Participation du Bénin au Congrès de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) à Abidjan : « Les relations entre les villes du Bénin et l’AIMF n’ont jamais été aussi excellentes » selon le maire de Cotonou Luc S. Atrokpo

346

500 acteurs de la décentralisation comprenant les maires, les élus locaux, les cadres et les experts venus des différentes villes et des organisations partenaires de l’AIMF ont échangé, partagé leurs expériences à Abidjan du 28 juin au 2 juillet 2022. La capitale économique de la Côte d’Ivoire a abrité l’Assemblée Générale annuelle de l’AIMF et la COP des Villes. A ces rencontres, l’excellence des relations entre l’organisation que préside Anne Hidalgo et les villes du Bénin sous le leadership de Luc Sètondji Atrokpo, président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) a été des plus convaincantes.

Sakinatou KABA

« L’AIMF est un partenaire sûr des collectivités territoriales du Bénin, mais également une source d’inspiration pour les maires de notre pays. Voilà pourquoi, la délégation béninoise est forte d’une dizaine de maires et d’une vingtaine d’autres acteurs », se réjouit Luc Sètondji Atrokpo.  Pour le président de l’ANCB, la diplomatie des villes du Bénin, organisée au sein de l’ANCB prend de l’ampleur et permet la réalisation de plusieurs projets concrets qui impactent la qualité des services sociaux de base aux populations ».

La ville de Cotonou abrite le prochain congrès de l’AIMF, bénéficie d’un important projet financé par la même organisation, de même que Lokossa, sans oublier les nouvelles villes du Bénin et les associations de communes admises comme membres de l’AIMF. De plus, Cotonou conserve son poste au sein du Bureau et le Bénin s’honore de la distinction de Arlande Fifonsi Joeger pour le prix du leadership féminin.

L’AIMF contribue à une meilleure fourniture des services numériques aux citoyens de la ville de Cotonou

Le projet vise à doter la Ville de Cotonou d’un Pôle numérique, installé en plein centre-ville et vitrine de l’engagement de la mairie pour le développement de l’économie locale, via l’incubation de start-ups locales et la contractualisation avec la Ville pour un PPP d’intérêt commun, et proposera des services numériques pour le développement économique et la continuité de la délivrance des actes administratifs. Le Pôle Numérique de Cotonou sera construit en suivant une conception durable et efficace énergétiquement via l’utilisation de matériaux locaux, l’installation d’électricité photovoltaïque et le respect du cahier des charges « construction durable » de l’AIMF.

Promotion de l’énergie solaire hors réseau dans la commune de Lokossa

Le projet vise à faire face à la situation énergétique locale, où seuls 52% de la population avaient accès à l’électricité (2018) avec de fortes disparités entre zones urbaines et rurales. Les services sociocommunautaires de la santé et de l’enseignement élémentaire sur le territoire de la commune, en particulier en zones péri-urbaines et rurales, souffrent de cet éloignement du réseau de distribution national. Le projet vise à électrifier 36 écoles primaires publiques (EPP), 7 unités de santé villageoises (UVS) et 39 places publiques (PP) dans les villages les plus pauvres de la commune qui ne bénéficient pas d’accès au réseau national, en recourant à l’énergie solaire. Il permettra de renforcer les capacités de production énergétique, d’assurer l’installation, l’exploitation et la maintenance de pico-centrales et de lampadaires solaires sur les sites identifiés à cet effet. Les travaux seront réalisés par une entreprise locale choisie par appel d’offres, nous renseigne le site internet de l’AIMF.

Un nouveau bureau pour de nouvelles ambitions

Abidjan n’a pas dérogé à la tradition des Congrès de l’AIMF qui élisent les membres du Bureau. La très charismatique Anne Hidalgo, maire de Paris, reste la présidente de l’AIMF. Elle est assistée de vice-présidents venus des villes emblématiques de la Francophonie [Kinshasa (RD Congo), Luxembourg (Luxembourg), Nouakchott (Mauritanie), Québec (Canada), Tunis (Tunisie)]. Parmi les vice-présidents, Abidjan (Côte d’Ivoire) assure le secrétariat général et Liège (Belgique) assurent la trésorerie de l’AIMF. Les villes comme Cotonou, à travers le Maire Luc Sètondji Atrokpo, siègent également au bureau de l’AIMF.

 

Programme égalité femmes – hommes

Le projet vise à Identifier et analyser le développement des thématiques « genre et égalité » au sein de l’AIMF, reposant en particulier sur un état des lieux des attentes et besoins des membres et la mise en réseau des expert.e.s genre à l’échelle de l’AIMF, relais de formations décentralisées et à distance. L’initiative permettra également de valoriser et soutenir concrètement les initiatives exemplaires des villes en matière de genre et d’égalité, de capitaliser la démarche et promouvoir la transversalisation du genre dans les politiques locales et les programmes portés par le Secrétariat Permanent.

 

Le prix du leadership féminin de la francophonie

Cette distinction, instituée depuis l’Assemblée Générale de Montréal en 2017, a honoré une béninoise qui réside en France. Arlande Fifonsi Joeger est une entrepreneure engagée, qui milite pour que la nature soit au cœur des espaces urbains et péri-urbains. Fondatrice de la solution EwoSmart incubée à Strasbourg (France), elle développe le numérique au service du verdissement des villes. Objectif ? Faciliter le monitoring des espaces verts et diffuser des pratiques sobres et écologiques.

Le prix a été institué afin d’encourager la participation des femmes dans les processus de décision locaux pour un développement inclusif des territoires. L’objectif est aussi de renforcer la lauréate dans son rôle de leader local à travers un parcours international d’accompagnement et d’échanges.

 

Autres décisions de l’AIMF à Abidjan

Les prochaines rencontres de l’AIMF auront lieu  à Tunis en novembre 2022 pour la 97ème réunion du Bureau. La 98ème réunion du Bureau se tiendra à Paris en avril 2023 et le Congrès 2023 aura lieu en octobre à Cotonou. La capitale économique du Bénin va donc accueillir l’AIMF en 2023 et très probablement la deuxième édition de la COP des villes. Une reconnaissance des mérites et du leadership du maire de Cotonou. Deux associations de communes béninoises admises comme membres de l’AIMF sur deux places ouvertes. L’Association pour le Développement des Communes du Borgou (ADECOB) et le Réseau des Femmes Élues Conseillères du Bénin (REFEC – Bénin), une branche du RéFeLA. Trois communes béninoises obtiennent le statut de villes associées de l’AIMF. Il s’agit de Kandi, de Ketou et de Toffo. La quatrième place est revenue à la Ville française de l’Ile-St-Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.