Appui au programme gouvernemental de cantines scolaires et implication des élus locaux : Le président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO et le représentant résident du PAM ensemble pour relever le défi

228

Masques au point, respect strict de la distanciation d’un mètre recommandée par le Gouvernement béninois dans le cadre de la riposte contre la pandémie du COVID-19, le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) le Maire Luc Sètondji ATROKPO a reçu ce lundi 30 mars 2020 au siège de l’institution à Abomey-Calavi, le Représentant Résident du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin Guy ADOUA. Au cœur des échanges, la question cruciale de l’implication des élus dans la mise en œuvre du Programme de Cantines Scolaires initié par le Gouvernement du Bénin en partenariat avec le PAM, pour en assurer la pérennisation.

Il s’agit pour la faitière des communes béninoises et l’institution onusienne de poser ensemble, les bases d’une collaboration pouvant déboucher sur une synergie d’actions en faveur de l’amélioration de la gestion du Programme gouvernemental de Cantines scolaires ainsi que de sa pérennisation. Dans ce sens, le président de l’ANCB a exprimé son souhait de travailler avec le PAM pour l’implication rapide et efficace des acteurs communaux dans la gestion, le suivi et le contrôle du programme. Luc ATROKPO pense qu’il est essentiel que chaque commune puisse prévoir dans son budget déjà à partir de l’exercice 2020 au moyen d’un collectif budgétaire, une ligne dédiée à l’accompagnement du programme. « Il n’est pas exclu d’envisager des lignes budgétaires au niveau des communes pour accompagner les efforts du gouvernement et du PAM dans la motivation des cuisinières et leur prise en charge sanitaire par exemple », a déclaré le Président de l’ANCB.

Des idées saluées par le représentant du PAM qui n’a pas manqué d’exprimer son admiration à l’endroit du président de la faîtière des communes du Bénin, pour son attachement au bien-être des populations à la base. Guy ADOUA a aussi marqué la disponibilité de la structure qu’il représente, à accompagner l’ANCB dans l’organisation dans un délai raisonnable des ateliers de sensibilisation des élus, pour la concrétisation de l’idée de création d’une ligne budgétaire dédiée au programme de Cantines scolaires dans l’ensemble des 77 communes béninoises.

Les mêmes ateliers permettront également de sensibiliser les maires pour l’installation des dispositifs de lavage systématique des mains dans toutes les écoles notamment par ces temps de ravage dû au COVID-19. Un chantier sur lequel l’ANCB travaille déjà. Le Maire Luc Sètondji ATROKPO en a donc profité pour présenter à son hôte, un échantillon des dispositifs de lavage des mains déjà acquis par l’ANCB et qui seront bientôt déployés dans certaines écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.