Journée internationale du droit des femmes : L’ANCB et REFELA Bénin organisent un forum d’évaluation des 20 ans de participation des femmes à l’animation de la gouvernance locale

0 467

La faitière des communes du Bénin (ANCB) à l’occasion de la journée internationale du droit des femmes (JIF) a organisé ce 8 mars dans ses locaux à Abomey Calavi, une séance causerie-débat autour du thème : « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologie pour l’égalité des sexes ». Occasion d’aborder également autour d’un panel, le bilan et les perspectives des femmes dans la gouvernance locale depuis le début du processus de décentralisation en 2003. Les travaux ont été ouverts par le président de l’ANCB, maire de la ville de Cotonou, Luc S. ATRATROKPO avec à ses côtés la présidente du REFELA Bénin, Lucie SESSINOU, le représentant du maire de la commune d’Abomey Calavi, les femmes élues locales du nord au sud du Bénin et les responsables des organisations de la société civile.

 

8 mars 2023, jour d’hommage à toutes les femmes du monde entier et particulièrement aux femmes élues et fonctionnaires communales sans oublier celles de l’ANCB qui ont participé à l’animation de l’administration locale et à la vie politique locale depuis le début du processus  de décentralisation en 2003. Une vision motive les échanges de cette causerie-débat, comme l’a dit le président de l’ANCB, celle d’avoir des propositions et recommandations innovantes et émergentes en vue d’impulser une nouvelle dynamique à la promotion du leadership féminin dans nos administrations locales et sur nos territoires.

08 mars, une occasion de réflexion sur les 20 ans de participation des femmes à la gouvernance locale 

Selon le président de l’ANCB, Luc Atrokpo, cette  journée de réflexion sur les droits des femmes, l’ANCB l’a célèbre aux côtés de ses braves femmes autour du thème prévu par la communauté internationale mais aussi avec une attention sur les 20 ans de participation des femmes à la gouvernance locale : « Cette rencontre qui entre dans le cadre d’une série d’activités que l’ANCB projette pour commémorer le 20ème anniversaire de la décentralisation, se veut une  tribune de discussions et d’échanges entre les élus des fonctionnaires municipaux, des organisations de la société civile, des organisations de jeunes, des médias, des partenaires techniques et financiers, des structures numériques et des organisations étatiques autour des acquis, des défis et des perspectives pour la promotion du leadership féminin dans la gouvernance locale au Bénin. » a clarifié le maire.

Pour lui, cette séance d’échange offre l’occasion aux participants de créer des liens pour profiter des opportunités qu’offrent la digitalisation et les technologies aux communes pour la délivrance des services communaux inclusives et sensibles au genre.

Susciter l’engouement des femmes pour la politique

La présidente du REFELA Bénin, Lucie SESSINOU à la suite du maire a salué le Président de la République Patrice Talon pour ses diverses initiatives de promotion de la gente féminine dont la nomination d’une femme au poste de Vice-président de la République, la création de l’Institut Nationale de la Femme, l’élection de 29 femmes à l’Assemblée Nationale pour le compte de la 9ème mandature, le tirage au sort de 28 femmes Secrétaires exécutifs pour le compte des communes.  Parlant de la représentativité des femmes au sein des conseils communaux, la présidente a rappelé les avancées minimales du taux de femmes élues conseillères depuis 2003, qui aujourd’hui est de 4,3%. Des statistiques qui selon elle, nécessitent la mise en place d’initiatives afin de susciter l’engouement des femmes pour la politique mais aussi le soutien à celles qui dans les conseils communaux font la fierté de la gente féminine. Elle a salué à cette occasion les actions d’accompagnement de la Fédération Canadienne des Municipalités  qui accompagne le REFELA Bénin à travers le projet PMI-FPL.

 

A l’ouverture officielle des échanges sur le thème « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologie pour l’égalité des sexes » le président de l’ANCB a sollicité une franche participation des différents acteurs présents : « Je voudrais donc inviter les structures numériques ici présentes et celles que nous n’avons pas pu contacter, à travailler en synergie avec les autorités communales et à mettre leurs génies créateurs au service de la promotion du leadership féminin dans nos collectivités territoriales. J’encourage par la même occasion les maires, les secrétaires exécutifs et tous les autres responsables communaux à saisir l’opportunité qu’offre le numérique pour améliorer et rendre plus accessible le service public local notamment aux femmes, aux jeunes et aux groupes marginalisés ».

Selon le représentant du maire d’Abomey Calavi qui trouve opportun  l’organisation du forum des 20 ans de participation des femmes à la gouvernance locale, il s’agit d’un bilan bien placé à l’occasion de la JIF, qui « permettra en toute objectivité de corriger les nombreux tords que notre société a causé à une partie d’elle-même durant toutes ses années ».

Après diverses communications, un panel d’échange animé par les responsables d’organisations et entreprises numériques, a permis de développer les différentes facettes d’une part du bilan et perspectives du leadership des femmes dans la gouvernance locale inclusive après 20 ans de décentralisation et d’autre part des opportunités de technologie pour la promotion du leadership des femmes et d’une bonne gouvernance inclusive au niveau local.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.