Lancement du site et de l’application Communes plus : Communes + , une contribution décisive de La Fondation Le Municipal pour une démocratie locale accessible à tous les citoyens

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.communesplus.commuesplus https://apps.apple.com/app/communes-plus/id1559620411

210

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.communesplus.commuesplus

https://apps.apple.com/app/communes-plus/id1559620411

Pour impulser la démocratie locale et la participation citoyenne à la gestion de nos communes, la Fondation Le Municipal financée par l’Union Européenne à travers le Programme RePaSOC a officiellement mis sur le marché numérique ce vendredi 05 mars 2021 à la mairie de Cotonou, le site internet et l’application Communesplus.com.  Après présentation de la plateforme numérique par le directeur exécutif de la Fondation Le Municipal, Franck Kinninvo, le discours de son lancement a été prononcé par le directeur de cabinet du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Noel Aichékpo GANKPE. C’était en présence du premier adjoint au maire de Cotonou Randyx Raoul Ahouandjinou, de son homologue d’Akpro-Missérété, du chef projet RePaSOC Aristide O. AKANDE et de plusieurs autres cadres des mairies de Cotonou, Abomey Calavi et Akpro-Missérété.

       

‘‘www.communesplus.com’’ ou ‘‘communes+’’, c’est désormais le site internet et l’application téléchargeable sur Play Store et App Store qui, dans sa phase pilote renseigne sur tous les volets de la gestion des communes de Cotonou, Abomey Calavi et Akpro-Missérété. Initié et mise en œuvre par la Fondation Le Municipal grâce à  l’appui financier  de l’Union Européenne à travers  le Programme RePaSOC, cet outil de démocratie numérique, selon les propos du directeur exécutif Franck Kinninvo, est de permettre aux citoyens  et aux élus locaux, d’animer autrement la démocratie locale. Selon lui, étant à l’ère du numérique, cet outil avec des menus et des sous menus adaptés, permettra de mettre à la disposition des citoyens et acteurs de la décentralisation, les documents indispensables pour participer à la gestion de la commune tout en offrant des canaux de participation par le numérique. « La plateforme de participation citoyenne Communes+ est un outil de participation numérique permettant aux populations d’être informées, d’être consultées et de contribuer à la gestion communale et municipale en donnant leur avis et en partageant leurs propositions pour construire des villes durables », a précisé le chef projet.

Le représentant du Maire de Cotonou salue le privilège accordé à la métropole sur Communes+

Le premier adjoint au maire de Cotonou Randyx Raoul Ahouandjinou, a au nom du maire Luc Sètondji Atrokpo, apprécie le choix porté sur la mairie de Cotonou pour abriter ce lancement. Il a ensuite salué l’initiative de la Fondation Le Municipal et l’appui de l’Union Européenne pour avoir permis de redorer le blason de la démocratie locale à travers cet outil de communication numérique appelé communes+. Selon lui, cet outil favorisera une visibilité des actions des élus communaux. Il s’est réjoui de voir Cotonou parmi les communes pilotes : « Pour nous, autorités locales, Communes+ est l’un des moyens par excellence qui nous rapproche davantage de nos mandants. Il nous permet de rendre compte de façon régulière de nos actions à l’endroit de ces derniers… Cotonou se réjouit ainsi de faire partie des communes bénéficiaires. » a précisé le PAM.

Le DC souhaite une extension du projet aux 77 communes

Après un intermède musical de la slameuse Harmonie sur le contexte de la décentralisation au Bénin, le directeur de cabinet du MDGL, Noel A. Gankpé, dans son discours de lancement officiel de Communes+,  a manifesté sa fierté envers cette initiative de la Fondation Le Municipal qui constitue une plus-value au processus de décentralisation au Bénin avec son caractère unificateur. Il a ensuite souhaité qu’elle s’étende sur les 77 communes du Bénin : « Ce projet améliore la participation des citoyens des communes pilotes, en attendant son extension à toutes les soixante-dix-sept communes, comme je l’ai déjà souhaité le 26 juillet 2019 au lancement dudit projet. Cette initiative a donc mis en synergie l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers, les collectivités locales et leur Faîtière, les Organisations de la Société civile, les citoyens et le secteur privé.» a précisé le DC.

Une graine semée par l’Union européenne dans le jardin de la démocratie locale au Bénin

Le chef projet RePaSOC Aristide O. AKANDE, abondant dans le même sens que le DC, a apprécié la qualité de ce projet qui fait partie des quarante-six (46) meilleurs projets retenus à travers le programme RePaSOC, fruit de la coopération entre le Bénin et l’Union Européenne. Il a souhaité que les mesures soient prises par la Fondation Le Municipal et son codemandeur l’ANCB, pour la vulgarisation du site internet et de l’Application Communes+.

Zoom sur Communes+

Les citoyens qui téléchargeront l’application ou visiteront le site internet, disposeront d’informations leur permettant de participer à la gestion des communes. Il s’agit des décisions prises et en cours, des délibérations du conseil communal ou municipal, des documents budgétaires, des documents de passation des marchés publics et de planification locale, des différentes études réalisées et en cours, des partenariats finalisés et en cours, de l’ordre du jour des sessions, des missions et voyages du maire et de ses adjoints, sans oublier les audiences et tous les comptes rendus des activités du conseil et de l’organe exécutif.

Grâce aux deux outils de démocratie locale, les citoyens disposeront également de toutes les informations leur permettant d’être informés en temps réel afin de pouvoir participer à la vie de la commune. Les devoirs et obligations des citoyens, les expériences capitalisées, les pratiques de la démocratie locale seront également téléchargeables sur ces plateformes pour que vive la démocratie numérique locale.

Rappelons que ce projet a été lancé le 26 juillet 2019 par le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale M. Alassane SEIDOU à la salle de conférence dudit Ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.