Deuxième Session de Café environnement de l’entreprise Terre à terre Bénin : Salubrité à Cotonou et changement de mentalité au cœur des échanges entre jeunes et acteurs de la société civile

938

« Engagement Communautaire Contre L’insalubrité à Cotonou », c’est le thème qui a nourri les réflexions au cours de la deuxième session de Café environnement initié par la première entreprise de communication environnementale, Terre à Terre Bénin ce  jeudi 24 Février 2022 dans  la zone Master (American Corner) de l’Université d’Abomey-Calavi. Conduit par Mme Inès KUASSI, les échanges autour d’une communication sur l’éducation de la mentalité  et d’un panel de discussion ont été animés par quatre grands hommes qui ont partagé leurs expériences en matière de lutte contre l’insalubrité. Il s’agit de Monsieur Kim SEONGHWAN, président de l’ONG IYF ; Mr Habib MEME, architecte, Co-fondateur et président de l’atelier des Griots ; Mr Sweet Glory, artiste chanteur et compositeur béninois et enfin Mr Marcellin Codjo AKPETE, chef quartier AHOUNSORI-TOWETA. Ces échanges ont été fructueux en matière de   savoir-vivre que de maintien d’un environnement sain et durable.

L’un des objectifs phares de cet atelier est le changement de perspective qui demeure une clé très importante dans le processus éducationnel. C’est justement sur ce thème qu’a porté le développement de Mr Kim SEONGHWAN, spécialiste d’Education de la mentalité.

Nécessité d’un changement de perspective

L’intervention de Monsieur Kim SEONGHWAN, focalisée sur le « Changement de perspective » a martelé que toute réussite commence par le changement de mentalité.  Après avoir fait lumière sur le contexte béninois où, le manque de changement de mentalité des citoyens continue de s’ériger en un frein majeur à l’atteinte des résultats escomptés malgré la disponibilité des ressources naturelles pour un développement meilleur et durable. Pour illustrer sa communication, il s’est appuyé sur le succès de certaines célébrités telles que Michael Jordan, Steve Jobs et autres qui ont su se surpasser par rapport à leurs différents échecs afin de parvenir  à un succès fascinant. Pour lui, l’échec  est une étape pour aller au succès. Il nous montre le chemin de l’endroit où nous allons. Parlant de mentalité pouvant conduire  au succès, Kim SEONGHWAN a insisté sur la pensé qui détermine le destin de tout homme. Faisant allusion à l’un de ses auteurs préférés, le spécialiste de l’éducation de la mentalité a fait savoir que,  ce que nous pensons détermine qui nous devenons et une seule pensé peut changer le destin de tout homme. Pour conclure sa communication  il a fait une exhortation du peuple béninois à s’inspirer des différents exemples pour amorcer un changement de mentalité aux fins d’un développement meilleur et durable.

Des jeunes d’Akpakpa Dodomin mobilisés contre l’insalubrité

Sweet Glory, l’artiste chanteur et compositeur, par son intervention, a fait part de la mobilisation des jeunes du quartier Akpakpa dodomin autour des actions de lutte contre l’insalubrité et des initiatives de  sécurité des habitants. Cette mobilisation s’est matérialisée à travers des activités telles que  le balayage des rues, des carrefours, de la sécurisation du quartier puis de la création d’un cadre convivial dénommé « Mandela Beach ». L’intervention de l’Etat a été d’une grande aide à l’aboutissement de cette initiative.

Partage d’expérience avec les jeunes d’Akpakpa Dodomin

L’intervention de Monsieur Habib MEME s’est focalisée sur les actions de l’ONG Atelier des Griots qui est un groupe de volontaire au service des communautés locales. Lesdites actions incluent l’amélioration de la maison des jeunes d’Akpakpa Dodomin (suscitée par les jeunes eux-mêmes), le déploiement d’étudiants en provenance de Boston pour raconter dans les quartiers, l’histoire des communautés, des histoires positives.

Constat de l’insalubrité grandissante dans le quartier Ahounsori Toweta

Monsieur Marcellin Codjo AKPETE, dans son intervention a mis en exergue l’expansion de l’insalubrité dans le quartier Ahounsori Toweta avant d’attirer l’attention des participants sur la nécessité pour le gouvernement de mener des actions pour pallier ce fléau.

Cette deuxième session  de Café environnement organisée  par l’entreprise de communication environnementale,  Terre à Terre Bénin s’est soldée par l’idée de faire des participants de cette séance, des ambassadeurs  du quartier environnement. Ces ambassadeurs qui sont tous des participants de l’initiative Café environnement, auront pour rôle de sensibiliser autant de cible que possible sur le thème sur mois qui est centré sur l’insalubrité. Notons que les dix (10) meilleurs ambassadeurs ayant atteint le plus de cibles possible dans leur milieu de vie ou à travers les réseaux sociaux, seront primés  à la session suivante de Café environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.