Protection des enfants déshérités dans la commune d’Aplahoué : Le CCPE Aplahoué dresse le bilan des actions du premier semestre 2021 avec de nobles perspectives pour le second semestre

96

La première session du Comité Communal de Protection de l’Enfant (CCPE) de l’année 2021 s’est tenue ce vendredi 27 aout 2021 dans salle de réunion du Centre de Promotion Social (CPS) d’Aplahoué. A l’endroit du public, le comité a présenté les actions menées dans le cadre de la protection des enfants dans la commune d’Aplahoué, en présence de François Zinsou, Directeur Départemental des Affaires Sociales et de la Microfinance.

Deux communications, notamment le point des actions menées par le CPS d’Aplahoué dans le cadre de la protection des enfants à compter du mois de janvier à juin 2021 et la présentation du système intégré de données relatives à la famille, la femme et l’enfant de nouvelle génération (SiDoFFE- NG) et rôle des acteurs, ont meublé cette séance. Selon la chargée du service d’écoute au CPS Aplahoué, Merveille Aklossou, pendant cette période (janvier-juin 2021), plusieurs actions ont été menées pour la prise en charge des enfants en situation, grâce à l’appui technique et financier des partenaires. Il s’agit entre autres de l’appui financier et nutritionnel aux enfants déshérités, le payement de la scolarité des enfants, la mise en place des comités de veille pour la protection des enfants et la sensibilisation sur le dialogue parents-enfants.

L’éducation des enfants déshérités, une priorité  du CPS au second semestre 2021

Invitant les acteurs à une synergie d’actions, afin de garantir un développement harmonieux et prospère des enfants, madame Merveille  Aklossou a annoncé, que le CPS d’Aplahoué, va poursuivre ses efforts dans la prise en charge des enfants. Pour cette rentrée scolaire 2021-2022, des actions sont en cours pour accompagner les enfants à bien reprendre les classes, de même que la prise en charge des enfants dans les apprentissages pour le second semestre de l’année en cours, a-t-elle renseigné. Merveille Aklossou, a profité de l’occasion pour demander l’accompagnement non seulement des partenaires, mais aussi et surtout des autorités à divers niveaux en vue de permettre au CPS d’Aplahoué d’exercer convenablement sa mission.

Le Directeur Départemental des Affaires Sociales et de la Microfinance, François Zinsou, remerciant les acteurs pour leur engagement à protéger les enfants, a rappelé l’importance du SiDoFFE -NG, qui est un outil de décision du gouvernement. Il a par ailleurs, invité les acteurs, surtout les Ongs,  à faire parvenir mensuellement aux CPS les statistiques sur la situation des enfants, en vue de les intégrer dans les bases de données. Ceci, a-t-il précisé,  pour permettre au gouvernement d’avoir des données fiables à mettre à disposition de la population et des institutions internationales

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.