Quelle procédure pour la nomination des secrétaires exécutifs tirés au sort par les maires ?

2 071

Quelle procédure pour la nomination des secrétaires exécutifs tirés au sort par les maires ?

Tirés au sort à travers un mécanisme qui allie la compétence à la promotion du genre, le jeudi 31 mars 2022 au Palais des Congrès de Cotonou, les nouveaux patrons des administrations communales devront attendre encore quelques jours avant leur nomination par les maires.

Selon les informations recueillies auprès des acteurs, la commission qui chapote la mise en œuvre de la réforme a donné aux 77 bienheureux qui ont pu se faire désigner sur une liste de 403 personnes, un délai de 48h qui prend fin le mardi 5 avril 2022 pour exprimer l’acceptation de leur nouveau poste avant la prise des arrêtés de nomination par les maires. Dans 48h donc, tous les secrétaires exécutifs devraient avoir déjà exprimé leur choix à la commission que préside le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Dans la foulée, le ministère de la décentralisation devrait envoyer aux communes par le biais des préfectures, une circulaire ou des directives  sur les modalités de nomination des secrétaires exécutifs et leur prise de service. A cette occasion, on devrait envoyer aux maires les différents décrets qui organisent la liste d’aptitude, le statut des secrétaires exécutifs et le procès-verbal du tirage au sort. Autant de documents qui devraient être visés par les maires sur l’arrêté de nomination des secrétaires exécutifs.

Pour le moment, on peut retenir que très peu des secrétaires généraux actuels de nos mairies ont été favorisés par le sort quand bien même beaucoup parmi eux ont compéti pour avoir leur nom sur la liste d’aptitude inutilement longue de 403 personnes. En réalité, le tirage au sort officiel et solennel n’est prévu qu’une fois tous les cinq ans. Donc un maximum de 100 personnes avec les  éventuels désistements serait plus indiqué afin de donner toute leur chance aux meilleurs. Pour pallier cette pléthore de personnes, le gouvernement a  fait l’option de mettre dans la boîte où les maires font le tirage, un lot de candidats suivant l’ordre de mérite. Mais malgré cela, les deux premiers, voire les trois premiers sur la liste par ordre de mérite n’ont pas été favorisés par le sort, selon les observations faites dans la salle. Le major de cette promotion de candidats au poste de secrétaires exécutifs n’a pas été tiré au sort. Il pourrait faire l’objet de proposition du ministre de la décentralisation en cas de désistement parmi les secrétaires exécutifs déjà tirés au sort si toutefois il satisfait au critère d’agent de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.