Le PDIEM renforce les capacités des acteurs des régies autonomes pour l’accroissement des ressources propres des communes

1 105

Le PDIEM renforce les capacités des acteurs des régies autonomes pour l’accroissement des ressources propres des communes

 Trente-huit (38) acteurs des régies autonomes des communes partenaires du PDIEM sont en formation du 04 au 19 novembre 2021 au Centre de formation de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), à l’initiative du Programme de Développement des Infrastructures Economiques et Marchandes (PDIEM), de la DGTCP et de la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL). L’objectif de ce renforcement de capacité est de permettre aux intervenants des régies autonomes en cours d’expérimentation dans les communes du Bénin, d’améliorer le management de ces outils à travers de nouvelles connaissances et l’introduction de logiciels pour la gestion des budgets annexes des régies. Les travaux qui marquent un pas de plus dans la dynamisation des régies autonomes, ont été ouverts par le DGTCP.

Les officiels à l’ouverture des travaux

Faire des régies autonomes un instrument performant et professionnalisé de mobilisation des ressources propres et de bonne gestion des infrastructures économiques et marchandes (IEM) de nos communes, telle est l’ambition du PDIEM financé par la Coopération suisse et mis en œuvre par SNV.

Expérimentée dans le cadre des activités du PDIEM et formalisée par les Ministères en charge des Finances et de la Décentralisation, les régies autonomes permettent aux communes d’exploiter au mieux leurs IEM, tout en tirant d’elles davantage de ressources propres pour le développement local. Ainsi, après les expériences capitalisées, notamment à Malanville, la formalisation de ces régies par des arrêtés interministériels, l’informatisation du système de recouvrement de certaines IEM comme le Marché International de Malanville, le PDIEM et ses partenaires mettent à la disposition des acteurs des régies autonomes, des connaissances pratiques sur les concepts de régie autonome, de mobilisation des ressources propres et des logiciels pour la gestion du budget annexe des régies. Ces logiciels prennent en compte les paramétrages concernant les régies d’avance et autres fonctionnalités liées aux régies autonomes. Cette formation prélude le déploiement et l’installation des logiciels WMONEY et GBCO à l’usage des Trésorier Communal, Assistant Administratif et Financier et Chefs Service des Affaires Financières.

La Coopération suisse satisfaite de l’expérience pionnière de Malanville qui s’étend à d’autres communes.

Le Représentant du Directeur Résident Suppléant de la Coopération suisse, s’est réjoui de la qualité du partenariat entre le Bénin et la Suisse, surtout en ce qui concerne les résultats satisfaisants obtenus grâce au PDIEM : « Depuis huit ans, la Suisse a élaboré  le programme  de développement des infrastructures économiques et marchandes pour impulser la dynamique économique des communes  béninoises à travers la construction des infrastructures économiquement rentables par l’utilisation des briques de terre compressées appelées BTC. Dans le souci d’assurer la fonctionnalité et la rentabilité des ouvrages construits, il était nécessaire de trouver le mode de gestion approprié. Dès lors, la régie autonome  a été mise en place à Malanville en 2017 ». Justin Adido a ensuite salué l’engagement des acteurs à la base, des cadres des ministères des finances  et celui de la décentralisation pour l’élargissement de cette expérience réussie de Malanville aux autres communes : « avec l’accompagnement  des autorités de la préfecture de l’Alibori, du ministère des finances  et de la décentralisation  et la volonté politique des élus de la commune, Malanville a enregistré des succès inédits. Cette expérience a fini par s’élargir à d’autres communes  telles que Bohicon, Glazoué et Pehunco et impliqué des structures du niveau central comme le SP/CONAFIL et la DGTCP qui n’ont ménagé aucun effort  pour mettre en place le cadre  réglementaire qui régit l’organisation et le fonctionnement de la régie autonome chargée de l’exploitation des services publics locaux au Bénin ».

Le PDIEM offre aux communes une opportunité d’optimisation des ressources propres selon le DGTCP.

Le DGTCP, Oumarou Karimou Assouma, dans son mot d’ouverture  de cet atelier de formation de deux semaines, a mis l’accent sur l’objectif principal qui sous-tend la création des régies autonomes  communales, l’optimisation des recettes communales : « l’efficacité de cette politique d’optimisation des recettes ne peut être envisagé que par le renforcement des capacités des acteurs intervenants au niveau de ces régies. Le présent atelier vient donc pour doter les participants d’outils et de notions fondamentaux de gestion financière nécessaire au bon fonctionnement des régies autonomes afin d’adapter leurs procédures de travail aux réformes financières intervenues dans la gestion locale ». Il a ensuite exhorté les participants venus de Bohicon, de  Péhunco, de Malanville et de Glazoué à une attitude positive et de partage de savoir dans l’assiduité afin saisir les différentes notions à développer par les experts dans les six modules concoctés pour la circonstance.

Le DCT dans une vision d’extension des régies autonomes aux 77 communes.

Le Directeur des Collectivités Territoriales, Soulé Allagbé, a exprimé  son satisfécit pour les performances des régies autonomes communales  dont les chiffres dans la commune de Malanville constituent une preuve tangible. Pour lui cet atelier de formation des acteurs des régies autonomes constitue un fer de lance à porter plus haut les performances en termes de mobilisation des ressources au sein des communes pionnières de ce programme : « cette formation permettra de renforcer en capacité  tous les acteurs au niveau de nos régies autonomes tout en leur permettant de remplir efficacement leur rôle qu’est de mobiliser davantage de ressources pour le développement des communes ». Il a, pour finir salué l’accompagnement de la Coopération suisse et de SNV dans le cadre de ce programme dont les performances faciliteront l’extension des régies autonomes aux autres communes.

Les gratitudes du maire de Bohicon pour cette initiative du PDIEM.

Le maire de Bohicon, Ruffino d’Almeida représentant les maires des quatre (04) communes bénéficiaires de cette formation, a exprimé toute sa gratitude envers la Coopération suisse, la SNV et les services des ministères des Finances et de la Décentralisation, pour l’initiative et leur accompagnement de tous les temps pour une véritable autonomie des communes par le biais d’une mobilisation efficace des ressources propres.

L’atelier s’articule autour de 06 modules que sont :

  • régie autonome dans un contexte de décentralisation ;
  • management des équipements marchands ;
  • techniques de mobilisation des ressources propres des communes ;
  • gestion budgétaire et comptable des régies autonomes ;
  • utilisation des systèmes d’information WMONEY ;
  • utilisation des systèmes d’information GBCO.

Les membres des délégations communales prenant part à la formation

Une vue de la salle de formation à la DGTCP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.