Protection et bienêtre des enfants: Plan International Bénin forme les leaders communautaires de l’Atacora sur la protection des droits de l’enfant

131

 (ABP) – Les leaders religieux et les chefs traditionnels de l’Atacora ont été formés ce vendredi à Natitingou, à la faveur d’un atelier initié par Plan international Bénin en collaboration avec la préfecture, sur le code de protection et les textes en matière de mariage des enfants.

Cet atelier vise à amener ces leaders à contribuer à la réduction des cas de violation des droits des enfants en général et des mariages forcés et précoces d’enfants en particulier.

Venus des neuf communes du département, ces autorités religieuses et garants de la tradition ont été entretenus sur trois thématiques à savoir, les données statistiques, les causes et les conséquences des grossesses d’enfants et les mariages forcés et précoces.

Parlant des textes de lois, le chef de service de la promotion du genre, de la famille et de l’enfant de la Direction départementale de la famille de l’Atacora, Alassane Chabi Karim leur a fait remarquer que toute personne qui se rend coupable ou complice d’un mariage forcé et autres est punie d’un emprisonnement de 1 à 3 ans et d’une amende allant de 500.000 à 2.000.000 de francs Cfa.

À travers cet atelier, Plan international Bénin, soutient son directeur administratif de l’antenne de Natitingou, Julien Idohou, entend amener ces leaders religieux et chefs traditionnels de mieux s’imprégner des textes qui régissent la protection de l’enfant en République du Bénin afin qu’ils puissent à leur tour les répercuter sur la communauté.

Au regard de l’engouement qui a caractérisé les échanges, le conseiller en éducation de Plan international Bénin, Mouhamadou Yarou, s’est dit convaincu de la disponibilité et surtout de la détermination de ces leaders à combattre le phénomène dans l’Atacora.

Évoquant le pouvoir décisionnel de ces autorités traditionnelles et religieuses dans les communautés, le Secrétaire général de la Préfecture de l’Atacora Abdoulaye Affo les a incités à s’approprier ce combat pour l’épanouissement total des filles. Il a salué l’engagement de tous les acteurs, dont notamment Plan international Bénin, pour l’éradication des mariages forcés et précoces et des grossesses en milieu scolaire dans l’Atacora.

A travers la signature d’un engagement, les leaders religieux et chefs traditionnels ont fait le serment de contribuer efficacement à la vulgarisation du code de protection de l’enfant dans leurs communautés respectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.