Il y a un an, le PADT subventionnait des projets communaux et offrait 13 véhicules à des structures de l’Etat : 12 projets en cours dans les communes pour un développement durable dans nos territoires

443

Quelques réalisations et utilisations de l’appui de l’Union européenne…

Placée sous la présidence effective du Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Alassane Séidou, la manifestation a connu la participation de Mme Véronique JANSSEN, Chef Adjoint de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, du Coordonnateur National de l’Unité Technique d’appui à l’Ordonnateur du Fonds Européen de Développement, Septime AZONNOUDO, des maires des communes sélectionnées, des présidents des intercommunalités retenues, des préfets et des directeurs généraux des services de l’Etat bénéficiaires des véhicules de même que les cadres des ministères et différentes structures partenaires.

Une contribution de taille au développement local

2 milliards 332 millions 450 mille 613 FCFA et 13 véhicules. Ainsi se présente en numéraire et en matériel, l’appui octroyé aux communes, intercommunalités et aux structures de l’Etat bénéficiaires. La mise en œuvre de ces projets financés sur le PADT/11ème FED a commencé depuis novembre 2019. Leur durée varie entre 24 et 27 mois. Ils prendront fin en février 2022. Les projets abordent diverses thématiques au nombre desquelles, le relèvement du niveau d’équipements marchands, la sécurisation et  l’accroissement du niveau des recettes fiscales et non fiscales à travers le Guichet Unique, le Registre Foncier Urbain, la collecte électronique des taxes,  l’aménagement de piste rurale pour une meilleure exploitation des potentialités locales, le maraîchage résilient aux changements climatiques, l’appui à la mise en place d’une chaîne de valeur de la filière avicole et petit ruminant et le tourisme. Tous ces projets ont la même finalité, promouvoir l’économie locale et accroître les ressources des communes afin qu’elles améliorent le niveau d’accès des populations aux prestations et services sociaux de qualité.

Echos des 13 véhicules

Grâce à ces véhicules, les différentes structures ont amélioré leur rôle dans la représentation de l’Etat et dans l’appui-conseil aux communes. Les véhicules ont permis de renforcer les capacités des préfectures pour le suivi de la mise en œuvre des Plans Annuels d’Assistance-Conseil et l’amélioration du contrôle de légalité des actes des communes. Les 13 véhicules ont été donnés à 9 préfectures, à la Direction Générale de l’Administration d’Etat (DGAE), la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL), le Secrétariat Permanent du CIP-PONADEC et l’Agence Nationale pour l’Aménagement du Territoire (ANAT) pour renforcer le rôle de l’Etat aux côtés des collectivités locales. Grâce à ces véhicules, les différentes structures ont amélioré leur rôle dans la représentation de l’Etat et dans l’appui-conseil aux communes.

Un an après, 12 projets fleurissent dans 35 communes

Après une année de mise en œuvre des projets, au niveau des 7 communes bénéficiaires, le taux de moyen d’exécution des plans opérationnels est de 38% et celui de l’exécution financière (paiement) est de 15%. Environ 10% des produits ou réalisations sont déjà disponibles. Au niveau des 05 intercommunalités, le taux moyen de mise en œuvre des plans opérationnels de l’an 1 est de 52% et le taux d’exécution financière est de 67%. 16% des produits sont déjà disponibles. Il faut souligner que la pandémie de la COVID 19 a engendré le ralentissement des activités. Il était difficile d’organiser certains ateliers et de mobiliser des consultants en raison des restrictions de déplacements et des mesures prises par le gouvernement.

Dans le portefeuille projet du PADT, on distingue cinq (05) intercommunalités et sept (07) communes. Pour les intercommunalités, il s’agit de l’Association pour la Promotion de l’Intercommunalité dans le Département de l’Alibori (APIDA), l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (ADeCoB), le Groupement Intercommunal du Mono (GI Mono), la Communauté des Communes du Plateau (CCP), le Groupement Intercommunal des Collines (GIC). Pour les communes, il s’agit de Bassila, Adjohoun, Bohicon, Savè, Ouinhi, Ségbana et Kpomassè.

