Zoom sur le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT)  de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine

127

 

Zoom sur le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT)  

Le Conseil des Collectivités Territoriales est un organe de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine créé par Acte Additionnel n°02/CCEG/UEMOA/2011 du 30 mai 2011 de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement. L’objectif poursuivi par les plus hauts dirigeants de l’Union est de permettre aux collectivités territoriales de rendre les politiques et programmes communautaires de développement sensibles aux préoccupations des populations. Il s’agit également pour les collectivités territoriales de jouer un rôle de premier plan dans le processus d’intégration des peuples. Ainsi, l’UEMOA pourra relever les défis de développement et de paix.

Pour accomplir sa mission, le CCT, sous le leadership de son Président, Albert François AMICHIA, a élaboré plusieurs programmes d’envergure communautaire dont le PCTL : Programme de Coopération Transfrontalière Locale. Le PCTL qui en est à sa deuxième phase a permis au CCT de mettre en place un maillage du territoire communautaire, en commençant par les zones frontalières.

 Un maillage unique du territoire communautaire qui fait la force du CCT-UEMOA

Le CCT offre aujourd’hui à l’UEMOA la dynamique des collectivités territoriales et des citoyens à la base. Le CCT, c’est six faitières transfrontalières des collectivités territoriales, au sein desquelles les peuples de l’UEMOA œuvrent pour le développement durable et la paix à travers le Schéma d’Aménagement Transfrontalier Intégré. Ces faîtières couvrent l’ensemble des pays de l’UEMOA :

  • le Bassin du Fleuve Sénégal (BFS) regroupant les collectivités territoriales de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal ;
  • l’espace Dendi-Ganda regroupant les collectivités territoriales du Bénin, du Niger et du Nigéria ;
  • l’Union Transfrontalière des Collectivités Territoriales de l’Espace Sikasso-Korhogo-Bobo Dioulasso (UTCTE-SKBo) regroupant le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali,
  • l’espace Communautaire de la Volta noire (ESCO-Volta noire) regroupant le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Ghana ;
  • la Cellule de Coopération des Collectivités territoriales du Sahel (C3Sahel) regroupant le Burkina Faso, le Mali et le Niger ;
  • l’espace transfrontalier de la bande côtière sud Bénin- sud Togo qui mobilise les collectivités territoriales côtières des deux pays.

Environ 950 collectivités territoriales se situent dans les zones transfrontalières et sont concernées par ce programme de l’UEMOA qui travaille aussi avec les organisations socioprofessionnelles, la société civile et le secteur privé au niveau local. Des équipements marchands, des pistes rurales, des équipements hydroagricoles, des centres de santés, des unités de transformation et bien d’autres infrastructures ont été réalisés par le PCTL dans les périmètres frontaliers de l’UEMOA.

Le CCT est composé de représentants des collectivités territoriales désignés par les associations de pouvoirs locaux. Il comprend l’Assemblée générale, le Bureau et les Commissions. Il est présidé par François Albert AMICHIA, Maire de Treichville en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.