Lancement du processus de l’apprentissage par les pairs entre communes: Le PDDC-GIZ appuie l’ANCB pour la mise en œuvre du processus de Benchmarking sur l’Agenda 2030

133

BIS Hôtel de Bohicon a abrité, les 20 et 21 février 2018, un important atelier sur le lancement du processus de Benchmarking dans la mise en œuvre des Objectifs pour le Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030 dans les communes du Zou et des Collines. Organisée par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), en partenariat avec la Direction Générale de Coordination et de Suivi des Objectifs de Développement Durable (DGCS-ODD) du Ministère du Plan et du Développement, avec l’accompagnement technique et financier du Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement Communal (PDDC) de la Coopération Allemande, cette rencontre aura permis aux participants de chaque commune de s’approprier le processus de Benchmarking pour s’enrichir mutuellement des expériences des différentes communes dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

15 communes à savoir Zogbodomey, Bohicon, Ouinhi, Zagnanado, Covè, Abomey, Agbangnizoun, Za-Kpota, Djida dans le Zou, et Savalou, Bantè, Dassa-Zoumé, Glazoué, Ouessè et Savè dans les Collines, ont pris part à cet atelier qui vise à mettre en place l’outil Benchmarking pour aider les Communes à apprendre des unes et des autres, les bonnes pratiques en matière de dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030. A l’origine, le benchmarking était une technique de marketing ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et à analyser les techniques et les pratiques, les modes d’organisation des autres entreprises afin de s’en inspirer et d’en tirer le meilleur pour le développement de sa propre entreprise. Encore appelé évaluation comparative, le Benchmarking appliqué à la mise en œuvre des ODD est une technique innovante développée par VNG International. C’est un outil d’analyse et de partage des pratiques entre gouvernements locaux. Il facilite un apprentissage par les pairs entre les communes dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Dans le cadre de cet atelier, la mise en œuvre du Benchmarking porte sur la contribution des communes à la mise en œuvre des ODD 6, 7, 11, 12, 13, 15, 16 et 17. Les données collectées grâce au processus de Benchmarking permettront de nourrir  la contribution des communes du Bénin à la mise en œuvre de ces ODD et seront exploitées dans le rapport national du Bénin qui sera présenté lors du Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) à New York en juillet 2018.

Enrichir le bilan du Bénin des performances communales !

Dans son mot de bienvenue, le représentant de la Direction générale de la coordination et du suivi des ODD (DGCS-ODD), Pierre OKPEIFA, a attiré l’attention des participants sur les objectifs à atteindre et le bilan des activités qui sera présenté dans le rapport du Bénin au Forum Politique de Haut Niveau au cours de cette année 2018. Et selon lui, « l’atelier d’aujourd’hui permet aux communes de se donner les moyens de partager les meilleures pratiques afin de faciliter de bonnes performances à la base. Ainsi, de ce partage d’expériences au plan national, le Bénin pourra tirer des données pour ensuite partager ses succès communaux dans l’atteinte des ODD avec la communauté internationale lors du forum Politique de Haut Niveau qui se tiendra en juillet prochain à New-York. » Selon le représentant de la DGCS-ODD, le Benchmarking sera donc un élément catalyseur de la performance des communes dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 au Bénin.

Le Benchmarking, un outil de partage des bonnes expériences dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 au niveau communal.

