Coaching et partage d’expériences des responsables qualité de la formation des acteurs de la décentralisation : Les Centres et Institutions de Formation membres du RéCIFAD mutualisent les connaissances et perfectionnent leur dispositif de gestion de la qualité

68

Dans le but d’une mutualisation de leurs démarches qualité de formation des acteurs de la décentralisation, les responsables en charge de la qualité des Centres et Institutions de Formation (CIF) membres du Réseau des Centres et Institutions publics de Formation des Acteurs de la Décentralisation de l’Afrique de l’Ouest (RéCIFAD) ont tenu, avec l’appui de la GIZ, à travers le Projet de Renforcement des Compétences régionales en matière de Décentralisation en Afrique de l’Ouest (PRCDAO), un atelier de coaching et  de partage d’expériences du 12 au 14 juillet 2022 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou. Le Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Crespin GUIDI, représentant le ministre empêché a donné le top des travaux avec, à ses  côtés, le Directeur général du CeFAL Christian Raoul KOUTHON, le Président du RéCIFAD  Dr Nayondjoa Christophe KONLANI et le Conseiller Technique du PRCDAO, Rémi OUEDRAOGO. Plusieurs responsables de la qualité de formation et développement  venus du Togo, du Niger, de la Mauritanie, du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et du Bénin ont contribué à la richesse des échanges dans un esprit convivial.

 

L’objectif de cet atelier qui est d’organiser des échanges afin de permettre aux CIF de renforcer leurs capacités de veille stratégique pour la mise en place de dispositif qualité de la formation a été atteint, selon les déclarations des participants recueillies à la fin des travaux. Les responsables en charge de la qualité des formations des CIF membres de RéCIFAD ont, en trois jours, autour d’un agenda bien alléchant, discutés ensemble des missions des services en charge de la qualité de la formation au sein d’un CIF, ainsi que des mesures pour leur fonctionnement optimal. Chaque CIF participant a présenté son modèle de suivi de la qualité et partagé ses approches, ce qui a permis des échanges fructueux. Les modalités pour améliorer les pratiques de suivi de la qualité de la formation au sein des CIF ont été également adoptées par les participants. Les responsables  du suivi de la qualité de la formation dans les CIF ont bénéficié d’un coaching pour améliorer les pratiques. Un agenda d’appui des services en charge de la qualité au sein des CIF a été défini. En sommes, cette rencontre de Cotonou a été le fer lance de la mutualisation des connaissances et des actions pour une meilleure formation des acteurs de la décentralisation.

 

Des approches et actions retenues à l’issue des travaux

A l’unanimité des responsables en charge de la qualité des CIF du RéCIFAD présents à cet atelier, et sous le leadership du consultant modérateur Moussa GUEYE, des pistes d’actions ont été retenues comme conclusion des travaux. Les participants ont ainsi décidé que chaque CIF continue d’améliorer sa démarche qualité. Dans cet exercice, le CeFAL devient une sorte de laboratoire, un centre de référence pour une certaine concentration de ressources et d’expertise pour développer la démarche qualité au niveau des CIF. Il a été également retenu que le RéCIFAD chapote le processus, continue la facilitation, la coordination, la mobilisation des ressources financières et des échanges d’expériences au niveau des CIF.

Quelques intervenants à l’ouverture des travaux

 

La GIZ salue et accompagne la volonté de mutualisation des connaissances des CIF

Le Conseiller Technique de la GIZ sur le PRCDAO, Rémi OUEDRAOGO a exprimé la satisfaction de la Coopération allemande pour cette nouvelle dynamique au sein du CeFAL qui ambitionne d’être aux normes et  standards régionaux, en termes de formation des acteurs de la décentralisation. C’est pourquoi, le Projet de Renforcement des Compétences régionales en matière de Décentralisation en Afrique de l’Ouest (PRCDAO) salue la volonté clairement affichée des CIF membres du RéCIFAD de renforcer et de mutualiser leurs compétences depuis quelques années. Cet atelier de coaching et de partage d’expériences en est la preuve, selon le Conseiller Technique GIZ.

 

Un atelier de renforcement du CeFAl selon le DG/CeFAl

Le Directeur Général du CeFAL Christian Raoul KOUTHON, dans un élan de gratitude à l’endroit de la Coopération allemande à travers le PRCDAO, et à l’endroit de tous les CIF du RéCIFAD présents à ce rendez-vous, a réaffirmé l’importance capitale de cet atelier pour son Centre qui est en pleine restructuration. « Le CeFAL entend donc, à l’occasion du  présent atelier, profiter des expériences de gestion de la qualité des CIF membres du RéCIFAD et qui sont pilotés par les cadres techniques chevronnés que vous êtes, chers participants. » a affirmé Christian Raoul KOUTHON, Directeur Général du CeFAL. D’ici 2031, le CéFAL doit être « le Centre de référence pour la promotion de la Bonne Gouvernance dans le secteur de la Décentralisation par le renforcement des capacités des acteurs (élus, agents communaux, agents des services déconcentrés de l’Etat, responsables des ONG) avec une vocation régionale. ». Telle est la vision du CéFAL retenue dans son plan stratégique. Pour la concrétisation de cette vision, des réformes majeures ont été engagées au niveau du Centre  avec comme innovation la création d’une direction en charge de la qualité.  Cette dynamique a été impulsée par la prise du décret n°2021-576 du 03 novembre 2021 portant approbation des statuts qui organisent désormais le Centre de Formation pour l’Administration Locale (CeFAL) et ensuite par la décision n°031/MDGL/CeFAL/SA portant attributions, organisation et fonctionnement du CeFAL.

