Inauguration du siège de l’ANCB :Le rêve accompli par le président Luc ATROKPO

58

   C’est à travers une cérémonie fort simple vu les risques et les consignes liées au Covid 19, que la mise en service du nouveau bâtiment à eu lieu. Grace à son dynamisme et son esprit managérial, le président Luc Atrokpo a concrétisé l’ouverture des portes du siège officiel de l’ancb dans la commune du maire Georges Bada qui n’a ménagé aucun effort pour soutenir l’initiative. A cet effet le président dans son discours n’a pas manqué de remercier les président Patrice TALON avec son gouvernement qui ne cesse d’accompagner les perspectives de décentralisation privilégiée par l’ANCB. Aussi son remerciement va à l’endroit de tous les autorités présentes à cette cérémonie, de l’AIMF qui a fortement contribué financièrement et techniquement à la réalisation du nouveau joyau du siège des bureaux de l’ancb. « Je suis un homme comblé par ce qu’après plus de 15 ans de location d’espace pour abriter son siège, notre faitière est entrain de franchir le cap important dans le processus d’affirmation de son ancrage institutionnel. Je suis reconnaissant par ce que ce rêve n’a puis être concrétisé sans l’accompagnement de nos partenaires, en l’occurrence le gouvernement de la république du Bénin et son chef, le président Patrice Talon, de l’Association Internationale Des Maires Francophones. C’est lieu pour moi de dire toute ma gratitude à l’endroit de ces deux précieux soutient dont l’engagement au côté de l’ANCB est bénéfique pour les communes béninoises. », a laissé entendre le président Luc Atrokpo à travers son discours.

Le ministre de la décentralisation Alassane Séidou représentant du gouvernement n’a pas manqué de réitérer le soutien du gouvernement envers l’Ancb dans l’accompagnement de tous ses efforts pour une image salutaire de la décentralisation et la démocratie béninoise au monde entier. On retient dans ses propos que, « L’Etat apporte chaque année son concours financier aux communes à travers le fond d’appui au développement communal FADEC. En soutenant la réalisation du siège national des 77 communes du Bénin, le gouvernement voudrais encore une fois apporter la preuve de son attachement à la démocratie et à la décentralisation qui sont des options politiques porte pour notre pays. »

En ce qui concerne la présentation physique et technique du nouveau joyau on retient du discours de l’architecte Judicaël Lawson que, Le projet de construction a démarré le 08 juillet 2019 et s’est achevé début mars 2020, donc un délai d’exécution de 8 mois pour un coût total de 450 millions FCFA. Le programme d’organisation générale et architecturale du site en fonction des besoins de l’ancb a permis de mettre en place plusieurs types de bâtiment à savoir, un bâtiment de type R+0 à usage de salle de conférence pour au moins 200 places assises et des locaux annexes tel qu’une régie, les toilettes et un magasin, à côté de cette salle il y a une salle de documentation et un bureau du gérant. On a aussi un bâtiment R+2 qui constitue le bloc administratif avec au rez-de-chaussée cinq (05) bureaux, une salle de réunion, le secrétariat administratif, un garage pour le président et un espace d’accueil. Le premier étage est constitué de 11 bureaux y compris le bureau du président et enfin des toilettes. En ce qui concerne la circulation verticale il est prévu deux escaliers pour desservir les niveaux supérieurs. Au deuxième étage il y a dix (10) bureaux dont celui du DE, du DAF, une salle d’archive, un local technique, des toilettes, une grande circulation de deux mètres de large entre les bureaux.

La particularité de ce bâtiment est le fait qu’il respecte les principes d’une conception bioclimatique selon les recommandations strictes de l’AIMF. Le premier principe est lié à la forme, qui est compacte afin d’éviter des pertes d’énergie, pour une économie d’énergie efficiente le deuxième principe est lié à la technique de construction. L’équipe technique a opté uniquement pour des briques en terre cuite et des briques en terre stabilisée et l’avantage de ces principes est lié à la solidité, une isolation thermique, une très bonne insonorisation, un respect de l’environnement avec une très forte résistance au feu et le quatrième principe respecté est l’aération naturel et l’éclairage naturel du bâtiment car les ouvertures sont les moyens de communication de l’édifice. Enfin le dernier principe est lié à l’énergie solaire. Outre l’énergie conventionnelle de la SBEE, outre le groupe électrogène, il est prévu les panneaux photovoltaïques au-dessus du bâtiment R+2 qui permettra d’alimenter les prises, les interrupteurs et les lumière LED.

Cette cérémonie s’est achevée par une visite guidée des salles du nouveau bâtiment.

Sylvain BAHOUNTCHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.