Rencontre régionale entre les communes flamandes et leurs partenaires d’Afrique :Le président de l’ANCB Luc ATROKPO et le DC du ministère de la décentralisation lancent les travaux à Bohicon

113

Au menu de cette rencontre entre autorités locales, des thématiques telles que les ODD, la coopération internationale communale, le monitoring et l’évaluation, le genre, l’état civil, la gestion des marchés, le guichet unique et beaucoup d’autres sujets ayant trait à la vie locale. Une initiative saluée par le Directeur Adjoint de Cabinet du ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale  Marcellin DANSOUKPEVI. Selon lui, les défis du développement local sont les mêmes dans toutes les villes qu’elles soient béninoises, sénégalaises, nigériennes ou marocaines. C’est pourquoi a-t-il dit, « L’idée d’apprendre les uns des autres apparait donc judicieuse pour améliorer les pratiques et harmoniser les solutions ». Il a ensuite félicité l’ANCB et son partenaire la VVSG pour l’organisation d’une telle rencontre avant de les rassurer de l’appui du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale Alassane SEIDOU, en cas de besoin, pour l’atteinte de leurs objectifs. Au nom de l’Association des Villes et Communes Flamandes (VVSG), Karline GORISSEN s’est réjouie de la qualité du partenariat entre l’organisation qu’elle représente et l’ANCB sans oublier l’ensemble des communes africaines avec lesquelles les villes flamandes sont en relation.

Pour sa part, le président de l’ANCB a d’abord fait un bref bilan du partenariat entre la faîtière des communes béninoises et celle des communes flamandes. « Si aujourd’hui, la commission thématique Genre, Affaires Sociales et Participation Citoyenne de l’ANCB fonctionne et tient régulièrement ses sessions, c’est grâce à l’appui financier du programme ANCB-VVSG fruit de notre partenariat » a déclaré le Maire Luc Sètondji ATROKPO. Il a ensuite remercier la VVSG et l’ensemble de ses membres pour la qualité et l’importance de leur contribution au développement local en Afrique de l’Ouest. Pour finir, il a exprimé son espoir de voir la rencontre régionale 2019 apporter un plus à la qualité de la gouvernance dans les communes. « Je suis persuadé que chacun de nous tirera le meilleur de l’expérience de l’autre pour améliorer ses propres pratiques afin de satisfaire au mieux, les légitimes attentes de nos populations à la base » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.