Difficultés d’accès à l’eau potable: Luc Atrokpo prend une part active au forum mondial

39

(La consommation mondiale en eau augmente de 1% par an)

Dans le cadre du forum mondial de l’eau, Luc Atrokpo, maire de la ville de Bohicon et près de 40 milles personnes venues du monde entier ont réfléchi du 18 au 23 mars 2018 sur les difficultés d’accès à l’eau potable. L’évènement a lieu à Brasilia au Brésil.

« L’eau en partage’’. C’est le thème autour duquel Luc Atrokpo, Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et les autres participants sont appelés à réfléchir du 18 au 23 mars prochain au 8eme forum mondial de l’eau. C’est en effet un rassemblement d’illustres invités qui échangent afin de proposer des stratégies pour une gestion durable des ressources en eau afin de surmonter les difficultés liées à l’accès limité, de plus 2 milliards de personnes à l’eau potable. C’est également dans ce cadre que Luc Atrokpo, président de l’Union des Communes du Zou, a exposé dans l’après-midi du mardi 20 mars dernier, ses réflexions sur la nécessité de la coopération entre municipalités, États et municipalités ainsi qu’avec les organismes internationaux, pour mobiliser les ressources en vue de l’approvisionnement en eau potable et de la gestion des conflits liés au partage de l’eau.

Cette rencontre triennale se déroule en effet juste avant deux rendez-vous cruciaux : le forum politique de juillet prochain (il va réunir à New York la plupart des gouvernants sur les objectifs d’accès à l’eau potable et à l’assainissement à l’horizon 2030) et la COP 24 de décembre en Pologne sur le climat où l’eau apparaît comme une priorité dans 93% des contributions nationales à la lutte contre le réchauffement climatique. C’est le moment que choisit aussi l’Unesco pour publier son rapport mondial 2018. Cette somme de statistiques donne une idée des défis que va devoir affronter l’Humanité.
La consommation mondiale en eau augmente de 1% par an
Les hommes prélèvent actuellement 4600 milliards de m3 d’eau par an. L’utilisation domestique intervient pour 10% contre 60% pour l’agriculture et 30% pour l’industrie. Cette consommation mondiale augmente de 1% par an et devrait atteindre 6000 milliards de m3 par an en 2050. Mais l’accès à la ressource devrait connaître des bouleversements majeurs. D’abord, l’augmentation de la population accroîtra les besoins de l’agriculture, notamment en eaux souterraines qui se renouvellent plus difficilement. 800 milliards de m3 sont aujourd’hui prélevés dans les nappes phréatiques. Des pompages excessifs pourraient amener à des pénuries fortes dans des régions déjà en tension. La gestion de l’eau domestique sera impactée par l’accroissement des villes, 66% des hommes vivant en milieu citadin en 2050 contre 54% aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.