Femme leader pour l’Environnement et le Climat : Engagée pour l’éducation environnementale à travers son programme dénommé ‘’Café Environnement’’, Inès Kuassi Nanga nous parle des motifs de son combat

Une initiative qui lui a valu le prix de Best activist aux Open Conscience Awards 2022

204

En  elle a su impacter des milliers de béninois et a même franchi les frontières, la communauté estudiantine en raffole de la noblesse de sa thématique, des familles en prennent conscience et sortent de l’ignorance. Elle, c’est Kuassi Inès Nanga, CEO de Terre à Terre Bénin, avec son initiative ‘‘Café environnement ’’ qui lui a valu le prix de Best activist aux Open Conscience Awards 2022. Décidée d’éradiquer l’ignorance des changements climatiques à tous les niveaux, la journaliste, experte en communication environnementale a choisi de mobiliser la couche la plus dynamique de la population que sont les jeunes, afin qu’une nouvelle mentalité naisse de ceux-ci car ils sont la relève de demain. Les raisons qui ont motivées la naissance de « Terre à Terre Bénin », remonte à un épisode douloureux  de la lady environnementaliste. Un épisode qui a suscité en elle des interrogations, des recherches et par conséquent son engagement dont son entreprise « Terre à Terre Bénin » tire sa source. Fier de la portée de son message sur les comportements des uns et des autres, elle nous raconte comment l’aventure a pris corps, ses échecs, ses succès et ses aspirations pour Terre à Terre Bénin à travers le programme ‘’Café environnement’’ qui d’ailleurs n’a pas manqué la dernière COP en Egypte avec ses jeunes ambassadeurs.

 

 

Le programme Café environnement de votre entreprise Terre à Terre Bénin connait de beaux jours, plusieurs jeunes y adhèrent, petit à petit les familles sortent de l’ignorance liée à l’impact de l’homme sur l’environnement. Dites-nous vos convictions qui vous ont amenées à créer Terre à Terre Bénin avec ce programme dont la noblesse est saluée de tous.

Je dirai que c’est la Communication Environnementale elle-même qui m’a choisie. Tout est parti d’une expérience douloureuse. De Janvier à Mars 2017, j’ai perdu deux de mes voisines et toutes les deux sont parties du cancer du sein. Un jour face à mon miroir, je me suis dit maintenant il faut que tu arrêtes de pleurnicher et de rester traumatiser. Tu dois faire quelque chose et au cours de ma formation j’ai été exposé à une panoplie d’études et de recherches qui montraient le lien entre les problèmes environnementaux et les problèmes de santé. Au nombre de ces études, il y avait particulièrement les travaux du professeur PAZOU qui m’avait énormément marqué. Elle a démontré que les poissons pêchés dans nos eaux sont contaminés par des résidus de pesticides et ce sont des facteurs qui amènent en fait cette maladie de cancer. Or mes voisines décédées dont j’ai parlé et moi aimions autrefois faire le repas appelé ‘’Dakouin’’ typiquement fait avec du poisson frais. Si toutes ces personnes qui meurent dans l’ignorance avaient l’information dans le langage terre à terre, donc accessible à tous, ces personnes pourraient décider de quoi faire avec cette information. C’est de là qu’est née Terre à Terre Bénin.

Parlez-nous de vos missions à cet effet

 

Ma mission était juste d’informer, d’éduquer, d’engager les populations partout où les questions environnementales sont cruciales et surtout en langage terre à terre Bénin. A terre à terre Bénin, c’est trois (03) choses : communication, éducation et assistance technique. Nous avons initié un premier programme d’éducation environnementale qui s’appelle ‘’ Tous écolo’’ qui nous amenait dans les écoles où on allait projeter des vidéos pour que les enfants comprennent pourquoi et comment s’engager à la protection de l’environnement. Pour faire savoir aux enfants, pourquoi il faut planter des arbres, qu’est-ce que la couche d’ozone et comment fonctionne-t-elle. On a fait jusqu’à ce que le Covid-19 ne tape à nos portes, on a dû s’arrêter  et à partir de là on a repensé les stratégies et on a initié le programme Café Environnement. Le Café Environnement est gratuit d’accès mais il y a un prix à payer. Ce prix c’est votre engagement. Quand on vient, on signe une lettre d’engagement et quand on finit, on suit une séance de coaching individuel en communication environnementale pour voir quelle est la personnalité de l’ambassadeur, comment il peut aller vers les cibles.

On a entendu parler des ambassadeurs de Café environnement qui sont des jeunes dévoués pour porter loin le message. Comment sont-ils établis et quelle est leur mission ?

Le Café Environnement amène cinquante (50) ambassadeurs chaque mois à venir écouter le message et chacun a l’obligation  d’impacter sur le terrain au moins vingt (20) personnes et ce qui est génial est que la plupart de nos ambassadeurs impactent jusqu’à cent cinquante (150) voire deux cent (200) personnes. Déjà pour dire quand on impacte vingt (20) personnes, ça nous amène à toucher sur le terrain mille (1000) personnes. Vous allez sur les réseaux sociaux, vous pouvez voir le  travail qui est fait. Il faut aussi noter que les impacts de ce programme se ressentent déjà dans les pays voisins où nous avons plusieurs jeunes qui nous suivent sur les réseaux sociaux et deviennent ainsi des ambassadeurs dans leur milieu.

 

Vous avez su susciter l’engouement des jeunes à devenir ambassadeur de café environnement et à porter les messages retenus au cours de chaque séance, à toutes les couches de la population. Comment vous vous êtes pris à cet effet pour y arriver ?

 

Suite à votre question, je voudrais d’abord manifester toute ma gratitude à l’endroit des multiples partenaires et sponsors de Terre à Terre Bénin à travers Café environnement. Si les jeunes sont de plus en plus motivés, c’est d’une part grâce à eux. Ces jeunes ambassadeurs qui impactent plusieurs cibles en partageant avec eux les divers messages reçus à la séance de café environnement, sont distingués suivant le nombre de cible touchées avec plusieurs lots d’encouragement. Ainsi à chaque séance, dix (10) meilleurs ambassadeurs qui ont impactés beaucoup plus de cible suivant les meilleures stratégies de communication environnementale sont distingués. Des prix d’excellence sont aussi accordés à ces ambassadeurs  qui de par leur ancienneté ne manquent d’innover sur le terrain. Parmi ces distinctions nous avons le prix café, le prix du génie, le prix meilleur impact, le prix leadership féminin, le prix meilleur espoir, le prix engagement, le prix meilleure implication, le prix meilleure mobilisation, le prix coup de cœur, le prix meilleure stratégie, le prix bronze et enfin le prix argent. D’autres surprises sont ainsi à découvrir dans le temps suivant l’évolution du programme.

INES KUASSI NANGA en geste Café environnement

Quelles sont les thématiques que vous avez déjà développées au cours de vos séances mensuelles de Café environnement ?

Comme je l’ai dit au départ ce programme consiste à éduquer  le grand public, donc autour d’un panel nous avons des invités d’influence pour partager avec les jeunes leur parcours et leur implication dans la protection de l’environnement. Depuis janvier nous avons développé plusieurs thématiques telles que : Le scandale plastique ; la Déforestation: arrêtons de scier la branche ; rôle des mères dans l’éducation environnementale ; où vont nos cacas ; égalité aujourd’hui pour un avenir durable ; engagement communautaire contre l’insalubrité à Cotonou etc.

 

 

Propos recueillis par Sylvain BAHOUNTCHI

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.