Mis en œuvre du PDC de Cotonou : 10 grands projets d’infrastructures bientôt lancés par Luc Atrokpo

0 438

La mairie de Cotonou a décidé de la contractualisation en maîtrise d’ouvrage déléguée (MOD) avec trois agences pour conduire dix grands travaux de construction d’infrastructures dans la capitale économique du Bénin. Luc Atropko et son conseil communal entament une étape décisive dans la mise en œuvre des projets structurants issus du Plan de développement communal (PDC) de Cotonou. L’édile de la capitale économique du Bénin l’a fait savoir sur sa page Facebook, le jeudi 18 avril 2024.

La mairie a signé avec la Société Immobilière et d’Aménagement Urbain (SImAU), une convention pour la construction sur fonds propres, dans la ville de Cotonou de plusieurs infrastructures, informe Luc Atropko, maire de Cotonou.  Au nombre de ces infrastructures, des gares routières, des marchés secondaires, des bureaux d’arrondissements, des toilettes publiques et des aires modernes de jeux. « …Des études techniques et architecturales, suivie de la sélection des maîtres d’œuvres (architectes, cabinets d’ingénieurs et le bureau de contrôle technique) » marquent l’étape suivante après la signature de cette convention poursuit Luc Atrokpo.

Toujours dans la même vision, la mairie de a en vue une convention avec la Société des infrastructures routières et de l’aménagement du territoire. Toujours selon la publication, la SIRAT va conduire la réhabilitation (travaux de rénovation) des feux tricolores de la ville de Cotonou, l’entretien des voies pavées et bitumées hors asphaltage, les travaux de réhabilitation du réseau d’éclairage public, l’acquisition et la pose de nouveaux lampadaires solaires ainsi que la réhabilitation des anciens lampadaires solaires dans la ville.

Le sous-secteur de l’éducation est en ligne de mire aussi : la municipalité de Cotonou conduit avec l’Agence pour la Construction des Infrastructures du Secteur de l’Education (ACISE), les procédures requises pour la construction des infrastructures dans les écoles maternelles et primaires et les collèges de Cotonou anonce-t-il.

Luc Atropko n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude ainsi que celle de son Conseil municipal au président de la République et à son Gouvernement, aux responsables de la SImAU, de la SIRAT Sa et de l’Acise ainsi qu’à tous ceux qui œuvrent pour la concrétisation de ces trois conventions, des projets qui y sont contenus, dans l’espérance d’une évolution rapide et efficiente de ces diverses procédures.

 

D.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.