Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale : Alassane SEIDOU passe le témoin à Raphaël AKOTEGNON

(De grands défis attendent le nouveau Ministre de la Décentralisation)

384

Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale : Alassane SEIDOU passe le témoin à Raphaël AKOTEGNON

(De grands défis attendent le nouveau Ministre de la Décentralisation)

Le nouveau ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale Raphaël AKOTEGNON est officiellement entré dans ses fonctions dans la matinée du mercredi 26 mai 2021. C’est à l’occasion d’une cérémonie fort simple au siège du ministère à Cotonou.

C’est un homme qui connaît bien la maison décentralisation qui a pris les rênes de cet important département ministériel des mais de son prédécesseur, à un moment où le secteur connaît de grandes réformes. Raphaël Akotègnon est un ancien conseiller municipal de Cotonou et un leader politique de la ville métropole. L’ancien député du Parti du renouveau Démocratique accède au gouvernement alors que deux grandes réformes sont déjà en cours au Ministère de la Décentralisation. Il s’agit de la Nouvelle Politique Nationale de Décentralisation et de Déconcentration (PONADEC 2021-2030) et la relecture du Cadre Juridique de l’Administration Territoriale. A ces deux réformes s’ajoutent la suppression du FADEC et de son remplacement par le Fonds d’Investissement Communal annoncée dans le projet de société du Chef de l’Etat. A cela s’ajoutent d’autres réformes annoncées dont la dynamisation des programmes d’intercommunalité afin de réduire l’influence de certaines agences dans les champs de compétences communales. Le défi majeur reste la préservation des acquis de la décentralisation et leur consolidation afin que le processus ne soit pas vidé de tout son sens. L’autonomie locale et la libre administration des collectivités territoriales restent des principes constitutionnelles que toutes les réformes doivent consolider. Il y va de l’image du Bénin comme précurseur de l’initiative de décentralisation comme pilier de la démocratisation en Afrique au Sud du Sahara. Le renforcement du processus est aussi un impératif de développement étant entendu que tout développement doit être d’abord à la base pour sa durabilité.

La cérémonie de passation de charges a eu lieu à la salle de conférence dudit ministère en présence des cadres et membres du Comité des Directeurs.  Au cours de la cérémonie, le ministre sortant Alassane SEIDOU a dressé le bilan du temps qu’il a passé à la tête du ministère et remercier ses collaborateurs pour leur participation aux résultats obtenus. Raphaël AKOTEGNON, nouveau patron de la décentralisation, quant à lui, mesure le défi qui est le sien et rassure les partenaires techniques et financiers du ministère. Il s’engage à mettre l’homme au cœur de la gouvernance et à travailler avec ses nouveaux collaborateurs selon les textes de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.