Message de nouvel an d’Emilia Saiz, Sécretaire Génerale de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)

173

Image associée

Chers membres et partenaires de CGLU,

2018, ma première année en tant que Secrétaire Général de CGLU a été une expérience passionnante, une expérience qui m’a permis de constater de première main comment l’équipe du Secrétariat Mondial a travaillé sans relâche pour être plus proche de nos membres.

De plus, cette année nous a aidés à être plus ouverte avec nos partenaires et plus créative dans le développement d’un agenda significatif qui peut encourager et façonner les rêves des femmes et des hommes qui nous dirigent.

Je tiens à remercier la Présidence, les organes directeurs et les membres qui nous inspirent dans notre action pour leur engagement sans faille. Je dois encore remercier les collègues qui travaillent dans les Sections, Commissions, Forums et Groupes de Travail de CGLU pour le soutien indispensable qu’ils nous apportent à tout-e-s au Secrétariat Mondial.

Tout au long de 2018, j’ai été de plus en plus convaincu que Cités et Gouvernements Locaux Unis a un rôle crucial à jouer pour ouvrir la voie à la transformation de nos sociétés. Nous devons concevoir les espaces de dialogue et de définition des politiques autour des changements profonds dont nos systèmes de gouvernance auront besoin pour répondre aux attentes des communautés.

Axer notre stratégie sur l’Agenda 2030 a constitué un pas en avant qui nous a permis d’aborder de manière intégrée des questions urbaines plus critiques et d’identifier les stratégies clés que l’Organisation mondiale doit élaborer. Nous avons le privilège de bénéficier d’un leadership qui nous a apporté une grande attention et nous a permis de faire des progrès importants dans le dialogue avec les institutions et partenaires internationaux, mais aussi dans le dialogue entre nous.

Les efforts déployés par les membres de CGLU dans le monde entier pour relever les défis mondiaux tout en assurant les moyens d’existence des populations dans les villes, les villes et les régions ont renforcé ma conviction que la fracture local-mondial n’est plus possible et que les visions et expériences locales doivent jouer un rôle beaucoup plus clair pour trouver des solutions pour le futur que nous voulons : un avenir dans lequel les inégalités n’ont plus leur place, en harmonie avec notre planète et un avenir qui n’est pas seulement pour nous, mais aussi pour les générations futures.

Permettez-moi de réaffirmer le message que notre Président a déjà exposé pour cette nouvelle année: l’égalité, les finances locales, le programme des villes intermédiaires, la nécessité de revoir la démocratie locale, le rôle des gouvernements locaux dans la construction de sociétés pacifiques, ainsi que l’élaboration d’un nouveau discours sur la migration sont quelques-uns des domaines dans lesquels notre Organisation a mis un accent particulier cette année.

2019 culminera avec le Sommet des gouvernements locaux et régionaux. La célébration du mouvement municipal mondial qui aura lieu à Durban, en Afrique du Sud, du 18 au 22 novembre, sera l’occasion de définir ensemble notre programme et nos priorités. Nous espérons que Durban sera la scène qui nous permettra de présenter au monde le genre de leadership renouvelé qui peut faire prospérer les générations futures, un espace qui nous aidera à façonner un dialogue intergénérationnel pour construire un monde pacifique et durable avec et pour tout-e-s.

Permettez-moi de partager avec vous, au nom des femmes et des hommes du Secrétariat mondial, notre détermination à concrétiser vos priorités politiques parce que les villes écoutent et elles aussi ont besoin d’être écoutées !

Au nom de l’équipe du Secrétariat mondial, je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2019 !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.