Luc ATROKPO, Vice-Président du CCT-UEMOA conduit la délégation des élus communautaires à l’inauguration du Projet d’Abobo Té à Abidjan

Projets écoquartiers du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA

380

 

Projets écoquartiers du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA

Luc ATROKPO, Vice-Président du CCT-UEMOA conduit la délégation des élus communautaires à l’inauguration du Projet d’Abobo Té à Abidjan

L’UEMOA des peuples se met progressivement en place dans les 8 pays de la sous-région avec la contribution de la Commission de l’UEMOA et du CCT qui travaillent main dans la main pour promouvoir un développement durable dans les territoires des trois milles collectivités territoriales de l’espace économique et monétaire. La preuve en a été donnée, une fois de plus, par le CCT-UEMOA que dirige François Albert AMICHIA ce 29 septembre 2022 à Abobo Té, un village de la commune d’Abobo dans la capitale économique de Côte d’Ivoire. Le Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA en Côte d’Ivoire Gustave DIASSO, le 2ème vice-président de la ville de Benguérir, partenaire du projet, les présidents des Associations des Pouvoirs Locaux de l’UEMOA ont pris part à cette activité. La municipalité d’Abobo que dirige la Ministre d’Etat chargée des affaires étrangères de Côte d’Ivoire, commune bénéficiaire a été représentée à cette cérémonie par le troisième adjoint au maire.

« L’autonomisation de la femme est la voie royale pour le développement ». C’est par ces propos que le Vice-Président du CCT-UEMOA, Luc Sètondji Atrokpo, représentant le Président François Albert AMICHIA sur d’autres fronts pour la Côte d’Ivoire, a rappelé la vision de l’organisation communautaire de promouvoir le développement durable à la base. Pour lui, le « projet d’amélioration du cadre de vie pour une meilleure production d’attiéké des femmes du village d’Abobo Té » porté par le CCT-UEMOA auprès des partenaires marocains est une concrétisation de la volonté des élus communautaires d’apporter le développement au plus près des populations à la base. Le projet est fait de trois composantes : construction et équipement de l’unité de fabrication d’attiéké, aménagement d’espace vert et formation en comptabilité des femmes et des jeunes du village en comptabilité simplifiée et en marketing afin qu’ils puissent bien gérer le projet. Le CCT-UEMOA a porté dans les différents Etats cinq projets du genre pour plus d’un milliard de francs CFA, en plus de la PCTL (Programme de Coopération Transfrontalière Local) en partenariat avec la coopération suisse et des nombreux autres projets du portefeuille du CCT-UEMOA.

Le CCT et la Commission de l’UEMOA travaille en synergie

Après avoir transmis les salutations du Président de la Commission, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP aux populations d’Abobo Té massivement sorties pour vivre l’événement en direct, le Représentant communautaire a rappelé que ce joyau est le fruit d’un travail de synergie entre la Commission et le CCT avant de féliciter l’équipe qui a conduit les travaux, ce qui a permis de rendre possible la deuxième tranche du financement. Il a invité le Maroc a étendre cette expérience à d’autres collectivités territoriales de l’UEMOA. En effet, le Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales, abondé par le Maroc, finance 90% des ressources nécessaires à la réalisation de ce projet avec un partenariat entre Bengurir et le CCT-UEMOA, au profit d’Abobo Té dont la municipalité (Abobo) a contribué pour 10%. Gustave DIASSO a terminé son intervention en invitant les bénéficiaires à faire très bon usage de ce projet.

La deuxième tranche disponible dès la semaine prochaine

Pour le Deuxième Vice-Président de Bengérir, le Projet est le signe de l’excellence des relations entre le Maroc et la Côte d’Ivoire qui célèbre leurs 62 ans d’amitié et de coopération sous l’impulsion de Sa Majesté, le Roi Mohamed 6 et le Président Alassane Ouattarra. Satisfait de la qualité des travaux et des diligences accomplies par la commune d’Abobo, l’élu marocain a annoncé le déblocage, dans la semaine suivante, de la deuxième tranche du financement. Ainsi, des équipements seront acquis, l’aménagement de 1000 m2 d’espace vert, le verdissement du village à travers la plantation d’arbres.

Après les mots de remerciements du représentant du Maire d’Abobo, Ministre d’Etat chargé des affaires étrangères, une visite des lieux a eu lieu avec une dégustation d’attiéké et de galette fabriquée à base de manioc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.