Des millions de personnes impactées dans tout le Bénin

Les douze (12) projets subventionnés par le PADT convergent vers un seul but, dynamiser l’économie locale pour aboutir à une autonomie financière des trente-cinq (35) communes directement impactées. Ainsi, grâce à ces projets, les équipements marchands des communes sont en cours de renforcement pour améliorer les conditions de travail des marchands dans la création de la richesse. Plusieurs emplois sont en cours de création. Des filières agricoles sont en cours de dynamisation et l’exploitation des ressources naturelles améliorées. Plusieurs communes vivent déjà une grande amélioration de leurs ressources propres. On note déjà une grande avancée dans les offres de service public dans certaines communes où toutes les couches sociales sont prises en compte. Plusieurs communes retrouvent progressivement leur dynamisme touristique et culturel. D’autres communes, grâce à l’appui du PADT sécurisent leurs recettes propres à travers les guichets uniques et les actions d’amélioration du recouvrement de ces ressources.

La part des intercommunalités

  • ADeCoB réunit les huit (08) communes du Borgou. Elle a bénéficié de l’appui du PADT pour son initiative intitulée, Projet d’Appui à la Mobilisation et à la Sécurisation des Ressources Internes des Communes du Borgou. Ce projet d’un montant total de trois cent trente-deux millions huit cent soixante-neuf mille quatre cent trente-trois Francs CFA (332.869.433 FCFA) est subventionné entièrement par le PADT pour une durée de 27 mois.
  • APIDA a reçu l’appui du PADT pour son Projet d’Appui au Développement des Cultures Maraichères et renforcement de la résilience des exploitants Maraîchers dans les Communes de l’Alibori (PADCMCA). Ce projet est d’un montant total de trois cent trente-deux millions six cent quarante mille six cent soixante-un Franc CFA (332.640.661 FCFA) dont trois cent deux mille sept-cent trois mille deux Francs CFA (302.703.002 FCFA) sont subventionnés par le PADT sur le 11eme FED.
  • La CCP de son côté a obtenu une subvention de deux cent soixante-deux millions trois cent quatre-vingt-deux mille huit cent Francs CFA (262.382.800 FCFA) auprès du PADT pour le projet de modernisation de la stratégie de mobilisations des ressources propres locales, d’un montant total de quatre cent soixante-deux millions trois cent quatre-vingt-deux mille huit cent Francs CFA (462.382.800 FCFA). Le projet durera vingt-six (26) mois.
  • Le Groupement Intercommunal du Mono pour sa part, a reçu la subvention du PADT pour mettre en œuvre un circuit touristique intercommunal durable basé sur la nature, l’histoire et les manifestations culturelles qui attirent davantage les touristes domestiques et internationaux vers la destination Mono. Ce projet d’un montant de trois cent quatre-vingt-dix mille quatre-cent soixante mille Franc CFA (390.460.000 FCFA) est entièrement subventionné par le PADT sur le 11ème FED et durera vingt-quatre (24) mois.
  • Le GIC a opté pour le Projet Intercommunal d’Appui au Développement Economique qui consiste à améliorer et sécuriser la mobilisation des ressources non fiscales liées aux infrastructures économiques et marchandes par l’utilisation d’un système électronique de recouvrement dans 22 marchés. Ce projet est d’un montant total de trois cent cinquante-quatre millions Francs CFA (354.000.000 FCFA) dont trois cent trente-six millions trois cent mille Francs CFA (336.300 .000 FCFA) sont subventionnés par le PADT. Ce projet est prévu pour une période de vingt-sept (27) mois.

Construction d’infrastructures économiques à Adjohoun

La commune d’Adjohoun a bénéficié d’une subvention d’un montant de cent trente-un millions cent cinquante mille Francs CFA (131.150.000 FCFA) auprès du PADT pour mettre en œuvre le projet de construction des infrastructures économiques et marchandes qui couvre un montant total de cent soixante-dix millions cinq cent quarante-six mille deux-cent quarante-trois Francs CFA (170.546.243 FCFA). Ce projet a une durée de vingt-quatre (24) mois.

Promotion de la filière ‘‘avicole petits ruminants’’ à Bassila

La commune de Bassila, faisant partir des douze bénéficiaires du PADT a bénéficié d’une subvention d’un montant de cent trente-un million Francs CFA (131.000.000 FCFA) pour la réalisation du projet de développement de la filière ‘‘avicole petits ruminants’’. Elle a reçu sa première subvention d’un montant de quatre-vingt millions trois-cent vingt-trois mille quatre-cent cinquante-un Franc CFA (90.323.451 FCFA). Ce projet a une durée de vingt-six (26) mois.

