Deuxième conférence des Préfets au titre de l’année 2022 : Le Ministre AKOTEGNON appelle à un état de veille et plus d’actions face aux défis des départements

361

Les jeudi 27 et vendredi 28 octobre 2022, le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Raphaël AKOTEGNON accompagné de son collègue de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Alassane SEÏDOU, des Préfets des 12 départements et des cadres de l’administration territoriale, ont abordé, à l’École Régionale Supérieure de la Magistrature à Porto-Novo,  plusieurs préoccupations relatives au fonctionnement des départements du Bénin, notamment en matières de conduite des politiques publiques, d’assistance-conseil aux communes, de gestion de l’état civil, des catastrophes naturelles et de maintien de la sécurité et de l’ordre public.

Au terme des échanges, plusieurs recommandations ont été formulées pour corriger, à juste titre, les dysfonctionnements relevés. Selon le ministre Raphaël AKOTEGNON, il s’agit entre autres, de maintenir l’état de veille face aux nouvelles situations spécifiques d’insécurité actuelle ; d’intégrer suffisamment la protection civile dans les réflexions sur la sécurité ; de prendre les dispositions requises et proactives pour contribuer à l’organisation, en janvier 2023, des élections législatives apaisées ; de veiller à ce que toutes les communes aient leur Plan de contingence et leur Schéma Directeur d’aménagement.

« Au regard de l’importance des aspects qui y sont évoqués, je voudrais vous rassurer que les dispositions nécessaires seront prises pour que, dans la mesure du possible et de bonne foi, elles soient mises en œuvre dans l’intérêt supérieur de nos populations à la base » a-t-il martelé. Le ministre a témoigné aux participants sa reconnaissance et leur a manifesté ses sentiments de satisfaction pour la qualité des échanges et l’ambiance conviviale qui ont prévalu tout au long des travaux. « J’ai également apprécié le sérieux qui a caractérisé le déroulement des travaux pendant ces deux jours. » a-t-il ajouté.

Raphaël AKOTEGNON n’a pas manqué d’exprimer sa conviction profonde, que Kandi et Dassa-Zoumé pourront successivement relever le défis d’une aussi meilleure organisation des deux prochaines conférences de 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.