Fin du programme d’appui au secteur de la gouvernance locale (ASGoL) phase 3 : Care International Bénin dresse un bilan satisfaisant et envisage des perspectives durables

491

C’est à l’occasion de la deuxième session de pilotage du programme ASGoL que la Coopération Suisse et Care International Bénin, partenaire de mise en œuvre du programme ont fait le bilan de la phase 3 dudit programme. Plusieurs autorités aux niveaux central, déconcentré et décentralisé ont répondu présent à cette rencontre qui s’est déroulée au centre ‘’Le Rucher’’ de Komiguea, dans la commune de N’dali, le jeudi 26 novembre 2020.

  1. 467.600.000 francs CFA, c’est ce qu’a coûté le programme ASGoL 3 qui appuie les communes du département du Borgou et de l’Alibori. Initié par la Coopération Bénino-Suisse, le programme ASGoL, 3ème phase fait suite aux deux premières, dont elle a consolidé les acquis, en mettant l’accent surtout sur un aspect fondamental : l’amélioration de la qualité des services rendus aux populations par les collectivités locales dans les domaines prioritaires de la santé, l’état civil et l’éducation. A la fin dudit programme, les partenaires de mise en œuvre notamment Care international Bénin ont passé en revue les grandes réalisations du programme, primé les meilleures communes, capitalisé les acquis et envisagé des perspectives durables.

Pour le secrétaire général de la préfecture du département du Borgou, représentant le préfet Djibril Mama Cissé « (…) en ce qui concerne la 3ème phase, le programme a focalisé ses objectifs sur les conditions de vie des hommes, des femmes et des enfants dans les 14 communes du Borgou et de l’Alibori par l’accès de ces populations à des services publics locaux de qualité. A la fin de ce programme, les fruits ont tenu la promesse des fleurs : autant les deux départements ont reçu des appuis conséquents, autant les conditions de vie des populations se sont améliorées ».

Quant au Directeur de cabinet du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Noël Gankpé, « (…) à l’issue des audits gestion 2018, 8 communes des départements du Borgou et de l’Alibori se sont retrouvées dans la liste des 20 meilleures communes du Bénin. C’est un indicateur fort et la preuve que les appuis apportés aux départements ont été judicieusement utilisés dans l’amélioration de la gouvernance locale et par ricochet à l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens… ». Selon la cheffe de la Coopération Suisse « l’approche acteurs privilégiés par le programme a permis de placer des acteurs de changements au centre dudit programme et de sa mise en œuvre. Si les associations intercommunales ont, à ce titre, joué un rôle déterminant, les ministères, préfectures, communes et opérateurs ont joué leur partition et ont contribué largement à l’atteinte des résultats du programme, grâce à l’appui conseil dispensé aux collectivités locales par les intercommunalités, les  acteurs communaux ont notamment pu renforcer leur capacité en matière de maîtrise d’ouvrage communal mais également en mobilisation de ressources propres et l’aménagement du territoire… ».

Cette rencontre a connu son épilogue par les prix de bonne gouvernance, remis aux meilleures communes des départements du Borgou et de l’Alibori : Garba Yaya et Tamou Bio Sarako respectivement présidents de l’Adecob et de l’Apida ont salué les efforts déployés par les différents acteurs du programme et plus encore à la coopération Suisse et ses partenaires de mise en œuvre, Care international Bénin. Rappelons que cette session ordinaire s’est définitivement bouclée par l’inauguration du pont de Dougoulaye qui relie la commune de Ségbana à la commune de Gogounou. C’est un ouvrage de franchissement estimé à 173 millions de francs CFA qui vient définitivement mettre fin au calvaire des populations du département de l’Alibori.

Irédé David R. KABA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.