COP27 à Sharm El Sheikh : Le Ministre Aurélien AGBENONCI défend les mesures prises par le Bénin pour l’adaptation au changement climatique

179

Activement présent depuis le début de cette 27ème conférence des parties qui se tient du 06 au 18 novembre 2022 à Charm El Sheikh, le Bénin étant dans la même dynamique des préoccupations que porte l’Afrique au cours de cette Cop, prend sa part de responsabilité et s’affirme au cœur des différentes thématiques qui font objet de débat. Au micro de nos confrères de ODD TV présent à cette COP27, le Ministre Aurélien A. Agbénonci décline non seulement  la part de responsabilité du Bénin pour l’adaptation au changement climatique mais aussi ses attentes comme tous les autres pays en voie de développement qui espèrent plutôt des actions concrètes de cette COP et non des promesses.

Présence significative  du Bénin à la COP27 selon le Ministre Aurelien AGBENONCI :

Notre pays est présent à cette 27ème Conférence des parties à la convention cadre des Nations-Unis sur les changements climatiques qu’on appelle la COP27 ici à Sharm El Sheikh par ce que, de tout temps, le Bénin a été reconnu comme l’un des pays qui a une conscience claire et fait montre d’un esprit de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique. Déjà, je me souvins que lors de la COP22 au Maroc, le président de la République avait pris la parole et avait fait part de l’engagement de notre pays à participer très efficacement à la prise de mesures courageuses et radicales pouvant aider à réduire en ce qui nous concerne, les émissions de gaz à effet de serre. Récemment d’ailleurs lors de la visite du président au Pays-Bas, ce sujet a fait partie des préoccupations sur lesquelles il a échangé avec le premier ministre Néerlandais que j’ai été heureux d’écouter ici hier et qui a annoncé  les décisions courageuses dans ce domaine-là.

Le Bénin dans la dynamique de l’accélération de l’adaptation en Afrique

Les préoccupations du Bénin  ne sont pas tellement différentes de celles d’abord du consensus africain. Le président Macky Sall en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine a convié l’ensemble des présidents des Etats africains qui sont présents ou de leur représentant ici, à s’entendre pour que nous puissions arriver à affiner les positions des pays victimes que nous sommes, à s’entendre pour que nous puissions faire avancer ce qu’on appelle l’accélération de l’adaptation en Afrique.

Événement Les Leaders Africains sur l’Accélération de l’Adaptation

Cet événement qu’on appelle Les Leaders africains sur l’Accélération de l’Adaptation est en fait une rencontre pour que le consensus qui existe déjà entre nous même africains, nous puissions le mettre en évidence pour que le fameux programme de l’accélération de l’adaptation en Afrique soit mis en œuvre de manière concrète. Il s’agit en fait d’utiliser cette rencontre pour que des échanges forts aient lieu pour que l’Afrique parle d’une voix forte afin que les engagements qui sont les nôtres soient pris.

L’attente du Bénin

Ce que le Bénin attend de cette COP déjà, c’est un rappel, une piqure de rappel, que nous nous fassions entendre comme pays victime. Mais on ne joue pas que les victimes dans la lutte pour l’adaptation. Il faut prendre des mesures nationales et le Bénin n’est pas parmi ceux des pays qui n’ont pas pris leurs mesures. Au contraire, c’est un pays qui assure ses responsabilités et la qualité de notre contribution aux débats dans les divers groupes thématiques en témoigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.