Perspective d’une coopération décentralisée entre Cotonou et la CASE: le maire Luc Atrokpo défend les intérêts de la ville métropole devant les 96 élus de la CASE en France

203

 

En visite de travail en France à la tête d’une délégation de la ville de Cotonou, le Maire Luc Sètondji Atrokpo a planché ce 02 juillet 2021 devant les 96 élus du conseil des maires de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE) en Normandie.

A noté qu’en 1997, la Communauté de communes Seine-Eure comptait 3 communes (Louviers, Incarville et Val-de-Reuil). Devenue Agglomération en 2001, elle compte aujourd’hui 60 communes.

La loi du 6 février 1992 relative à l’administration territoriale permet aux communautés de communes d’exercer, à la place de leurs communes-membres, un certain nombre de compétences définies par la loi et leurs statuts. C’est une forme douce de coopération locale, qui impose cependant la continuité territoriale.

Depuis sa création, l’Agglomération Seine-Eure exerce de nombreuses compétences  : développement économique, politique de la ville, eau et assainissement, voirie, transport, propreté publique, habitat, aménagement de l’espace et urbanisme, tourisme, environnement et milieux naturels, coopération décentralisée, développement durable. Aux compétences existantes s’ajoutent la petite enfance et la jeunesse, et l’aide à domicile pour les personnes âgées.

Les changements de périmètre offrent ainsi aux habitants un territoire plus cohérent pour faire face aux défis qui l’attendent.

L’Agglo Seine-Eure compte aujourd’hui 60 communes et 105 431 habitants (2020). Elle est en charge de 48 compétences.

Nous y reviendrons pour plus de clarification sur le déroulement des activités de la délégation conduit par le maire Luc Atrokpo en Normandie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.