Meilleur Maire Africain du Mois : Le leadership du Président de l’ANCB Luc S. Atrokpo récompensé par CGLU Afrique

157

La nouvelle est tombée ce lundi 05 juillet, le leadership du président de l’ANCB Luc Sètondji Atrokpo dans le domaine de la gouvernance locale vient d’être reconnu par l’institution internationale Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA). Les nobles actions posées en 18 ans dans le sous-secteur de la décentralisation depuis son poste de premier adjoint au maire de Bohicon en 2003 jusqu’au poste de Président de l’ANCB et maire de Cotonou lui ont valu le titre de Meilleur Maire Africain du mois. Une incursion dans son parcours vivace crédibilise ce choix de CGLU Afrique.

A la tête de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) depuis 2015, M. Luc Setondji Atrokpo se positionne au fil des années comme acteur clé de la gouvernance locale du Bénin et en Afrique. Celui qui est maire de la capitale économique du Bénin, Cotonou depuis son élection le 6 juin 2020, a commencé en 2003, comme 1er adjoint au maire de Bohicon. Cinq ans plus tard il prend les rênes de la mairie de Bohicon (2007) et gravis les échelons en occupant le poste de président de l’Union des Communes du Zou et de l’Association Nationale des Communes du Bénin (2015).

De grands pas vers la réalisation de l’Agenda 2030
Reconduit en décembre 2020, pour 5 ans à la tête de l’ANCB, l’association sous son magistère réalise des progrès et parvient à affirmer son rôle de porte-voix des collectivités territoriales et d’interface dans le plaidoyer avec le niveau national. Un accent particulier a été mis sur la coopération décentralisée. Sous l’impulsion de Luc Atrokpo, la faîtière des 77 communes béninoises, a réalisé de nombres actions pour réaliser l’Agenda 2030. Il s’agit notamment des « campagnes de formations des élus locaux et des cadres des administrations territoriales, la réalisation de plusieurs études dont : le Lexique des thèmes et expressions usuelles sur les ODD, l’identification des besoins des Communes ; la réalisation de la boîte à outils pour le financement des ODD, la réalisation des documents de plaidoyer pour accroître le transfert des ressources par l’Etat vers les Communes; la participation aux différents fora nationaux et internationaux ; la documentation des expériences et bonnes pratiques en lien avec les ODD dans les Communes ; l’étude sur la spatialisation des ODD en collaboration avec la DGCSODD ; le renforcement du partenariat pour la mise en œuvre des ODD et la coopération décentralisée ; la signature de nombreuses conventions entre le Gouvernement et les Communes pour des interventions au profit du développement durable », présentait l’édile locale dans son avant-propos dans le rapport sur la localisation des ODD au Bénin, réalisé en 2020 avec CGLU Monde.

L’ANCB, une notoriété incontestée sous le leadership de Luc Atrokpo
Parmi les membres de CGLU Afrique, l’ANCB grâce à ses réalisations, fait partie des associations « mature ». En février 2020, en partenariat avec CGLU Afrique, l’ANCB a organisé le forum de Cotonou sur : « La Territorialisation en tant que levier pour accélérer la mise en œuvre des CDNs en Afrique : L’apport des Associations des Autorités Locales Africaines dans la mobilisation des villes africaines en faveur d’une action climatique ». Au mois de mars 2020, le nouveau siège de l’ANCB a été inauguré à Abomey-Calavi.
Au cours du mois de juin 2021, elle a tenu une série de formation à l’attention de ses membres aussi bien sur le climat, le genre, la démocratie locale participative. La rencontre majeure sans nul doute le séminaire d’échanges pour la relance de la coopération décentralisée entre le Bénin et la France, organisée le 22 juin. « Notre objectif principal à l’ANCB est que les communes béninoises profitent des partenariats pour non seulement se renforcer, améliorer leurs capacités techniques et leur savoir-faire mais aussi pour constituer avec leurs homologues de la France une force de proposition en vue de mobiliser des ressources sur des projets concrets en faveur des populations », a déclaré Luc Sètondji ATROKPO.

Un tour d’horizon sur sa biographie
Né à Bohicon au Bénin, Luc Sètondji Atrokpo est un homme politique béninois, plusieurs fois élu député à l’assemblée nationale, premier adjoint au maire de Bohicon ensuite plusieurs fois maire de la commune de Bohicon. Il a été élu maire de la commune de Cotonou lors élections municipales de 2020 sur la liste du parti Union Progressiste.
Sur le plan international, il est premier vice-président du Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA, membre du Conseil d’administration de l’Association Internationale des Régions Francophones, membre des Réseaux de l’Association Internationale des Maires Francophones.

En sa qualité de maire, Luc S. Atrokpo a reçu plusieurs trophées :
Prix de la « meilleure commune » de la coopération allemande en 2009, Prix du « meilleur acteur de la coopération décentralisée au Bénin », des Trophées Djembe Awards en 2010.
Lors de la COP21, Luc S. Atrokpo se fait remarquer en présentant un plan de lutte contre les inondations liées aux eaux de ruissellement dans le bassin du Zou. Un projet réalisé avec l’appui de l’intercommunalité française et dont l’étude va être en partie financée par la France. A propos de ce sujet, il affirme : « La ville de Bohicon est située dans une vallée. L’eau y est une nuisance, nous voulons en faire un atout ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.