Lancement d’un vaste programme de construction de salles de classes à Cotonou : La méthode Luc Sètondji Atrokpo désormais en marche pour une ville de Cotonou résolument attractive et prospère

162

 

Lancement d’un vaste programme de construction de salles de classes à Cotonou

La méthode Luc Sètondji Atrokpo désormais en marche pour une ville de Cotonou résolument attractive et prospère

Le Président-Maire de Cotonou, Luc Sètondji ATROKPO a procédé ce jour, le mardi 31 août 2021, au lancement officiel du projet de construction de plusieurs modules de salles de classes. Mais au-delà de ce lancement, c’est la méthode LSA qui se met en place à Cotonou. Désiré et adulé par les citoyens de Cotonou qui veulent enfin palper les dividendes de la décentralisation dans la métropole, à l’image de sa réussite à Bohicon, Luc Sètondji ATROKPO a été plébiscité en 2020 comme maire de Cotonou.

Pour ceux qui connaissent l’homme, il ne se lance pas dans un mandat sans avoir mis en place une équipe compétitive et son Plan stratégique d’actions doublé d’une vision claire et des partenaires stratégiques. On parle déjà du plan stratégique Cotonou 2020-2026. Le lancement de ce 31 août augure donc d’une succession d’actions dont Luc Sètondji ATROKPO en a le secret. De cette sortie, on retiendra la grande complémentarité que le premier des maires du Bénin souhaite entretenir avec le gouvernement en place. Finis dons les temps de défiance entre l’exécutif local de Cotonou et l’exécutif national qui aura duré plus de 15 ans. La ville de Cotonou travaillera en très bonne intelligence avec le gouvernement du Président Patrice TALON dont les rêves de grandeur pour Cotonou sont bien connus. Non seulement LSA les épouse mais fraie un chemin complémentaire pour l’action municipale plus durable et surtout de proximité.

Près d’un milliard pour les écoles de Cotonou !

D’un coût global de Huit Cent Trente-cinq Millions Quatre Cent Soixante Quatre Mille Trois Cent Quatre-Vingt-Quinze (835 464 395) Francs CFA, ces travaux portent sur la construction de quinze (15) modules de trois (03) salles de classes plus bureaux et magasins, de six (06) modules de six (06) salles de classes plus bureaux et magasins, de quatre (04) clôtures d’écoles ainsi que la réfection d’un (01) module de trois (03) salles de classe dans vingt-six (26) écoles primaires publiques et maternelles réparties sur tout le territoire de la ville. Lesquels travaux seront exécutés dans un délai de six mois par huit (08) entreprises privées sélectionnées après un appel à concurrence. La réalisation de ces travaux entre dans le cadre de la mise en œuvre d’un vaste programme de construction et de modernisation des infrastructures scolaires initié par la Mairie de Cotonou. C’est donc tout un paquet d’actions qui montrent l’importance que les autorités municipales accordent à l’amélioration du cadre de vie et de travail des élèves et enseignants.

Pour LSA, le développement durable commence par une éducation de qualité

Dans son adresse, l’autorité municipale a indiqué qu’elle travaillera à améliorer le système éducatif de la ville de Cotonou en complétant les efforts très appréciables du Gouvernement. La ville va s’investir dans les compléments pour le bon fonctionnement des cantines scolaires. Ce fut l’occasion pour l’édile de Cotonou de féliciter tous les enseignants pour les efforts consentis au cours de l’année scolaire écoulée et qui ont permis d’obtenir des résultats très satisfaisants aux divers examens par la commune. Il a également annoncé une série d’actions dans les mois à venir pour promouvoir les meilleurs élèves de la commune.

Le Président Maire a exhorté les entreprises à prendre les dispositions nécessaires pour achever les travaux dans les délais contractuels conformément au cahier de charge. Elle les a ensuite rassurées que la Municipalité jouera pleinement sa partition.

A noter que la cérémonie de lancement qui a connu la présence des prestataires, des cadres techniques de la Ville, a été immédiatement suivie de la remise des sites devant abriter les nouveaux joyaux. A titre symbolique, la délégation municipale s’est rendue dans quatre écoles primaires, notamment Finagnon dans le 1er arrondissement, Ayelawadjè dans le 3ème, Agla sud et Ylomahouto dans le 13ème, pour lancer officiellement les travaux. Rendez-vous est donc pris dans six mois pour procéder à l’inauguration officielle de ces infrastructures au grand bonheur des apprenants et de leurs enseignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.