Lutte contre la commercialisation et la consommation de l’alcool frelaté dans la commune de Ouaké : le Maire Dramane OUOLOU fait une descente inopinée sur le terrain.

Une importante quantité de produits de qualité douteuse saisie.

276

 

A la faveur d’une descente effectuée sur le terrain, samedi 15 janvier 2022, le Maire de Ouaké Dramane OUOLOU, accompagnée d’une équipe, a sillonné les arrondissements de Ouaké, de Badjoudè et de Tchalinga. L’objectif est de constater de visu les lieux de fabrication des produits liquides toxiques destinés à la vente et la consommation et de décourager les acteurs.

Sur le terrain, le constat est amer. Plusieurs bidons et fûts d’une capacité importante contenant le liquide suspect sont exposés ou dissimulés dans l’antichambre des bâtiments tenant lieu de commerce.

Interrogés sur l’origine des articles suspects, les propriétaires de ces produits supposés être de l’alcool local, ont laissé entendre qu’ils sont fabriqués à base du vin de palme. Or, les dispositifs de fabrication installés à cet effet sont manifestement défaillants pour certains, et n’ont jamais fonctionné pour d’autres. Une preuve s’il en était besoin que les produits présentés comme du vin local sont loin de l’être, et donc susceptibles de nuire gravement à la santé de la population.

La vente et la consommation de l’alcool frelaté sont devenus un véritable problème de santé publique dans la commune de Ouaké et dans plusieurs communes du Nord Bénin. Il urge que des dispositions utiles soient prises pour enrayer ce fléau qui décime à petit coup les consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.