Plan stratégique pour la capitale économique du Bénin : Les douze travaux herculéens de Luc Atrokpo pour une ville de Cotonou inclusive, attrayante, rayonnante, dynamique et d’opportunités.

(Le Maire de Cotonou dévoile un programme ambitieux et en complémentarité avec les projets du Gouvernement)

197

C’est en maire rassembleur et déterminé à honorer le mandat que les Cotonoises et Cotonois lui ont confié à travers une majorité confortable au Conseil municipal que Luc Sètondji Atrokpo s’est présenté à ses concitoyens de la métropole du Bénin pour dévoiler ce qu’il convient d’appeler les 12 chantiers herculéens du maire en exercice de Cotonou. C’était le 30 janvier 2021 dans la majestueuse salle Le Majestic de Cotonou devant les autorités à divers niveaux et le corps diplomatique accrédité au Bénin.

L’ambition du maire de Cotonou et de toute son équipe est de transformer la capitale économique du Bénin en une ville d’inclusion, une ville attrayante et d’opportunités pour le développement durable. Il s’agit de relever les défis de la ville, dans un esprit de complémentarité avec les grands projets mis en place par le gouvernement dans le domaine du développement durable local. Le défi est de mobiliser l’ensemble des forces vives de la commune et les Partenaires Techniques et Financiers pour mettre en œuvre ces douze chantiers qui pourront être étoffés afin de donner une touche de modernité à la ville de Cotonou

Les 12 chantiers herculéens de Luc Atrokpo pour Cotonou !

Le Plan stratégique du maire pour Cotonou est constitué de 12 programmes qui donneront lieu à des projets concrets dont la mise en œuvre devra impacter la ville et ses habitants.

Sur le plan administratif et financier

  1. Un programme d’amélioration de la mobilisation des ressources propres.
  2. Un programme d’assainissement des ressources financières et d’amélioration de la qualité des dépenses.
  3. Un programme de dynamisation de l’administration municipale en vue de sa dématérialisation à travers plusieurs projets dont ‘’La Mairie Mobile’’ qui rapprochera davantage l’administration de l’administré, la digitalisation, la construction de l’hôtel de ville et la construction des treize sièges d’arrondissement de Cotonou.
  4. Un programme de participation citoyenne à travers des appels à projets en direction des communautés, le budget participatif, la reddition de compte.
  5. Un programme de mise en place des outils de communication tant à l’interne qu’à l’externe de la Mairie pour mieux assurer l’information des populations.

Sur le plan de l’amélioration des services sociaux de base

  1. Un programme d’embellissement de Cotonou à travers un projet de lutte contre l’affichage sauvage, de réforme dans le secteur de la publicité en gros, de libération des trottoirs, d’interdiction des ventes à la sauvette, de verdissement de la ville, d’embellissement des places publiques de la ville et d’entretien de ses infrastructures.
  2. Un programme d’amélioration de l’accès aux services sociaux de base à travers un projet d’appui à l’éducation des écoliers et élèves, la formation des jeunes à l’entreprenariat et aux métiers professionnels, la construction d’infrastructures éducatives et socio communautaires.
  3. Un programme de réalisation d’infrastructures stratégiques à travers un projet de construction des points de recharge pour les voitures électriques, la construction des toilettes publiques.
  4. Un programme d’amélioration de la mobilité urbaine à travers un projet de modification du plan de circulation, de réalisation des voies secondaires et tertiaires et d’interconnexion avec les voies asphaltées, un projet d’implantation de nouveaux feux tricolores et leur digitalisation, la réalisation de parking modernes.

Sur le plan de la promotion de l’économie locale

  1. Un programme de promotion de l’entreprenariat à travers le projet de l’animation saisonnière du marché des créateurs et des Start up de Cotonou, le soutien aux entreprises dans leurs démarches pour rencontrer des clients potentiels sur la scène nationale et internationale, la participation de la ville de Cotonou et d’acteurs clé de son économie aux évènements internationaux à Cotonou et à l’étranger, l’accompagnement des Start up

Sur le plan de la sécurité

  1. Un programme de renforcement des capacités de la police municipale pour la sécurité et la sureté de la ville à travers un projet de relecture des lois régissant la police municipale, un projet relatif à sa formation et à son équipement, un projet d’installation de la vidéo surveillance, et une volonté de mieux collaborer avec la police républicaine.

Sur le plan socioculturel

  1. Un programme sport, art, culture et d’inclusion sociale à travers un projet dans le domaine du football, du handball, du basketball, du cyclisme, de la marche tant pour le personnel municipal que pour les jeunes et les moins jeunes habitants de Cotonou, les jeux de société (belottes, domino, scrabble etc…); l’organisation de spectacles son et lumière pour la production des artistes et l’éclosion de nouveaux talents artistiques dans la ville, le festival des arts et de la culture de Cotonou qui sera en son temps, une fête populaire mais aussi un évènement artistique qui révèlera davantage, les valeurs et les potentialités culturelles, culturelles et touristiques de Cotonou.

Les priorités pour 2021

« La mise en œuvre du plan stratégique qui passera cette année 2021, prioritairement par les réformes en vue d’une amélioration des ressources propres, des réformes en vue de l’assainissement des ressources financières de la ville et des réformes en vue de la dynamisation et de la proactivité de l’administration, nécessitera du temps pour la conception et les études en vue de la concrétisation des projets ». « Nous aurons besoin de discuter et d’harmoniser les points de vue et les démarches relatifs à la mise en œuvre du plan stratégique, surtout dans le domaine des compétences partagées, avec des ministres sectoriels du gouvernement et son chef, le Président Patrice TALON que nous ne remercierons jamais assez pour les nombreux projets d’envergure qu’il consacre à la ville de Cotonou. Le dernier en date et dont les travaux vont démarrer très bientôt, c’est l’échangeur de Vêdoko évalué à 18 milliards mobilisés grâce à la coopération Bénino-Japonaise ». « Nous aurons besoin d’observer les mêmes démarches avec les Partenaires Techniques et Financiers et les représentations diplomatiques que je voudrais remercier particulièrement ici et dont nous solliciterons la mobilisation et l’accompagnement dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique ».

Sakinath KABA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.