Développement durable des espaces frontaliers de l’UEMOA : Le CCT et la Coopération suisse se donnent la main à travers le PCTL

79

Le CCT-UEMOA, grâce à l’engagement de son président François Albert Amichia et celle de toute la Commission de l’UEMOA poursuit ses actions de développement durable dans l’espace communautaire. Deux financements complémentaires viennent d’être signés par le CCT UEMOA. Ils marquent la poursuite du Programme de Coopération Transfrontalière Locale (PCTL) et la phase active du partenariat avec le Fonds vert.

Depuis 2015, la Coopération suisse et l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine travaillent, à travers le Conseil des Collectivités Territoriales, à la promotion du développement durable des espaces frontaliers, conduit par les acteurs locaux dans le cadre du PCTL. C’est dans ce cadre que la Coop suisse a prolongé ses engagements afin de permettre au CCT de poursuivre des travaux de désenclavement dans les pays de l’Union.

Le PCTL est un vaste programme d’intégration des peuples du Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) soutenu par la Coopération suisse (DDC) à hauteur de 6 millions de francs suisses pour la Phase 1 (2014-2019). Il a pour but d’améliorer les conditions de vie économiques et sociales des populations ouest africaines dans un espace régional harmonisé et plus ouvert. Le programme est exécuté par le Conseil des Collectivités Territoriales de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (CCT-UEMOA).

Grâce à ces deux accords de financement, le CCT-UEMOA poursuit la mise en œuvre méthodique de sa feuille de route et donne un contenu concret au développement durable en Afrique de l’Ouest. La réalisation de pistes et d’investissements transfrontaliers intégrateurs, l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base, la prise en compte du changement climatique dans les collectivités territoriales et le soutien de l’initiative « 3 000 collectivités territoriales de l’UEMOA sans enfants de rue ».

Pour François Albert Amichia, Président du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA, la Coopération transfrontalière constitue l’un des axes majeurs de la feuille de route du CCT et concentre plusieurs Schémas d’Aménagement Transfrontalier Intégré (SATI) qui facilitent le vivre ensemble des élus locaux et la mise en œuvre de projets pertinents de développement durable. Pour 2019-2020, le PCTL ira plus loin, avec la réalisation de deux SATI, notamment ceux de la bande côtière et du Fleuve Sénégal. Il sera renforcé, en outre, par la réception de trois ouvrages pilotes d’investissement, à savoir les forages de Weleni (BurkinaFaso), Loulouni et Nimbougou (Mali), la piste de désenclavement du centre de santé Tominian-Kossi, ainsi que le marché de Terra’’ a indiqué le Ministre de la Ville de Côte d’Ivoire qui préside aux destinées du CCT-UEMOA avec un leadership rassembleur et de prospection.

L’Association Nationale des Communes du Bénin, à travers les maires Luc ATROKPO et Georges BADA étaient également de la partie. Luc Atrokpo est le premier vice-président du CCT et Georges Bada, président la faîtière de la bande côtière (Corridor Abidjan-Lagos).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.