Gestion de la plateforme de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique dans l’Ouémé : Le Préfet Marie Akpotrossou mobilise les acteurs de la plateforme pour une redynamisation du système de veille

4 666

Les membres de la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique de l’Ouémé ont sous la houlette du préfet du département, Dr Marie Akpotrossou, tenu ce jeudi 26 aout 2021, à la préfecture de Porto-Novo, leur session ordinaire au titre du troisième trimestre de l’année 2021, où l’autorité préfectorale a insisté sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour le bon fonctionnement dudit creuset au profit des populations. L’autre point abordé en urgence est l’établissement des plans de maitrise de la grippe aviaire et de la montée des eaux dans les communes du département.

A l’ouverture des travaux de cette session ordinaire de la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique de l’Ouémé, le préfet Marie Akpotrossou est revenu sur le cadre institutionnel de ladite plateforme avant de rappeler sa mission dans le département.

Rappel de la mission de veille de la plateforme départementale

Cette session ordinaire, souligne-t-elle, va permettre entre autres de mener des réflexions pour la prévention de tout risque de catastrophe dans le département, de traiter les informations collectées auprès des différentes plateformes communales et d’en faire la synthèse, d’identifier les besoins en formation des acteurs, de préparer les autorités administratives du département, de même que les populations à pouvoir faire face aux risques majeurs, de centraliser et de coordonner les secours à apporter aux populations sinistrées du département et de surveiller les sites ou endroits à risques du département.

Des heures durant, les acteurs conviés à la rencontre ont fait des diagnostics pour le bon fonctionnement de la plateforme afin de prévenir et faire une bonne gestion des risques liés aux catastrophes dans le département de l’Ouémé.

« Le fonctionnement de la plateforme est un problème crucial. Il faut que nous montrions notre capacité en tant qu’acteur et membre de la plateforme départementale. C’est à nous même de donner du souffle à notre plateforme », a fait remarquer Dr Marie Akpotrossou insistant sur la nécessité de faire fonctionner la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique dans le département de l’Ouémé.

Des mesures préventives pour prévenir la grippe aviaire et la montée des eaux

La situation de la montée des eaux du fleuve Ouémé dans bon nombre de communes du département et celle relative à la grippe aviaire qui sévit déjà dans certaines communes du pays notamment dans la localité de Tohouè dans la commune de Sèmè-Kpodji, n’ont pas été occulté à cette rencontre.

L’autorité préfectorale a par ailleurs, instruit à cet effet, le secrétaire permanent de la plateforme, à relancer les communes du département de l’Ouémé afin qu’elles fassent parvenir à la tutelle, leurs plans de contingence. Lesquels seront actualisés selon le cas, pour la mise en œuvre et une meilleure gestion des éventuels risques de catastrophe au grand bonheur des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.