 

Regards croisés de quelques participants à la rencontre de Cotonou

 

Responsable démarche qualité de formation d’un CIF, une fonction délicate, selon Dr Nayondjoa Christophe KONLANI

Les participants à l’issue de ce creuset d’échanges ont manifesté leur satisfécit du contenu des expériences partagées et discutées. Pour ce qui est du rôle ou de la responsabilité  du  responsable chargé de la qualité  au sein d’un CIF, le président du RéCIFAD, Directeur des Etudes et Stages du cycle 3 ENA-Togo, Dr Nayondjoa Christophe KONLANI, a fait savoir que le rôle d’un chargé de la  qualité de  formation au sein d’un CIF est très délicat.  Selon lui, il est l’avant-garde du bon déroulement de tout le processus de la planification  jusqu’à l’exécution ou la délivrance des services. Il assure la veille de la bonne marche du dispositif et des procédures. Il s’assure de la fiabilité  de la formation.

 

L’ENA Togo en pleine réforme de sa démarche qualité, selon Dr Nayondjoa Christophe KONLANI

Ayant exposé à l’assistance, les expériences de la démarche qualité de formation en cours à l’ENA-Togo, le Directeur des Etudes et Stages du cycle 3 ENA-Togo, Dr Nayondjoa Christophe KONLANI a indiqué que l’ENA Togo a adopté plusieurs réformes pour le perfectionnement de sa démarche qualité de formation : « dès la rentrée 2021-2022 nous avons opté pour une modernisation de nos locaux, une relecture de nos curricula de formation, la formation des formateurs , l’amélioration de la formation  des auditeurs qui sont acceptés au niveau de l’ENA-Togo. Pour nous, la démarche qualité, c’est un tout, c’est l’ensemble de tout le processus de formation. Il part du recrutement des élèves, du recrutement des professeurs, du déroulement des enseignements, de leur évaluation et de la certification de ces enseignements. A la fin de chaque semestre, ce sont les élèves qui évaluent  les enseignants sur la base des modules enseignés, à l’aide d’un guide proposé par l’administration. Le conseil pédagogique exploite le guide renseigné et l’analyse par rapport aux objectifs fixés par l’école et dégage les responsabilités ».

 

La charte qualité du CéFAL fait école, selon Dr Houévo Diane Blandine YAMBODE

La charte la qualité est un des outils indispensables dans la gestion de la qualité au sein des CIF. Sa présentation et son contenu varient d’un CIF à un autre. Selon le Dr Houévo Diane Blandine YAMBODE, Directrice de la Qualité et du Développement au CéFAL, malgré ces nuances, l’essentiel prend en compte les points ci-après : « la mission, la vision, les valeurs et les engagements. » A l’issue de ces trois (03) jours de travaux, la Directrice chargée de la Qualité et du Développement du CéFAL se dit mieux outillée, car pour elle, les thématiques qui ont fait objet d’échanges et de coaching permettront au CéFAL de procéder à une relecture de sa charte qualité et d’extraire le message synthèse à afficher. Pour elle, au vu de la présentation des autres pays, le CeFAL est sur le bon chemin en termes de mise en place du dispositif de la démarche qualité par rapport à d’autres pays. Dr Diane Blandine YAMBODE trouve que le CeFAL sort gagnant de cet atelier de coaching et de partage d’expérience en ce sens qu’il va faciliter l’implémentation de la démarche qualité au sein du CeFAL pour une amélioration continue de la qualité des prestations du Centre.

 

Dr Issoufou RAYALOUNA de l’ENA/Niger satisfait des expériences partagées

Le Directeur Adjoint du Centre de Formation et Gestion des Collectivités Territoriales de l’Ecole Nationale d’Administration du Niger DA/CFGCT/ENA-Niger, Dr Issoufou RAYALOUNA, en charge de la démarche qualité, abondant dans le même sens que ses prédécesseurs, reconnait à l’issue des travaux, que plusieurs CIF se sont rendus compte de la nécessité d’une mutualisation des connaissances en matière de gestion de la qualité. Car selon lui, des points de divergences ont été remarqués au niveau de quelques CIF et le CéFAL est une référence avec sa charte qualité mieux détaillée.  Satisfait de l’impact du programme PRCDAO sur la mise à niveau des compétences des acteurs de la décentralisation dans la sous-région, Dr Issoufou RAYALOUNA promet de son côté une mise en œuvre diligente des conclusions de cet atelier pour un bon suivi de la qualité de formation au CFGCT de l’ENA Niger.

 

Démarche du RéCIFAD pour l’implémentation des recommandations au niveau des CIF

Afin d’éviter que les conclusions de cet atelier ne sombrent dans l’oubli ou ne finissent au placard, le Président du RéCIFAD, Dr Nayondjoa Christophe KONLANI  promet que : « les conclusions et les recommandations seront partagées entre les CIF. Chaque CIF doit intégrer les bonnes pratiques retenues et celles à améliorer. Ensuite le RéCIFAD va fixer une échéance pour le suivi de l’intégration des recommandations de cet atelier. Le RéCIFAD va ainsi jouer le rôle de veille.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.