Coopération décentralisée : Une délégation française de la Maison de l’Économie Solidaire en visite de travail avec la Communauté des Communes du Plateau.

(Cette mission fait suite à la visite des maires du département du Plateau à la Communauté de Commune Touraine-Est Vallée en France)

0 357

Une délégation de la Maison de l’Économie Solidaire, basée à Beauvais en France, a effectué  le vendredi 7 avril 2023 une visite de travail dans le Plateau pour explorer les pistes de développement d’un partenariat économique entre la Maison et la Communauté des Communes du Plateau (CCP). Cela fait suite à la visite des maires du Plateau en France du 13 au 21 mars 2023. visite au cours de laquelle une première prise de contact a eu lieu entre les édiles des communes du Plateau (Ifangni, Sakété, Pobè, Kétou, Adja-Ouèrè) et les membres de cette association à Beauvais.

Dans le cadre de cette mission, la délégation, conduite par Monsieur Rachid Cherfaoui, Président de ladite association, a été reçue par le Président de la Communauté des Communes du Plateau et ses pairs, maires des autres communes du Plateau, accompagnés des cadres de la CCP, au cours d’une séance de travail qui a lieu dans les locaux de l’arrondissement d’Ikpinlè, commune d’Adja-Ouèrè.

Au cours de cette rencontre dirigée par Monsieur Franck OKPEICHA, Président de la CCP, les échanges ont porté notamment sur la forme et les modalités de collaboration de la CCP entre les deux structures. Les activités économiques prioritaires qui se mènent dans le département ont été présentées et les impacts de l’exercice de ces activités sur l’environnement ont été examinés.

Visite de la coopérative de femmes spécialisées en transformation du manioc

Voulant toucher du doigt les réalités que vivent les groupements d’intérêts économiques, la délégation a été conduite sur deux sites de transformation du manioc en ses dérivés. Dirigée par Madame Nansirath AROBADADE, la coopérative IRETI NBÈ, visitée en première, dans l’arrondissement de Ikpinlè regroupe une cinquantaine de personnes majoritairement de femmes. Elle est spécialisée en production de ‘’gari’’ et ‘’tapioca’’ aromatisés. Elle utilise le bois de chauffe et des foyers artisanaux qui ne rendent pas faciles les conditions de travail des membres de la coopérative. Prenant la parole, la présidente, après avoir présenté la coopérative avec les gammes de gari amélioré produit, n’a pas oublié d’énumérer les difficultés que rencontre la coopérative. Celles-ci sont liées à la modernisation des moyens de production, la gestion des déchets produits dans l’exercice de leur activité et l’écoulement du produit sur le marché, surtout celui du Nigeria en toute sécurité.

Visite du site de transformation agro-alimentaire du manioc au moyen du biogaz

À Mowodani, c’est une unité de production innovante que la délégation a visitée. Il s’agit d’un groupe de jeunes ayant bénéficié d’un financement de l’OIF pour la réalisation du projet dénommé « Autonomisation socio-économique des jeunes femmes et hommes déscolarisés de la commune d’Adja-Ouèrè par la transformation agro-alimentaire du manioc au moyen du biogaz ». Ce projet vise à régler deux problèmes que sont le chômage des jeunes déscolarisés et la pollution de l’environnement par le recyclage des rejets issus de la transformation du manioc. Contrairement à la première, les foyers produisent la chaleur nécessaire à la torréfaction du gari par la combustion des coques de noix de palme par un système de ventilation produit par l’énergie solaire. Un autre système qui transforme en biogaz les rejets du manioc est érigé. En effet, l’eau issue de la presse du manioc entre dans un digesteur où il est transformé en gaz qui, par un canal, atterrit dans la salle de stockage pour utilisation.

Satisfaction de la délégation française avec perspective d’accompagnement des innovations

 

La délégation a été séduite par l’ingéniosité qui est mise en branle pour avoir ce résultat qui cadre avec les objectifs de la Maison de l’Économie Solidaire. Elle a promis accompagner ces jeunes afin que cette expérience soit dupliquée dans les autres communes du département du Plateau et auprès des paysans de leur agglomération à Beauvais.

Elle a été satisfaite des discussions et des efforts qui sont menés sur le terrain et voit déjà une franche collaboration dans un futur proche. En guise de reconnaissance, les Maires du Plateau ont offert à Monsieur Rachid un masque Guèlèdè dont la forme et les couleurs traduisent la collaboration et l’intégration entre le Plateau et la France. Séduit par ce geste, l’hôte a remercié les élus du Plateau et leur a promis un retour rapide pour le démarrage de la coopération entre les deux structures.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.