Gouvernance mondiale des collectivités locales : L’Afrique prend la tête de CGLU à travers le maire Mohamed Boudra

172

Déjà, le jeudi 14 novembre 2019 à Durban (Afrique du Sud), Mohamed Boudra est arrivé en tête du premier tour des élections pour la présidence de l’organisation mondiale des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). Ce premier tour a opposé, le candidat de l’Afrique à Medina Fernando, maire de Lisbonne (Portugal) et à Metshi IIsur, maire de Kazan (Russie). La maire de Barcelone Mme Colau Ada s’étant retirée. Les résultats du premier tour donnaient déjà une nette avance à  Mohamed Boudra :

  1. Mohamed Boudra : 100 votes
  2. Medina Fernando : 55 votes
  3. Metshi llsur : 66 votes.

 

Mohamed Boudra, candidat de l’Afrique passe au deuxième tour du scrutin par consensus, un signal fort des gouvernements locaux au reste du monde sur la vitalité de la démocratie municipale.

S’exprimant à cette occasion, le nouveau président de CGLU-Afrique s’est félicité du succès de ce Congrès mondial 2019, qui «est aussi le succès de l’Afrique et de l’Afrique du Sud, de la ville de Durban en particulier». Mohamed Boudra a salué l’engagement de tous les membres du CGLU qui contribuent aux débats aussi bien entre les membres de l’organisation qu’avec les acteurs de la société civile.

«Cette tâche immense à laquelle nous nous attaquons aujourd’hui ne pourra se faire sans l’implication de toutes et de tous», a-t-il dit, réitérant son appel à l’engagement de tous «pour la transformation de nos sociétés, pour la sauvegarde de notre planète, et pour la prospérité pour toutes et tous».

Mohamed Boudra, médecin radiologue de formation avant de rejoindre le conseil communal de la ville en 2003, a rappelé en outre que «sans les femmes, sans leur intégration pleine et entière dans notre organisation et dans nos sociétés, nos débats, nos positions et nos travaux n’auront jamais aucun sens».

Avec près de 3000 délégués venus de différentes régions du monde, le sommet mondial des villes et gouvernements locaux unis est considéré comme le plus grand rassemblement mondial de dirigeants locaux et régionaux ainsi que des acteurs intéressés par les affaires locales.

Lors de ce conclave, les élus se sont penchés sur la définition de l’agenda mondial des villes et des régions pour les années à venir. Ils ont également fait la lumière sur l’évolution de cette organisation mondiale dans le cadre de son 15e anniversaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.