7,8 Millions d’Euros d’investissement dans les territoires de l’AIMF et le Bénin triplement honoré sous le leadership de Luc S. Atrokpo

314

Les grandes décisions du Congrès de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) à Abidjan

7,8 Millions d’Euros d’investissement dans les territoires de l’AIMF et le Bénin triplement honoré sous le leadership de Luc S. Atrokpo

Réunis à Abidjan du 28 juin au 2 juillet 2022 pour l’Assemblée Générale annuelle de l’AIMF et pour la COP des Villes, les maires de l’organisation des édiles francophones du monde entier ont tenu, dans un premier temps, leur réunion statutaire à l’Hôtel Noom de la capitale économique ivoirienne avant de se retrouver au Palais de la Culture de Treichville pour la COP des villes. D’importantes décisions ont été prises par l’AIMF dont le mode opératoire est d’impacter la vie quotidienne des millions de citoyens vivant dans ces localités qui lui sont affiliées.

Près de 500 élus locaux venus des différentes villes et des partenaires de l’AIMF ont échangé, partagé leurs expériences avant de prendre de nouvelles résolutions pour la vie de l’organisation dont les actions se veulent des plus concrètes au profit des citoyens.

Des projets concrets subventionnés par le bureau à Abidjan

Le montant des projets subventionnés de l’AIMF que préside Anne Hidalgo, maire de Paris à des projets concrets étalés sur plusieurs années s’élève à plus de 2,8 Millions d’Euros du Fonds de Coopération de l’AIMF. En prenant en compte la mobilisation des villes et partenaires de l’AIMF autour de ces projets, ces subventions permettront un investissement global sur les territoires de 7,8 Millions d’Euros. Ce programme d’investissement reflète les préoccupations des villes membres pour le développement durable des territoires (développement touristique responsable au Nyanza, Electrification solaire à Lokossa), pour l’animation sociale, culturelle et sportive à Foumban et pour l’appui aux services de base aux populations les plus démunies avec le projet d’envergure de la Région de Nouakchott. L’approfondissement continu de la prise en compte des enjeux d’égalité femmes hommes dans le développement et la conduite des projets, aboutit en 2022 à la proposition d’un programme intégré et visible sur l’ensemble du réseau, avec la recherche de synergies entre les différentes villes du réseau. Au Bénin, Cotonou et Lokossa sont bénéficiaires de ce programme d’investissement de l’AIMF. Cotonou pour un projet de « Fourniture des Services Numériques aux Citoyens ». Le projet vise à doter la Ville de Cotonou d’un Pôle numérique, installé en plein centre-ville et vitrine de l’engagement de la mairie pour le développement de l’économie locale, via l’incubation de start-ups locales et la contractualisation avec la Ville pour un PPP d’intérêt commun, et proposera des services numériques pour le développement économique et la continuité de la délivrance des actes administratifs. Le Pôle Numérique de Cotonou sera construit en suivant une conception durable et efficace énergétiquement via l’utilisation de matériaux locaux, l’installation d’électricité photovoltaïque et le respect du cahier des charges « construction durable » de l’AIMF. Quant à la ville de Lokossa, elle bénéficie d’un important financement pour la « Promotion de l’énergie solaire hors réseau dans la commune ».

Le projet vise à faire face à la situation énergétique locale, où seuls 52% de la population avaient accès à l’électricité (2018) avec de fortes disparités entre zones urbaines et rurales. Les services sociocommunautaires de la santé et de l’enseignement élémentaire sur le territoire de la commune, en particulier en zones péri-urbaines et rurales, souffrent de cet éloignement du réseau de distribution national. Le projet vise à électrifier 36 écoles primaires publiques (EPP), 7 unités de santé villageoises (UVS) et 39 places publiques (PP) dans les villages les plus pauvres de la commune qui ne bénéficient pas d’accès au réseau national, en recourant à l’énergie solaire. Il permettra de renforcer les capacités de production énergétique, d’assurer l’installation, l’exploitation et la maintenance de pico-centrales et de lampadaires solaires sur les sites identifiés à cet effet. Les travaux seront réalisés par une entreprise locale choisie par appel d’offres, nous renseigne le site internet de l’AIMF.

 

Un nouveau bureau pour de nouvelles ambitions

Abidjan n’a pas dérogé à la tradition des Congrès de l’AIMF qui élisent les membres du Bureau. La très charismatique Anne Hidalgo, maire de Paris, reste la présidente de l’AIMF. Elle est assistée de vice-présidents venus des villes emblématiques de la Francophonie [Kinshasa (RD Congo), Luxembourg (Luxembourg), Nouakchott (Mauritanie), Québec (Canada), Tunis (Tunisie)]. Parmi les vice-présidents, Abidjan (Côte d’Ivoire) assure le secrétariat général et Liège (Belgique) assurent la trésorerie de l’AIMF. Les villes comme Cotonou, à travers le Maire Luc Sètondji Atrokpo, siègent également au bureau de l’AIMF.

 

Le prix du leadership féminin de la francophonie

Cette distinction, instituée depuis l’Assemblée Générale de Montréal en 2017, a honoré une béninoise qui réside en France. Arlande Fifonsi Joeger est une entrepreneure engagée, qui milite pour que la nature soit au cœur des espaces urbains et péri-urbains. Fondatrice de la solution EwoSmart incubée à Strasbourg (France), elle développe le numérique au service du verdissement des villes. Objectif ? Faciliter le monitoring des espaces verts et diffuser des pratiques sobres et écologiques.

Le prix a été institué afin d’encourager la participation des femmes dans les processus de décision locaux pour un développement inclusif des territoires. L’objectif est aussi de renforcer la lauréate dans son rôle de leader local à travers un parcours international d’accompagnement et d’échanges.

Autres décisions de l’AIMF à Abidjan mettant le Bénin à l’honneur

A Abidjan, a été également acté la création d’un Prix de la Ville bas-carbone.

Les prochaines rencontres de l’AIMF auront lieu  à Tunis en novembre 2022 pour la 97ème réunion du Bureau. La 98ème réunion du Bureau se tiendra à Paris en avril 2023 et le Congrès 2023 aura lieu en octobre à Cotonou. La capitale économique du Bénin va donc accueillir l’AIMF en 2023 et très probablement la deuxième édition de la COP des villes. Une reconnaissance des mérites et du leadership du maire de Cotonou. Deux associations de communes béninoises admises comme membres de l’AIMF sur deux places ouvertes. L’Association pour le Développement des Communes du Borgou (ADECOB) et le Réseau des Femmes Élues Conseillères du Bénin (REFEC – Bénin), une branche du RéFeLA. Trois communes béninoises obtiennent le statut de villes associées de l’AIMF. Il s’agit de Kandi, de Ketou et de Toffo. La quatrième place est revenue à la Ville française de l’Ile-St-Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.