Message du Maire de Cotonou et Président de l’ANCB à l’issue du 41è Congrès de l’AIMF.

218

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à L’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) et toute ma fierté d’appartenir à cette grande famille de collectivités territoriales ayant le Français en partage.

En ma qualité de président de l’Association Nationale des Communes du Bénin, je suis très satisfait de la participation des villes et communes béninoises au 41ème Congrès de l’association qui s’est achevé à Kigali, la Capitale rwandaise, sur une triple note de satisfaction.

En effet, le Bureau de l’AIMF dont je suis membre, a entériné trois décisions en faveur du Bénin. Il s’agit de l’accord de cofinancement pour la construction du pôle numérique de Cotonou, un projet que nous avons soumis l’année dernière; l’accord de cofinancement pour le projet d’amélioration des services énergétiques durables pour les communes du Zou introduit par la communauté des communes du Zou (CCZ) et enfin la validation de la demande d’adhésion de l’Association pour la Promotion de l’Intercommunalité dans le Département de l’Alibori (APIDA).

Ce sont là autant d’acquis qui renforcent la position de notre pays au sein de l’institution francophone.

Mes remerciements vont inévitablement à la Présidente de L’AIMF Madame Anne HIDALGO , Maire de Paris et son Secrétaire Permanent Monsieur Pierre BAILLET pour leur soutien et la bonne dynamique qu’ils impulsent continuellement à l’association.
Merci à toutes les autorités locales et fonctionnaires de la délégation béninoise pour l’unité et la solidarité dont ils ont fait montre.

  1. Vive l’AIMF pour le Developpement de nos communes!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.