Le CESPo du Professeur KAKAI organise un colloque international sur les fausses nouvelles en démocratie

247
  • Afin d’étudier dans sa globalité les dynamiques liées à la prolifération des fausses nouvelles en démocratie, le Centre d’Etudes Sociologiques et de Science Politique (CESPo) de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) en collaboration avec l’Institut Général Tiémoko Marc GARANGO pour la Gouvernance et le Développement (IGD) du Burkina Faso et l’Unité de Recherches Politiques, stratégiques et sociales (URPOSSOC) de l’Université de Dschang (Cameroun) organise un colloque scientifique biennal (Webinaire) libre et gratuit, accessible sur Google meet les 13 et 14 avril 2023. Le thème de cette rencontre multi-acteurs, ‘‘Les fausses nouvelles en démocratie’’ aiguise déjà l’intérêt des universitaires de différentes disciplines et des acteurs de la société civile comme ceux de la classe politique bien souvent confrontés aux effets néfastes des fausses nouvelles. La rencontre se penchera surtout sur l’analyse juridique, sociologique et politique des « fausses nouvelles » de leurs implications sur la vie démocratique.
    Les fausses nouvelles se sont imposées dans le débat public contemporain comme une réalité pertinente. Elles se font remarquer dans tous les domaines de la vie en société et font parler d’elles partout dans le monde. Le débat actuel sur les fausses nouvelles en démocratie consacre une opposition entre deux paradigmes : faut-il limiter la propagation des fausses nouvelles au nom de la véracité des informations ? Ou alors peut-on diffuser n’importe quelles informations au nom de la liberté d’expression ? À cela viennent s’ajouter un certain nombre de questionnements tels que : Pourquoi des internautes partagent-ils en masse les fausses nouvelles ? Le phénomène des fausses informations constitue-t-il un nouvel indicateur de la crise de confiance politique ou de la défiance envers les médias traditionnels ? Que les « fausses nouvelles » soient à l’origine de la diffusion de contre-vérités implique-t-il de les interdire ? Les fausses nouvelles sont-elles produites par certains gouvernements eux-mêmes ? ou elles sont uniquement dirigées contre les gouvernements ?
    Voilà autant de questions autour desquelles des propositions du monde académique, institutionnel, politique, sécuritaire, professionnel et des ONG sont supposées apporter des réponses. En ces deux jours de travaux, sept (07) axes de communication y seront développés, il s’agit de :
    l’Axe 1 sur les Fondements et typologie des fausses nouvelles ;
    – l’Axe 2 sur les Fausses nouvelles ! Pouvoirs et conflits autour de l’énonciation publique du « vrai » ;
    – l’Axe 3 sur les Enjeux politiques de la circulation des fausses nouvelles et logiques des acteurs ;
    – l’Axe 4 sur les Fausses nouvelles, débat public et opinion publique ;
    – l’Axe 5 sur l’Émergence des fausses nouvelles : essor d’une industrie d’expression libérée ou défiance à l’égard des médias traditionnels ;
    – l’Axe 6 sur le Bilan des stratégies de lutte contre les fausses nouvelles et d’accès à l’information vraie ;
    – et l’Axe 7 sur les Fausses nouvelles et stratégies de conservation et de conquête du pouvoir politique.

Des propositions de communications sur les sous thèmes du colloque sont ouverts à tous les communicants qui désirent participer à ce colloque. Ces propositions sont attendues à l’adresse cespouac@gmail.com au plus tard le 10 février 2023 à 12 heures GMT. Les conditions de propositions sont définies dans les TDR de l’activité.

TDR colloque CESPo, IGD & URPOSSOC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.