Ministère de la décentralisation sans titulaire : Les trois options du Président Patrice Talon

(Le nombre d’intérim s’accroit dans le secteur de la décentralisation)

218

Pour la première fois depuis 2016, le ministère  de la décentralisation reste sans titulaire pendant plus d’une semaine. Et comme le secteur de la décentralisation connaissait déjà un certain nombre de postes par intérim, tout porte à croire que le Chef de l’Etat pourrait maintenir ce statut quo jusqu’à la fin du processus électoral afin de nommer un nouveau ministre dans la foulée d’un éventuel remaniement ministériel. Donc le ministre Alasane Seidou qui connait bien la maison peut poursuivre son intérim. Cette hypothèse pourrait bien être le choix du chef de l’Etat qui ne voudra pas nommer un ministre à quelques jours des législatives. A contrario, l’on peut facilement supputer que l’imminence des élections qui pourrait amener le chef du Gouvernement à pourvoir à ce portefeuille très rapidement afin de promouvoir un nouveau leadership dans une région du pays, ce qui pourrait être utile lors des élections. Troisième possibilité pour le Président de la république qui peut multiplier les options, nommer un nouveau ministre de la décentralisation et rebeloter au lendemain des élections législatives. A cette vacance au MDGL, s’ajoute celle du préfet du Littoral et des Collines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.