Le représentant du PDDC/GIZ, Nestor AHOUANGAN, dans son allocution, a rappelé les objectifs de l’atelier. Pour le Coordonnateur du Champ d’Action “Valorisation des expériences communales /Agenda 2030” l’objectif de cet atelier « est d’échanger avec les participants sur l’outil benchmarking en vue de son appropriation et de son utilisation pour la collecte des informations suivant un questionnaire qui sera validé au cours de ces deux jours ». Faisant l’historique de l’Agenda 2030, un programme de développement international « est porté par 193 Etats membres des Nations Unies (dont le Bénin) à travers des principes de mise en œuvre et 17 Objectifs », Nestor AHOUANGAN a insisté sur la nécessité pour les communes « de s’approprier ce nouveau paradigme de développement en vue de bien jouer leur rôle à travers la planification, la mise en œuvre et le suivi des actions de développement pour contribuer à l’efficacité du Bénin au rendez-vous de 2030 ». Pour le Coordonnateur, « le Benchmarking, développé par VNG International, est un outil d’analyse et de partage des pratiques entre gouvernements locaux. Cet outil d’apprentissage par les pairs entre les communes sera utilisé dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Le processus sera facilité par LID Management, un cabinet local, relais de la VNG, pour la collecte des informations sur la contribution des communes à la mise en œuvre des ODD 6, 7, 11, 12, 13, 15,16 et 17, qui à l’exception des 13 et 16 seront thématisés lors du Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) à New York en juillet 2018 ». Poursuivant son développement, le Représentant du PDDC-GIZ, à l’ouverture de cet atelier, a tenu à s’adresser directement aux exécutifs communaux représentés à l’atelier : « Messieurs les Maires, notre attente par rapport à la suite de cet atelier est vraiment grande. En effet, notre objectif est que les défis et avancées des communes du Bénin dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 puissent être pris en compte dans le rapport national qui sera présenté au Forum Politique de Haut Niveau de juillet 2018 à New York. Toutes choses qui valorisent le rôle des communes dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Le PDDC vient en appui dans ce processus non seulement à la DGCS-ODD mais aussi à l’ANCB, votre structure faitière en vue d’assurer une bonne coordination entre le niveau national et local par rapport à la mise en œuvre de l’Agenda 2030». Pour finir, Nestor AHOUANGAN exhorte les communes à s’engager dans le processus de Benchmarking « dont les premiers résultats sont les données quantitatives et qualitatives qui seront produites à la suite du  processus et».

Le Benchmarking permet aux communes de travailler en synergie pour un réel développement durable des communautés locales.

Il est enfin revenu au Trésorier Général de l’ANCB, le Maire de la Commune de Bantè,  Innocent K. AKOBI, de procéder à l’ouverture officielle de l’atelier. Innocent K. AKOBI, représentant l’ANCB, a exprimé sa gratitude aux différents acteurs qui ont œuvré pour la tenue effective de la rencontre. Pour le Maire de Bantè, ce processus de benchmarking est une opportunité pour les communes de valoriser leur performance et de s’édifier mutuellement à l’école des uns et des autres.  Il n’a pas manqué de remercier le PDDC-GIZ pour son appui constant à l’ANCB avant d’exhorter « les communes à donner le meilleur d’elle-même afin de fournir, dans les délais indiqués les données recherchées pour valoriser les performances communales dans le rapport d’évaluation du Bénin au Forum de New-York ». Le Trésorier Général de l’ANCB a invité les communes à travailler en synergie pour un réel développement durable des communautés locales.

Les étapes du Benchmarking appliquées à la mise en œuvre de l’Agenda 2030

Selon les explications fournies par Mme Isabelle KRAHE du PDDC-GIZ, le processus va durer jusqu’au mois de mai ou juin 2018 et comporte plusieurs étapes dont la finalité est de capitaliser les expériences pour le rapport pays qui sera présenté au FPHN. La première phase de benchmarking permettra de fournir des informations sur les bonnes pratiques et sur la situation de la mise en œuvre des ODD dans les 15 communes. Ces informations seront exploitées par la DGCS-ODD afin de donner un contenu local au rapport national du Bénin sur la mise en œuvre des ODD qui sera présenté au Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) à New York courant juillet 2018.

La phase préliminaire

Cette phase est marquée par les réunions de cadrage et de préparation du processus. Elles permettent de définir les thématiques et de comprendre les besoins en Benchmarking. Toujours à cette étape, la séance avec les acteurs permet de définir  le questionnaire qui sert de base pour la collecte de données.

 

La collecte de données.

Pour une collecte efficace des données, il est important de bien préparer l’atelier de démarrage du Benchmarking et d’échanges sur le questionnaire. Cette étape franchie, le questionnaire sera finalisé et envoyé aux points focaux de chaque commune impliquée pour remplissage. Une fois disponible, ces données seront analysées et traitées. Son analyse donnera lieu à un premier rapport qui permet de passer à l’étape de comparaison.

 

La phase de comparaison

Cette phase est marquée par un atelier de comparaison dont l’objectif est de compléter, corriger et actualiser certaines données.

 

Lapprentissage

A ce niveau, la deuxième version du rapport d’analyse est élaborée pour l’atelier de présentation des bonnes pratiques communales. Au cours de cet atelier  d’apprentissage, les acteurs apprennent et s’inspirent les uns des autres. Par la suite, une visite d’échange sur les meilleures pratiques dans des communes peut être organisée.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.