Rencontre entre le Chef de l’Etat et les maires : Un pas de plus vers l’acte 2 de la décentralisation au Bénin

(Les maires et élus locaux non vaccinés ne seront pas admis à la rencontre)

822

Rencontre entre le Chef de l’Etat et les maires : Un pas de plus vers l’acte 2 de la décentralisation au Bénin

(Les maires et élus locaux non vaccinés ne seront pas admis à la rencontre)

Un rendez-vous historique pour le président de l’ANCB et les Maires.

 

Ce mardi 21 septembre 2021, le Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON tiendra une importante rencontre avec les 77 maires du Bénin. Une rencontre qui est élargie aux adjoints et aux conseillers présidents de commission pour une meilleure représentativité des communes. Au cœur de cette rencontre, le partage avec les élus communaux et municipaux du contenu de la réforme des collectivités territoriales.

 Prévu pour entrer en vigueur le 1er janvier 2022, l’acte 2 de la décentralisation n’est pas loin d’une totale refondation des collectivités territoriales afin de permettre aux citoyens de toucher les dividendes de la décentralisation en cours depuis 2003 au Bénin. Le bilan dressé par les acteurs de la décentralisation au Forum Bilan des 12 ans de décentralisation tenu les 06 et 07 octobre 2015 au Palais des congrès de Cotonou est sans appel : « La démocratie locale est en marche mais stérile, car uniquement prévue dans les textes et absente de la vie quotidienne des citoyens.  Le bonheur local peine à couronner les divers efforts consentis par l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers et les communes au cours de ces dernières années pour relever le niveau de vie des populations ». Ce diagnostic repris par le gouvernement met l’accent sur « les contre-performances relevées sont dues à plusieurs facteurs structurels dont la forte politisation des nominations aux fonctions techniques et administratives des mairies. Ce qui entrave la promotion d’une culture administrative moderne et professionnelle. De même, les recrutements de personnels ne tiennent pas souvent compte de la compétence ni des besoins réels des mairies. Ainsi, en général, nos communes ne disposent pas de cadres ayant des compétences en adéquation avec les exigences techniques des postes qu’ils occupent. En outre, malgré les sessions de renforcement de capacités et les contrôles assortis de sanctions, la mauvaise gouvernance persiste et des dysfonctionnements sont notés dans le processus de passation des marchés publics locaux. Par ailleurs, les communes rencontrent des difficultés dans la mobilisation de ressources propres et connaissent, pour la plupart, des insuffisances dans la planification budgétaire ».

La rencontre du 21 septembre 2021, une promesse tenue du Chef de l’Etat.

Lors de son message à la Nation le 31 juillet 2021, alors que les supputations et les rumeurs s’entremêlaient pour donner la froisse aux acteurs de la décentralisation, surtout avec l’absence de l’ANCB et de maire au sein du Comité de travail, le Chef de l’Etat annonce que l’ANCB sera associée à ce travail de réforme des collectivités territoriales. La rencontre de ce mardi 21 septembre 2021 sonne donc comme une promesse et une occasion pour les maires de contribuer à assaisonner la sauce à laquelle ils seront mangé à partir du 1er janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.