Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale : Les projets de 14 collectivités territoriales africaines sélectionnés

Deux (02) projets présentés par le Bénin ont été sélectionnés

216

Le Comité de pilotage du fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales, réuni récemment pour statuer sur les résultats du 1er appel à projets lancé en 2020, a sélectionné les projets de 14 collectivités territoriales africaines.

 

A l’issue des travaux de ce comité composé de représentants du ministère de l’Intérieur, du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et de l’Agence marocaine de coopération internationale ainsi que des trois Associations des présidents des conseils des collectivités territoriales du Royaume, il a été décidé de sélectionner les projets de 14 collectivités territoriales africaines, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Les projets sélectionnés relèvent de la Côte d’Ivoire (3), du Burkina Faso (3), du Sénégal (3), du Bénin (2), du Mali (1), du Cameroun (1) et de la Mauritanie (1), et ce en partenariat avec les conseils régionaux de Souss-Massa, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et l’Oriental et les communes de Dakhla, Marrakech, Benguerir, Beni Mellal, Fès, Rabat et Al Hoceima, précise la même source.

Cette coopération vise à faire bénéficier les Collectivités Territoriales Africaines de l’expertise de leurs consœurs marocaines dans les domaines liés au renforcement des capacités des managers territoriaux, la mise à niveau urbaine, la réalisation d’études de faisabilité, la gestion des ressources naturelles, l’appui aux services de base et le renforcement institutionnel des Collectivités Territoriales, fait savoir le communiqué.

Le Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales institué pour promouvoir le partenariat Sud-Sud a pour objectifs d’orienter la coopération décentralisée vers un partenariat stratégique avec les collectivités territoriales africaines, d’inscrire la coopération dans la dynamique de la décentralisation, du développement local et de la bonne gouvernance des collectivités territoriales, ainsi que d’inscrire la coopération décentralisée internationale dans la réalisation des Objectifs du Développement Durable, rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.