Atelier Médias et idéologies politiques PDWA 2023 : Les journalistes venus de quatre pays de l’Afrique de l’Ouest reçoivent les meilleurs rudiments du journalisme politique

0 804

Moment d’échange et d’apprentissage entre journalistes, blogueurs, chargés de communication, créateurs de contenus, chargés des relations publiques, professionnels des médias, formateurs, etc. du 28 février au 03 mars 2023 en Côte d’Ivoire plus précisément à l’hôtel ASSOYAM de Grand Bassam. Ils étaient au nombre de 27 participants venus du Bénin, du Togo, de la Guinée et de la Côte d’Ivoire et 100 participants en ligne à suivre l’atelier sur le thème  »Médias et idéologies politiques » organisé par la fondation Konrad Adenauer Stiftung en présence du Dr Stéfanie Brinkel, Représentante Résidente KAS Abidjan Directrice PDWA. Les travaux de cet atelier ont été ouverts par Dr Stéfanie Brinkel en présence des formateurs tels que Gérard Sènakpon Guèdègbé, CEO Siyabonga Gold, Dr César Moquet Flan, Directeur du Centre de Recherche Politique d’Abidjan, Victor Emmanuel Ekwa Bebe III, Chargé de Programme KAS-Economie, Médias et Communication.

✍️ Adelaïde HOUNYE

Dans son mot de bienvenue aux participants, Dr Stéfanie Brinkel a salué le dévouement des différents acteurs des médias à la chose politique de leurs pays respectifs. Elle a sollicité l’attention des uns et des autres autour des différents sujets concoctés dans le cadre de l’atelier. Son souhait est de constater dès l’après-formation, une excellente carrière des journalistes et autres acteurs présents. << Je souhaite que vous soyez au sortir de cet atelier, une lumière de plus dans l’univers médiatique. Des éclaireurs et éclaireuses au milieu de tout, des professionnels dont les noms seront des références en matière de journalisme et de communication politique>>.  Elle se dit heureuse de voir encore cette année la fondation qu’elle dirige tenir cet engagement avec le quatrième pouvoir qu’est la presse. Elle a ensuite sollicité de la part des participants une rigueur dans le traitement des informations politiques : «  A vous qui êtes en ligne et à vous ici en salle, professionnalisme, rigueur, amélioration continue des connaissances, savoir, savoir-faire, savoir être, mise en pratique des acquis, excellence>> a-t-elle notifié aux participants.

La Fondation Konrad Adenauer Stiftung par le biais de ses formateurs a apporté aux jeunes du secteur des médias hommes comme femmes, des connaissances, outils et astuces afin de relever leur niveau d’appréciation des tendances politiques dans leurs pays respectifs.

Plusieurs sujets ont meublé les trois (03) jours de formation et de partage d’expériences suivant  l’actualité politique dans les pays représentés à cet atelier. Il s’agit entre autres, des différentes idéologies politiques; de comment collecter les informations politiques et rédiger des articles ; des habitudes journalistiques pour plus de performance; de la vérification des faits, source d’information politique ; enquête sur les acteurs politiques et les types d’articles en journalisme politique.

Ces différents sujets qui ont nourri plusieurs inspirations dans le rang des participants ont fait l’objet de séances de réflexion personnelle, en groupe et en plénière.

Dr César Moquet Flan, Directeur du Centre de Recherche Politique d’Abidjan, au cours de son développement a mis l’accent sur les différentes idéologies politiques.

Substantiellement on retient de sa présentation que l’idéologie politique peut être définie comme « un ensemble défini d’idéaux, d’éthiques, des principes, des doctrines, des mythes ou des symboles d’un mouvement social, institution, classe ou groupe important qui explique comment la société́ devrait fonctionner et offre quelques plans politiques et culturels pour atteindre un certain ordre social ».

En ce qui concerne les habitudes journalistiques pour un journaliste politique au vue de sa meilleure performance, le Chargé de Programme KAS-Economie, Médias et Communication, Victor Emmanuel Ekwa Bebe III a mis la lumière sur les bonnes manières à adopter entant que journaliste. « Le journalisme est l’un des métiers les plus contraignants » déclare-t-il à l’entame de son allocution. Pour sa part, le journaliste doit veiller à un certain nombre de détails en ce qui concerne sa performance. Il doit à travers ses parutions miser sur la qualité de son travail, la rigueur qu’il se donne lui-même, la régularité, la constance, l’accroissement de la connaissance.

Gérard Sènakpon Guèdègbé, CEO Siyabonga Gold pour sa part a mis l’accent sur l’impartialité du journaliste à travers ses productions. Pour lui le rôle du journaliste dans l’analyse des tendances politiques doit consister à attirer l’attention de l’opposition sur son mandat. Le bon journaliste pour lui est celui qui fait son travail sur la base des règles et des connaissances acquises. Il doit être impartial dans l’analyse et le traitement des informations  liées aux partis politiques.

La fin des travaux a été marquée par la remise de certificat aux participants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.