Séance de travail avec les Chefs Quartiers et Chefs Villages sur la mobilisation des ressources propres : Les CQ et CV saluent la pertinence de la réforme du Maire Joseph CAKPO et renforcent les dispositions par des propositions.

153

Mobilisés à la maison des Jeunes d’Allada le vendredi 1er octobre 2021, les Chefs de quartier et de village de la Commune d’Allada ont eu droit à une séance de travail avec le Maire Joseph CAKPO assisté de ses adjoints sur les réformes avenir dans la mobilisation des ressources propres de la Commune.

Prenant la parole, le Maire  a d’abord fait la  restitution de la rencontre des 77 Maires du Bénin et des 12 Préfets avec le Chef de l’État Son Excellence le Président Patrice TALON portant sur les réformes structurelles dans le secteur de la décentralisation.

Dans son exposé, le maire Joseph Cakpo a rassuré ses invités sur la pertinence de la réforme qui ne dispense pas du tout les élus de leurs diverses fonctions et prérogatives tel qu’évoquent certains détracteurs : « Nous continuerons à travailler ardemment pour la mobilisation de nos ressources propres ; nous continuerons à définir les projets à exécuter dans nos communautés, nous continuerons à tenir nos sessions. Mais nous ne serons plus responsables de la gestion financière. Ce sera le rôle du Secrétaire Exécutif que je vais nommer. Il va se charger de la mise en œuvre de nos projets à lui soumettre. Les Maires ne sont pas déchargés comme on le pense. Au contraire, ils sont sauvés, protégés et renforcés dans le suivi des projets planifiés. C’est maintenant le développement, car les Secrétaires Exécutifs ne seront pas politique et la mise en œuvre des projets ne souffriront point d’une quelconque insuffisance politique ».

Des CQ et CV appelés à accompagner l’optimisation des ressources propres

Revenant au motif de la rencontre du jour, le Maire Joseph CAKPO, a au prime abord exposé ses constats dans la gestion de la délivrance de certaines pièces de l’état civil par les Chefs Quartier et Chefs village à sa prise de fonction. Jusqu’à la date de cette rencontre les CV et CQ ne rendent pas compte des certificats de résidence, des attestations de possession d’État et autres sans s’inquiéter alors que les quartiers et villages n’ont pas une autonomie financière.

Cette pratique qui n’augure pas d’une bonne gouvernance mérite d’être corrigée afin d’augmenter le taux de mobilisation des ressources propres. Aujourd’hui, les indemnités des élus locaux sont régulièrement payés et pourront être améliorés au regard des mobilisations a rassuré le Maire. Il rassure tout de même que l’État central affiche clairement une volonté de reconsidérer ce traitement en fonction du statut de chaque Commune. Ainsi, plus la Commune travaille à la mobilisation de ressource, plus elle a la chance de changer de statut et par conséquent l’amélioration des traitements des différents acteurs. De par ce fait, ils sont tous tombés d’accord pour assainir la caisse communale et de s’éviter des ennuis judiciaires dans l’avenir.

L’autorité n’a pas manqué de présenter ses attentes d’une bonne collaboration dans la gestion des affaires courantes de la commune telles que la sécurité, les enquêtes dans les transactions foncières, la mobilisation des ressources et bien d’autres.

Après l’exposé de l’autorité, la parole a été donnée aux invités. Tour à tour, les intervenants ont salués la démarche de l’autorité, formulés des doléances et ont fait des propositions pour la croissance des ressources propres. Aussi, s’engagent t-ils à collaborer avec l’administration communale pour une bonne gestion des situations de grandes préoccupations et surtout de la mobilisation des ressources.

En conclusion, la commune éditera désormais, les différents Actes à mettre à la disposition des CV et CQ et pour lesquels un point régulier doit être fait aux services compétents de la Mairie. Des dispositions sont déjà prises pour détecter et servir avec la dernière rigueur ceux qui vont tenter de falsifier les dits documents.

Le Maire Joseph CAKPO vient ainsi donc de redynamiser ses représentants locaux à reprendre au sérieux leurs responsabilités dans la gestion des affaires dans la Commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.