Appui de la municipalité de Cotonou au succès des candidats aux différents examens : Le maire Luc s. Atrokpo lance les travaux dirigés gratuits pour les candidats de la ville.

(42.336 candidats visés et 994 enseignants mobilisés)

634

Appui de la municipalité de Cotonou au succès des candidats aux différents examens : Le maire Luc s. Atrokpo lance les travaux dirigés gratuits pour les candidats de la ville.

(42.336 candidats visés et 994 enseignants mobilisés)

L’engagement de la municipalité de Cotonou à accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision de renforcer le secteur de l’enseignement et de le hisser au rang des plus performants secteur de développement du pays, reste ferme et intact. Et pour y arriver, le maire Luc S. ATROKPO ayant à ses côtés ses Adjoints, lance à cette veille des examens de fin d’année, une série de Travaux Dirigés gratuits dans les écoles et établissements de Cotonou. L’objectif est de soutenir tous les apprenants de la ville, afin de mettre en œuvre la solidarité municipale et donner les mêmes chances à tous les candidats de la ville.

C’est la matinée de ce samedi 08 mai 2021 qui a connu la descente de la délégation composée du chef du 12ème arrondissement M. Samuel AKINDES, du Chef du 8ème arrondissement M. GBAGUIDI Kossi Alain, du Chef du 13e arrondissement M. Bessan FOLLY-BEBE, du Chef service scolaire de la mairie M. Joël Djego, du DDESFTP M. Robert GBODJINOU, des cadres de la mairie, de la Troisième Adjointe au Maire Mme Irène BEHANZIN, du Deuxième Adjoint au Maire M. Gatien S. ADJAGBONI, et de la première autorité M. Luc S. ATROKPO. C’est le CEG Ste Rita qui a été leur premier point de chute pour le lancement effectif par le maire Luc S. ATROKPO qui par la suite a mandaté le Deuxième Adjoint Gatien S. ADJAGBONI pour les autres étapes de l’activité. Notons que cette noble initiative qui est sur financement propre de la mairie de Cotonou et des partenaires en faveur des enfants de la ville, prend en compte 46 centres scolaires, 18.000 candidats et 400 enseignants pour le CEP, 26 centres, 14.992 candidats et 368 enseignants pour le BEPC et 26 centres, 9.344 candidats, 226 enseignants pour le BAC soit un total de 98 centres scolaires, 42.336 candidats et 994 enseignants.

 

À en croire M. MONDÉ Maurille directeur de CEG Ste Rita, c’est de gaieté de cœur que son personnel et lui accueillent cette initiative ce jour qui dit-il, est la première dans la commune de Cotonou. Il remercie à cet effet le maire et ses Adjoints pour cette générosité qui vient à point nommé. À sa suite, le Directeur Départemental de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle qui a abondé dans le même sens en remerciant l’autorité communale pour l’accompagnement avant d’inviter les apprenants à ovationner l’équipe de la municipalité.

 

Ce fut l’occasion pour le maire de clarifier sa démarche d’appuyer la vision du Chef de l’Etat, Patrice TALON, celle de remettre l’école béninoise sur les rails afin d’assurer une formation de qualité à nos enfants qui sont la relève de demain. Il a par la suite pris l’engagement de pérenniser l’initiative et de l’améliorer dans le temps. C’est sur ces mots, que le maire Luc S. ATROKPO a lancé officiellement les hostilités avant de se retirer. Aux prochaines étapes, le CEG SEGBEYA à Akpakpa dans le 3ème arrondissement, le Collège Professionnel d’Apprentissage des Sourds Muets d’Akogbato CPASMA, le complexe scolaire St Pascal le combattant à Aïbatin, le message a été le même et cette fois-ci porté par le Deuxième Adjoint au Maire Gatien S. ADJAGBONI qui n’a pas manqué de préciser qu’après l’étape des TD, un recensement des meilleurs élèves sera fait afin de les primer. Cette promesse a été accueillie à toutes les étapes par des ovations.

Il est à préciser que sur toutes les étapes parcourues, le CPASMA qui est une école réservée aux Sourds-Muets reste un cas spécial vu son état de délabrement très avancé. Le Deuxième Adjoint au Maire Gatien S. ADJAGBONI a réitéré la ferme volonté de la mairie de Cotonou à boucler très prochainement l’état des lieux des écoles et centres de formation de la ville et dans cette dynamique le cas du CPASMA restera une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.