE et de leurs associations dans la politique de développement de l’UE et les agendas mondiaux ;
  • Renforcer l’engagement des collectivités locales et régionales de l’UE et de leurs associations dans la coopération décentralisée, en se concentrant sur les priorités de l’UE et les objectifs de développement durable, en partenariat avec leurs homologues dans les pays partenaires ;
  • Améliorer les pratiques actuelles de la coopération décentralisée, par l’efficacité et l’innovation ;
  • Sensibiliser et renforcer les capacités des gouvernements locaux et régionaux et de leurs associations en tant qu’acteurs de la gouvernance et de la politique de développement ;
  • Renforcer la capacité des associations de collectivités locales à coordonner les voix de tous les partenaires, à créer des synergies et à apporter une valeur ajoutée en tant que réseau, en assurant une bonne gouvernance et des partenariats durables.

Pour la Commissaire en charge des Partenariats Internationaux, Jutta Urpilainen : “Les collectivités locales et régionales et leurs associations sont des partenaires clé de l’UE dans son action extérieure en raison de leur rôle dans la conduite d’un développement durable et inclusif d’une manière qui crée plus d’opportunités pour tous et ne laisse personne de côté. Il est de notre responsabilité collective de remettre sur les rails la réalisation des objectifs de développement durable. D’ici 2027, l’UE soutiendra le travail des autorités locales dans la poursuite des Objectifs de développement durable et la lutte contre les inégalités avec au moins 500 millions d’euros, en plus des 50 millions d’euros qui soutiennent leurs associations dans le cadre de ces cinq accords ».

B.Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.