Appui à la mobilisation des ressources propres à Kpomassè

Le projet de la commune de Kpomassè est basé sur le renforcement de la mobilisation des ressources propres et de la fiscalité locale. Ce projet d’une durée de vingt-sept (27) mois est d’un montant total de cent cinquante-huit millions huit cent quatre-vingt-dix-huit mille trois cent trente-trois Francs CFA (158.898.333 FCFA) dont cent dix-huit millions quatre-cent quatre-vingt-deux mille neuf-cent quarante-neuf Francs CFA (118.482.949 FCFA) sont subventionnés par le PADT.

Avec le PADT, Bohicon mise sur un développement économique inclusif

Bohicon de son côté a obtenu la subvention du PADT grâce à son projet intitulé, projet de dynamisation des services communaux pour le développement économique inclusif de Bohicon. Il est réalisable sur une période de vingt-sept (27) mois avec un coût global de cent-vingt-un millions quatre cent trente-trois mille cent soixante-quinze Francs CFA (121.433.175,76 FCFA). La subvention du PADT est d’un montant total de cent quinze millions trois cent soixante-un mille cinq cent dix-huit Francs CFA (115.361.518 FCFA).

Le maraîchage au menu du partenariat PADT-Ségbana

La commune de Ségbana située au nord-est du Bénin, développe depuis plus de huit mois le projet d’appui au développement du maraichage résilient aux changements climatiques et d’amélioration des revenus des exploitants sur un budget total de quatre-vingt-seize millions neuf cent quinze mille neuf cent cinq Francs CFA (96.915.905 FCFA). Elle a reçu une subvention d’un montant de quatre-vingt-sept millions deux cent vingt-quatre mille trois cent quatorze Francs CFA (87.224.314 FCFA) et couvrira 26 mois.

Le Projet CICA de Ouinhi

CICA qui veut dire « or » en langue locale, fait référence à l’Aménagement de piste Holli – Aïwédji – Ahogo et de deux aires de stockage pour l’exploitation du sable fluvial de Ahogo, arrondissement, commune de Ouinhi. Une mine d’or pour la commune. Ce qui lui a valu d’être retenue par l’équipe du PADT. D’une durée de 24 mois, il est réalisable pour un coût total de cent vingt-quatre millions cinq cent seize mille deux cent trente Francs CFA (124.516.230 FCFA). Un montant entièrement subventionné par le PADT.

Le PADT contribue à révéler Savè au monde

Dans la commune de Savè, actuellement en cours le projet d’aménagement d’espace récréatif sur les mamelles. Ce projet vise la valorisation du patrimoine physique naturel de la ville et durera vingt-quatre (24) mois.  Savè a ainsi reçu pour sa mise en œuvre une subvention d’un montant de quatre-vingt-dix-neuf million neuf cent vingt mille Francs CFA (99.920.000 Fcfa) pour un budget total  de cent vingt-neuf million neuf cent vingt mille Francs CFA (129.920.000 FCFA).

De bonnes perspectives dans les communes grâce à l’Union européenne

Les douze (12) demandeurs bénéficient d’un encadrement technique du PADT et du cabinet belge IBF.  Etant dans leurs douze (12) premiers mois de mise en œuvre, les équipes de pilotage des projets au niveau des communes et intercommunalités ont bénéficié d’un suivi de proximité par la régie du PADT. Toutes les communes et intercommunalités ont bénéficié chacun d’au moins de deux missions de suivi pour veiller au respect de la procédure en vigueur et apporter des solutions aux éventuelles préoccupations. Pour cette même cause, les représentants du cabinet belge IBF ont effectué des missions de suivi et d’assistance conseil à l’endroit des communes et intercommunalités.

Pour créer plus de motivation dans la conduite efficiente des projets par les différentes équipes de pilotage, le PADT a organisé les 22 et 23 septembre 2020 à Bohicon une rencontre annuelle d’échange entre les douze bénéficiaires. Cette rencontre a été une séance de partage et de prise de conscience des divers responsables chargés du pilotage des projets au niveau des communes et des intercommunalités. A l’issue de cette séance, avec l’appui des responsables du cabinet IBF, une feuille de route a été adoptée. La deuxième année de mise œuvre des projets est capitale. Les résultats doivent être atteints et les effets perceptibles. Le rythme d’exécution actuel est satisfaisant et permet d’être optimiste. L’actualisation des plans opérationnels a été déjà demandé. L’accompagnement de la régie du PADT sera renforcé.

Tous les maires et les coordonnateurs des différents projets ont manifesté leur sentiment de gratitude à l’endroit du partenaire, l’Union européenne et de toute l’équipe du PADT et du cabinet belge IBF.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.