Pour une gestion durable et globale des ressources en eau au Bénin, le gouvernement crée la Société Béninoise des Infrastructures d’Eau (SoBIE S.A)

0 286

Pour une gestion durable et globale des ressources en eau au Bénin, le gouvernement crée la Société Béninoise des Infrastructures d’Eau (SoBIE S.A)

Depuis 2016, le Gouvernement du Bénin promeut l’accès universel à l’eau potable et développe des actions concrètes pour une gestion globale et durable des ressources en eau du pays. C’est dans cette vision que s’inscrit, la décision du Conseil des Ministres, en sa session du jeudi 11 avril 2024, de créer la Société Béninoise des Infrastructures d’Eau (SoBIE) S.A. et d’approuver ses statuts.

Selon le compte rendu du Conseil des ministres, la SoBIE participe de la mise en place d’un nouveau dispositif institutionnel performant et transparent, favorisant une répartition harmonieuse des rôles entre la maîtrise du patrimoine d’une part, le suivi de l’exploitation et de la maintenance d’autre part. En tant que société de patrimoine, la SoBIE S.A va, dans sa structuration, assurer la prise en charge et la gestion durable et organisée du patrimoine hydraulique de l’Etat tant pour le milieu rural que pour le milieu urbain. Elle aura pour responsabilité la planification du secteur sur la base des objectifs de développement fixés par l’Etat, la recherche de financement et la mise en œuvre des programmes d’investissement. La SoBIE S.A. aura également dans son portefeuille le renouvellement des ouvrages et installations incombant à la partie publique, suivant les dispositions des contrats de délégations de service et la gestion physique et comptable du patrimoine du secteur de l’hydraulique, notamment la valorisation et l’amortissement des immobilisations.

Elle assurera, par ailleurs, le suivi de l’exécution des délégations de gestion du service public de l’eau potable et le contrôle du respect des obligations, des critères de qualité et des objectifs de performances assignés aux opérateurs.

 

Le Bénin et les Nations Unies sur la même longueur d’onde !

Lors de la cérémonie de clôture de la Conférence des Nations Unies sur l’eau, qui s’est tenue au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York du 22 au 24 mars 2023, le Secrétaire Général António Guterres a fait remarquer : « Qui dit eau dit santé, assainissement, hygiène et prévention des maladies ; dit paix, dit développement durable, lutte contre la pauvreté, soutien aux systèmes alimentaires et création d’emplois et prospérité. » Le Gouvernement du Bénin qui a activement participé à cette conférence, a bien compris ce rôle essentiel de l’eau dans le développement de tout pays. C’est pourquoi, les différentes réformes et actions ont permis au Bénin d’envisager, objectivement, l’atteinte de l’accès universel à l’eau potable avant l’échéance de 2030.

Le Bénin a très tôt a adopté une approche holistique de gestion des ressources en eau en mobilisant tous les acteurs clés en vue d’améliorer l’accès et le service public d’Approvisionnement en Eau Potable (AEP) de manière durable et équitable. C’est dans cette approche que le Gouvernement poursuit son programme de mise en place progressive d’investissements massifs pour l’accélération de la réalisation d’infrastructures adéquates d’AEP, les réformes courageuses pour promouvoir un modèle innovant de délivrance et de gestion du service public de l’eau potable en milieu rural tenant compte des plus pauvres, la sécurisation de la mobilisation des eaux souterraines pour les projets d’AEP, la promotion et l’accompagnement des mécanismes et des structures de veille citoyenne et de défense des intérêts des consommateurs d’eau potable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.