Editorial : Place des collectivités locales dans la prise des grandes décisions du monde.

Par Jean Pierre Elong Mbassi

64

La journée du 21 novembre 2018 s’ouvre à Africités avec une session sur la migration. Occasion pour les acteurs locaux de rappeler que les migrants quittent une collectivité territoriale d’un continent donné pour une autre collectivité locale d’un autre continent. Bien au-delà de la question des migrations, les collectivités locales réclament une place à la table des négociations et des discussions, là où se prennent les décisions du monde. Les Nations Unies doivent devenir « nous les peuples et non nous les Etats du monde ». Les peuples du monde sont au sein des collectivités locales. Il est temps pour le monde de comprendre que la plupart des enjeux de la planète se jouent dans les collectivités locales. Malheureusement, ces dernières n’ont pas droit à la parole lorsqu’il s’agit de prendre les décisions majeures de la planète. L’avenir de la plupart des Objectifs de développement durable se joue dans les collectivités territoriales mais cet agenda 2030 a été négocié par les Etats. La gouvernance de notre monde doit se rendre compte que le centre de la gestion des affaires de la planète se déplace vers la base. Le principe de subsidiarité interpelle les leaders de ce monde qui doivent se rendre compte que les collectivités territoriales gèrent l’essentiel des besoins des populations et les solutions doivent venir de là où les problèmes se posent.

Lorsque nous revenons à la question des migrations, il est important de changer d’approche, de perception. Pour un gouvernement central, les migrants sont des défis de statistique et de papiers. Mais pour le maire d’une ville prise d’assaut par des migrants, la perception est toute autre. Le maire voit un être humain qu’il faut accueillir et des besoins à couvrir.

La création de Cités et Gouvernements Locaux Unis devrait faciliter l’insertion des collectivités locales dans la gouvernance planétaire. Ce n’est toujours pas le cas et c’est l’ensemble de la communauté internationale qui est perdante. Même le gouvernement d’un Etat s’établit toujours dans une collectivité locale de ce pays.

https://www.africities.org/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.