Cadre social : capital humain Les cibles ODD prioritaires du Bénin et stratégies locales

170

Après l’adoption en 2015 par les Etats membres de l’Organisation des Nations Unies dont le Bénin, l’Agenda 2030 devrait faire l’objet d’une appropriation par chaque pays en tenant compte des défis spécifiques, des opportunités et des perspectives. Le processus d’appropriation des Objectifs du Développement Durable (ODD) au Bénin a été conduit par la Direction de la Coordination et du Suivi des ODD, du Ministère du Plan, avec l’appui des partenaires. Le 25 septembre 2015, 193 pays membres des Nations Unies ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s’agit d’un plan d’action mondial, qui après le Développement Humain Durable (DHD) et les OMD, met l’homme au cœur du développement et vise à éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, préserver l’environnement et assurer l’avènement de sociétés plus pacifiques et inclusives. Ce nouveau programme comprend 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), assortis de 169 cibles et 241 indicateurs. Au Bénin, le processus de priorisation a commencé aussitôt après l’adoption de l’Agenda 2030 en septembre 2015. Ce processus s’est accéléré à partir du 1er septembre 2016 avec la validation au cours d’un séminaire de haut niveau, de l’agenda d’appropriation. Dans cette série de parutions initiée par la Fondation Le Municipal, la Rédaction du Journal Le Municipal revient sur les cibles prioritaires par ODD. Aujourd’hui nous abordons le cadre social.

ODD CIBLES PRIORITAIRES PAR ODD STRATEGIES LOCALES
   

CADRE SOCIAL : CAPITAL HUMAIN

 
1. Pas de pauvreté 1.2. D’ici à 2030, réduire de moitié au moins la proportion des hommes, femmes et enfants de tous âges vivant dans la pauvreté dans toutes ses dimensions selon les définitions nationales. – Identification  des personnes vivant dans la pauvreté

– Ciblage des ressources et les services

qui  aideront les pauvres  à en sortir.

 

– Mise en place des services de base au niveau local, tels que l’eau et l’assainissement

– Création d’emploi et augmentation  des revenus

– Renforcement de la résilience aux changements climatiques

1.3 Mettre  en  place  des  systèmes  et mesures  de  protection sociale  pour tous,  adaptés  au  contexte   national, y compris  des  socles  de  protection sociale,  et  faire  en  sorte  que,  d’ici à 2030, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables en bénéficient
1.4 D’ici à  2030,  faire  en  sorte  que tous  les hommes  et  les femmes, en particulier les pauvres et les personnes vulnérables,  aient  les  mêmes   droits aux ressources  économiques et qu’ils aient accès aux services de base, à la propriété   foncière,  au  contrôle   des terres et à d’autres formes de propriété, à l’héritage, aux ressources  naturelles et  à  des  nouvelles  technologies  et des services financiers adaptés à leurs besoins, y compris la microfinance.
2. Faim Zéro 2.1 D’ici à 2030, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès tout au long de l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante. – Renforcement des infrastructures de transport des matières premières

– Promotion des filières alimentaires locales

– Mise en place de transport et  stockage des vivres

– Identification de la malnutrition infantile

– Gestion des ressources collectives

– Accès au foncier

2.3 D’ici à 2030, doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires, en particulier des femmes, des autochtones, des exploitants familiaux, des éleveurs et des pêcheurs, y compris en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives et facteurs de production, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d’ajout de valeur et d’emplois autres qu’agricoles.
2.2 D’ici à 2030, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en réalisant d’ici à 2025 les objectifs arrêtés à l’échelle internationale relatifs aux retards de croissance et à l’émaciation parmi les enfants de moins de 5 ans, et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées.
3. Bonne santé et bien-être 3.1 D’ici à 2030, faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes. – Mettre en place des services  d’approvisionnement en eau potable et des services d’assainissement

– Identification des besoins au niveau localen intégrant des activités liées aux VIH-SIDA et autres maladies contagieuses

– Promotion des transports en commun

– Amélioration de la gestion efficace des ressources naturelles et la protection de l’environnement

3.2 D’ici à 2030, éliminer les décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans, tous les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 000 naissances vivantes au plus et la mortalité des enfants de moins de 5 ans à 25 pour 1 000 naissances vivantes au plus.
3.3 D’ici à 2030, mettre fin à l’épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme et aux maladies tropicales négligées et combattre l’hépatite, les maladies transmises par l’eau et autres maladies transmissibles.
3.4 D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être  
3.7 D’ici à 2030, assurer l’accès  de tous à des services de soins de santé  sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d’information et d’éducation, et la prise en compte de la santé  procréative dans les stratégies et programmes nationaux  
4. Education de qualité 4.1 D’ici à 2030, faire en sorte  que toutes  les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit  et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile. – Identification et élimination des obstacles à la fréquentation scolaire dans leurs communautés

– Intégration des programmes de formation technique et professionnelle au sein des stratégies de développement local

– Maintien d’un contact avec les individus et les communautés les plus vulnérables et les plus marginalisés

– Formation et éducation adaptées à leur besoin

4.4 D’ici à 2030, augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent  et à l’entrepreneuriat.
4.5 D’ici à 2030, éliminer les inégalités entre  les sexes dans le domaine de l’éducation et assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle.
5. Egalité entre les sexes 5.1 Mettre fin, dans le monde entier, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles. – Promotion des femmes à occuper des fonctions électives au niveau local

– Intégration de l’égalité des sexes dans tous les domaines de travail

– Identification de la violence et les pratiques  préjudiciables aux femmes

5.5 Garantir la participation entière et effective des femmes et leur accès en toute égalité aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique, économique et publique.
6. Eau propre et Assainissement 6.1 D’ici à 2030, assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable. – Amélioration de la qualité de l’eau en protégeant l’environnement et en gérant les déchets

– Coopération horizontale au niveau de la planification et de la politique environnementale entre les municipalités et les régions à travers les frontières

6.2 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable.
6.4 D’ici à 2030, faire en sorte que les ressources en eau soient utilisées beaucoup plus efficacement dans tous les secteurs et garantir la viabilité des prélèvements et de l’approvisionnement en eau douce afin de remédier à la pénurie d’eau et de réduire nettement le nombre de personnes qui manquent d’eau
6.5 D’ici à 2030, mettre en œuvre une gestion intégrée des ressources en eau à tous les niveaux, y compris au moyen de la coopération transfrontière selon qu’il convient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.