Tournée du Ministre de la Décentralisation dans le Zou : Alassane Séidou s’enquiert du fonctionnement des administrations locales et visite les réalisations sur FADEC

(Le Ministre félicite le Maire de Bohicon, Luc Atrokpo)

237

L’objectif de cette visite est d’échanger avec les maires, les élus communaux et locaux, les personnels de l’administration locale ainsi que les populations, de s’imprégner du fonctionnement des services publics, des services de l’état civil et des conditions de travail dans les communes.

Au cours de cette visite qui a pris l’allure d’une inspection-contrôle des organes de l’administration territoriale et des réalisations sur fonds FADEC, Alassane Séidou et les cadres de son ministère ont visité les services de l’état civil, les affaires domaniales, les services techniques, les archives, le secrétariat général, le guichet unique puis les organes infra communaux avant d’échanger à bâtons rompus avec les chefs services ainsi que les élus communaux.

Dans les communes de Ouinhi, Bohicon et d’Agbangnizoun, les difficultés liées au fonctionnement de l’administration communale évoquées, sont à quelques différences près, les mêmes. Entre autres sujets abordés, l’interdiction de recruter du personnel par l’exécutif communal. A ce sujet, a expliqué le ministre, cette décision vise à éviter les déviances observées dans les recrutements. Il a déploré les recrutements de partisans politiques qui sont souvent sans niveau et ne répondent pas à l’adéquation profil-poste. Cependant, a indiqué Alassane Séidou, les maires, pour l’instant, ont la possibilité d’en faire la demande pour bénéficier de l’accompagnement de son cabinet dans le processus de recrutement.

Le ministre de la Décentralisation Alassane SEIDOU salue la qualité de la gouvernance du maire Luc ATROKPO

Au cours de sa tournée dans le Zou, le ministre de la Décentralisation Alassane SEIDOU a rencontré, le jeudi 12 décembre 2019, les élus communaux et locaux ainsi que les populations à Bohicon. En présence du préfet du Zou Firmin KOUTON, l’autorité ministérielle a loué la qualité de la gouvernance du maire Luc ATROKPO, tout en lui demandant de redoubler d’efforts pour relever les défis du développement local. « Nous avons bénéficié d’un accueil très chaleureux à la mairie de Bohicon. C’est le chef de l’État  Patrice TALON qui nous a envoyés pour voir vos conditions de vie et votre cadre de travail. À notre arrivée, nous avons vu un bâtiment flambant neuf de l’arrondissement de Bohicon 2. Je crois que ce bâtiment administratif peut servir d’exemple à d’autres communes. Nous sommes heureux de voir que des communes se démarquent. La ville de Bohicon fait partie de ces communes-là. C’est à l’actif du maire Luc ATROKPO. Après les communes à statut particulier, c’est la ville de Bohicon qui vient. Je crois que la commune de Bohicon peut être candidate au statut particulier. Monsieur le maire, vous avez beaucoup d’expériences en matière de la  décentralisation. Je voudrais que vous partagiez ces  expériences avec vos collègues des autres communes. Aussi voudrais-je vous demander de redoubler d’efforts », a déclaré le ministre de la Décentralisation, Alassane SEIDOU.

Nette  amélioration dans la gestion de l’Etat Civil dans le Zou

Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale a aussi salué les avancées remarquables opérées par les conseils communaux du Zou, sous la tutelle du préfet Firmin Kouton, dans la gestion de l’état civil. « L’expérience dans le département du Zou, en matière de gestion de l’état civil doit être partagée par tous les autres départements », a préconisé le ministre de la décentralisation. La délégation a fait le constat qu’un travail a été fait pour une bonne communication entre les centres de santé et les bureaux d’arrondissement. Ce qui fait que les déclarations de naissance arrivent à « temps réel » dans les bureaux d’arrondissement où se font les enregistrements. Il a en outre approuvé la disponibilité des registres dans tous les bureaux d’arrondissement et surtout, le travail qu’abattent les relais communautaires, au chevet des femmes qui accouchent hors du centre de santé. Grâce à ces relais communautaires, les informations parviennent au niveau des bureaux d’arrondissement et ces naissances sont enregistrées pour délivrance d’acte de naissance, a-t-on apprécié. « C’est une avancée remarquable à saluer, et cela doit être partagé par tous les autres départements », a-t-il recommandé. Il n’a pas manqué de dire sa satisfaction par rapport à la gestion du fonds FADEC.

La question de la sécurité des personnes et des biens, le recrutement d’agents assermentés respectant l’adéquation profil-poste au profit des mairies, le fonctionnement des organes infra communaux, la régularité dans la tenue de la Conférence administrative départementale et du conseil départemental de concertation et de coordination, ont été également au menu des échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.