Semaine de la diplomatie climatique au Bénin : L’engagement du secteur privé pour la préservation de l’environnement au cœur d’un panel organisé par la Délégation de l’Union européenne au Bénin

277

Pour commémorer cette année la semaine de la diplomatie climatique au Bénin la délégation  de l’Union européenne a initié plusieurs activités autour de la préservation de l’environnement, des échanges en matière de changement climatique  et des actions concrètes d’assainissement. Ainsi dans le cadre de ces multiples activités un panel d’échange a organisé ce jeudi 15 septembre autour du thème   « comment le secteur privé s’engage ou souhaite s’engager  pour la préservation de l’environnement ?». Des échanges modérés par Inès Kouassi, journaliste environnementaliste et riches grâce à d’éminents panélistes tels que Fohla Mouftaou Co-fondateur de  Green Keeper ; Yao ABOTSI Chef Département Santé, Sécurité, Environnement et Qualité (HSSE) du Port Autonome de Cotonou ; Oloufounmi  JP Koucoi Fondateur et Directeur Exécutif  de Zed Motors ; Rodolph Adanzounon Directeur  des Relations Extérieures de la Sobebra en charge  de la partie RSE.  Les activités ont été ouvertes par le Chef de Coopération de la Délégation de l’Union européenne, Joël Lebert. La semaine de la diplomatie climatique a également été l’occasion d’honorer la journée mondiale du nettoyage .

By Sylvain Bahountchi

Les débats ont permis de voir comment une solution écoresponsable innovante et locale peut aider les industries à contrôler les fuites de produits polluants, de voir ce qui est à la base de la certification d’un éco-port, comment l’e-mobilité peut transformer le transport public et privé au Bénin et comment la promotion de la consommation locale, du recyclage et de la valorisation des déchets assurent la pérennité d’une entreprise.

Ce panel a été ouvert par Joël Lebert, Chef de Coopération au sein de la Délégation  de l’Union européenne au Bénin qui rappelle à l’assistance les actions et les domaines d’intervention   de l’Union européenne : « sont au cœur de notre coopération au Bénin, la création d’emploi sur les principaux secteurs productifs béninois en appuyant particulièrement, les initiatives allant dans le sens de la lutte contre les changements climatiques, le développement d’énergies renouvelables propres, d’une économie propre, de l’agro-écologie propre et des systèmes agroalimentaires durables ».

Pour lui l’ambition de la délégation de l’UE pour les villes béninoises n’a pas changé. Celle de promouvoir des villes durables et une meilleure qualité de vie. Cette ambition selon lui passe nécessairement par l’amélioration de la qualité de l’environnement, la qualité  sanitaire, la réduction des nuisances et des risques et par des changements d’habitudes et des façons de faire.

Les entreprises, l’autre maillon incontournable actif pour la résilience face au changement climatique

Les entreprises privées jouent un rôle essentiel dans la création de solutions techniques innovantes, de la promotion de standards élevés de performance et de qualité selon Joël Lebert. Il a fait savoir aux particuliers, entrepreneurs et employés présents à ce panel, que les entreprises privées qui intègrent, les approches d’atténuation des changements climatiques  à travers des pratiques plus écologiques, comme l’efficacité énergétique  ou la gestion des déchets la gestion des impacts climatiques  dans leurs stratégies d’entreprise durable en travaillant en étroite collaboration avec les communautés locales peuvent ainsi renforcer la résilience des communautés et construire  un développement à long terme. Elles peuvent ainsi devenir une interface entre les pouvoirs publics et les communautés  locales dans le cadre de leurs activités de responsabilités sociales des entreprises axées sur la sensibilisation.

Le Port de Cotonou, la SOBEBRA, ZED Motor et Green Keeper exposent leurs innovations pour la préservation de l’environnement

Les entreprises telles que le Port autonome de Cotonou, la SOBEBRA, Z-Motors, Green Keeper, représentés sur ce panel ont démontré d’une manière ou d’une autre, leurs techniques d’approche de préservation de l’environnement. Ainsi le Chef Département Santé, Sécurité, Environnement et Qualité (HSSE) du Port Autonome de Cotonou (PAC), Yao ABOTSI a fait savoir que le PAC, pour rester dans la dynamique de préservation de l’environnement a adopté depuis 2018  les Certifications ISO 14001 relatif à la gestion de l’environnement et l’ISO 9001 relatif au système de management de la qualité. L’autre innovation au PAC en cours actuellement et qui est d’ailleurs unique parmi les ports africains selon Monsieur Yao ABOTSI est la certification Eco-Port sans oublié le système de management de la qualité qui est aussi en cours. Ces certifications sont bénéfiques en ce sens  qu’elles permettent aux entreprises d’être conforment à la législation environnementale, ce qui fait éviter toutes procédures judiciaires et la maitrise des risques par rapport à tout ce qui est réglementation.

La Société béninoise de brasserie (SOBEBRA) représentée au panel par Monsieur Rodolph Adanzounon, Directeur  des Relations Extérieures de la SOBEBRA en charge  de la partie RSE, n’est pas restée en marge des innovations d’impact de la communauté à la base. Ainsi  à ce jour, à la SOBEBRA, pas plus de  trois (03) litres d’eau ne sont utilisée à la production d’un litre de bière ce qui est une  prouesse à saluer, la nappe phréatique est ainsi protégée ce qui facilite une disponibilité de ressource en eau aux communautés de proximité.  En dehors de ces travaux la SOBEBRA a mis en terre sur plusieurs dizaines d’hectares des plants dans quelques communes du Bénin sans oublier son programme zéro déchet sorti non revalorisé ou non recyclé de l’usine d’ici 2025.

Green KEEPER est une entreprise spécialisée dans la transformation industrielle de la jacente d’eau. Fohla Mouftaou Co-fondateur de  cette entreprise qui aujourd’hui a huit ans d’expérience, a fait savoir que la transformation industrielle de cette jacente après plusieurs études  a donné lieu à différents types d’absorbants d’hydrocarbure usé, utile pour les grandes entreprises. Ainsi d’un fléau environnemental Green Keeper en fait une opportunité d’affaire. Les navigations maritimes sont ainsi facilitées, de même que pour la pêche et d’autres opportunités d’emploi qui naissent.

L’autre innovation dans le domaine du transport pour la préservation de l’environnement revient au Fondateur et Directeur Exécutif  de Zed Motors,  Oloufounmi  JP Koucoi.  Depuis environs 10 ans, il met sur le marché du transport des motos électriques  et des panneaux solaires de pompage d’eau.

Les entreprises  privées nécessitent l’accompagnement de l’Etat et des PTF pour la sauvegarde de l’environnement

Il urge que l’Etat et le PTF rendent opérationnel  les services éco systémiques afin d’accompagner les initiatives de ces entreprises privées dont leurs innovations contribuent fortement à la sauvegarde de l’environnement. Ces accompagnements doivent plutôt être matérialisés dans le secteur de la recherche et le développement pour des idées d’entreprise viable et donc un écosystème préservé.

Le Co-fondateur de Green Keeper, Fohla Mouftaou a souhaité une prise en compte des questions d’économie circulaire par le pouvoir public à travers des décrets. Ce qui selon lui faciliterait l’initiation et le développement à grande échelle, de plusieurs activités de recyclage de toutes sortes de déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.